La Pistis Sophia… 2 / 4


L'Apparition de Fidèle Sagesse…



Il advint ensuite que je montai dans les régions supérieures vers les voiles de la treizième région des éons. Et il advint que lorsque je fus venu à ses voiles, ils s'ouvrirent devant moi. Entré à la treizième région des éons, je trouvai Fidèle Sagesse au-dessous de la treizième région des éons seule, aucun d'eux n'étant auprès d'elle. Elle était assise, livrée à la tristesse et pleurant parce qu'ils ne l'avaient pas conduite à la treizième région des éons, sa place dans les régions supérieures.

Et elle s'affligeait aussi à cause des souffrances que lui avait causées l'orgueilleux qui est une des trois triples puissances, et quand je vous parlerai de l'émanation, je vous dirai le mystère de leur création. Et il advint que lorsque Fidèle Sagesse me vit et qu'elle vit la Lumière immense qui m'environnait, nulle espèce de Lumière ne m'étant étrangère, elle fut dans un grand trouble et regardant la Lumière de mon vêtement, elle vit le mystère de mon nom tracé sur mon vêtement et toute la splendeur de son mystère, comme il avait été depuis le commencement dans les régions supérieures et dans la treizième région des éons.

Alors elle adressa un hymne la Lumière qui était dans les régions supérieures qu'elle vit dans les voiles du trésor de la Lumière.

Et il advint que lorsque Jésus eut dit ces choses à ses disciples, Myriam s'avança et dit : Seigneur, je t'ai entendu dire que Fidèle Sagesse était aussi dans les vingt-quatre proboles mais elle n'était pas dans leur région car tu as dit : Je l'ai trouvée au-dessous de la treizième région des éons.

Et Jésus répondant dit à ses disciples : Il advint que Fidèle Sagesse était dans la treizième région des éons, dans la région de toutes ses sœurs invisibles qui sont elles-mêmes les vingt-quatre proboles du grand invisible.

La Première Supplication de Fidèle Sagesse

Il advint que par l'ordre du premier mystère, Fidèle Sagesse ayant regardé en haut vit la Lumière des ailes du trésor de la Lumière. Et elle désira aller dans cette région mais elle ne put y venir. Elle cessa de faire le mystère de la treizième région des éons mais elle adressa un hymne à la Lumière des régions inférieures qui est dans la Lumière des ailes du trésor de la Lumière.

Il advint que lorsqu'elle chantait, l'hymne adressée vers les régions supérieures, tous les archons qui sont dans les douze régions des éons eurent de la haine pour elle, ceux qui sont dans la partie inférieure parce qu'elle s'arrêta dans ses mystères et qu'elle voulut s'élever afin d'être au-dessus d'eux.

C'est pourquoi ils furent irrités contre elle et ils conçurent de la haine à son égard. Et le grand triple pouvoir orgueilleux qui est le troisième des triples puissances et qui réside dans la treizième région des éons, celui qui fut indocile en ne produisant pas toute la pureté de sa force qui est en lui et ne montrant pas la pure Lumière au temps que les archons donnèrent leur pureté, voulut être souverain sur toute la treizième région des éons et sur ceux qui sont au-dessous de lui.

Et il arriva que les archons des douze régions des éons s'irritèrent contre Fidèle Sagesse qui est au-dessus d'eux. Ils conçurent à son égard une haine extrême et le grand triple pouvoir orgueilleux dont je vous ai parlé suivit les archons des douze régions des éons et s'irrita contre Fidèle Sagesse. Il eut pour elle une haine extrême parce qu'elle voulait aller dans la Lumière qui est au-dessus de lui et il projeta hors de lui une grande force à la face de lion et de la matière qui est en lui. Il projeta une autre multitude d'émanations matérielles et il les envoya dans les régions inférieures au milieu du chaos pour qu'ils tendissent des pièges à Fidèle Sagesse et qu'ils lui ôtassent la force qui est en elle parce qu'elle voulait aller dans la région supérieure qui est au-dessus d'eux tous et parce qu'elle cessa aussi de faire ses mystères et elle continua de pleurer cherchant la Lumière qu'elle avait vue. Et les archons qui restent dans le mystère qu'ils font eurent de la haine contre elle et tous les gardiens qui veillent auprès des portes des éons eurent aussi de la haine contre elle.

Et il advint ensuite d'après le commandement du premier ordre que le grand orgueilleux triple pouvoir qui est un des trois pouvoirs conduisit Fidèle Sagesse dans la treizième région des éons pour qu'elle contemplât les lieux de l'enfer et quelle y vit en ce lieu sa puissance de Lumière qui est avec une face de lion. Et il voulait qu'elle vienne en ce lieu afin qu'ils lui ôtassent la Lumière qui est en elle et Fidèle Sagesse regardant d'en haut, vit la force de cette Lumière dans la région des enfers et elle ne savait pas qu'elle appartenait au triple pouvoir orgueilleux mais elle pensa qu'elle provenait de la Lumière qu'elle avait vu dès le commencement dans la région supérieure et qui vient des ailes du trésor de la Lumière.

Elle pensa en elle-même : Je viendrai dans le lieu de ma syzygie pour que je prenne la Lumière que les éons de la Lumière ont procréé pour moi afin que je puisse venir à la Lumière des Lumières qui est dans la hauteur des hauteurs et, dans ces pensées, elle sortit de sa place à la treizième région des éons et elle monta vers les douze éons. Les archons des éons l'aperçurent et ils s'irritèrent contre elle parce qu'elle avait voulu s'élever aux régions supérieures. Sortie des douze régions des éons, elle vint dans les lieux du chaos et avança vers la force de la Lumière à face de lion pour la dévorer. Tous les défenseurs de la matière l'environnèrent.

Et la grande force de la Lumière à face de lion dévora la puissance de la Lumière dans Fidèle Sagesse et purgea sa Lumière qu'elle avait dévoré et sa matière. Ils la jetèrent dans le chaos, dont la moitié est de flamme et l'autre moitié de ténèbres, et il y avait un archon à face de lion, et c'est Ialdabaôth dont je vous ai parlé bien des fois.

La Deuxième Supplication de Fidèle Sagesse

Et quand ces choses eurent été accomplies, Fidèle Sagesse fut dans une extrême faiblesse. Et la force de la Lumière à face de lion commença à enlever toutes les forces de la Lumière dans Fidèle Sagesse, et toutes les forces de la matière du pouvoir orgueilleux entourèrent à la fois Fidèle Sagesse, et la tourmentèrent. Et Fidèle Sagesse poussant de grands cris, s'adressa à la Lumière des Lumières qui vit dès le commencement, implorant son assistance. Elle prononça cette supplication, en disant ces paroles :

Lumière des Lumières que j'ai implorée dès le commencement, écoute maintenant, ô Lumière, mes supplications. Protège-moi, Lumière, parce que de mauvaises pensées sont venues en moi, j'ai regardé, ô Lumière, dans les régions de l'enfer, j'ai vu la Lumière dans ce lieu, et je suis venue pensant que je viendrai en ce lieu pour que je prenne sa Lumière. Je suis tombée dans les ténèbres qui sont dans le chaos de l'enfer. Je n'ai pu m'envoler et venir en ma place, c'est pourquoi je suis tourmentée par tous mes ennemis, et la force à face de lion m'a enlevée la Lumière qui est en moi. J'ai crié en implorant ton assistance et ma voix n'est pas montée dans les ténèbres. Et j'ai regardé en haut pour que la Lumière à laquelle j'ai cru m'assistât. Et quand j'ai regardé en haut j'ai vu tous les archons d'une multitude d'éons.

Jetant leurs regards sur moi, ils se réjouissaient de mes cris en cet état, moi qui ne leur aie fait aucun mal. Mais ils me haïssent sans motifs, et quand les proboles du triple pouvoir ont vu que les archons des éons se réjouissaient de mes maux, ils ont compris que les archons des éons ne me prêteraient pas leur secours et que ceux qui m'affligeaient dans l'injustice ont eu confiance et ils m'enlevèrent la Lumière que j'avais reçue d'eux.

Maintenant, Lumière véritable, tu sais que j'ai fait ces choses dans ma simplicité, pensant que la Lumière à face de lion t'appartenait. Et le péché que j'ai commis, est patent devant toi. Ne permets pas, Seigneur, que je reste plus longtemps dans le dénuement car j'ai cru dès le commencement à ta Lumière.

Seigneur, Lumière des forces, ne me laisse pas plus longtemps privée de ta Lumière, car c'est à cause de ta Lumière que je suis plongée dans mon affliction et la honte m'a couverte. A cause de ta Lumière je suis étrangère à mes frères invisibles et aussi aux émanations du grand Barbelo. Ces choses me sont arrivées, ô Lumière, parce que j'ai eu le désir de pénétrer en ton séjour et !a colère de l'orgueilleux est venue contre moi de celui qui n'a pas écouté ton ordre pour qu'il répandit sa Lumière parce que j'ai été dans la région de ses éons, ne faisant pas son mystère

Tous les gardiens des portes des régions des éons me cherchaient et tous ceux qui comprennent leurs mystères me poursuivaient. Mais j'ai regardé en haut vers toi, Lumière, et j'ai cru en toi. Ne me laisse pas dans l'affliction de l'obscurité du chaos, mais délivre-moi de ces ténèbres. Si tu veux venir pour me sauver, grande est ta miséricorde. Écoute-moi dans la vérité et sauve-moi.

Voilà les paroles que dit Fidèle Sagesse, et que celui-là entende qui a des oreilles pour entendre.

Et Myriam dit : Seigneur, mes oreilles reçoivent la Lumière et j'entends dans ma force de Lumière. Écoute donc ce que j'ai à dire des paroles que prononça Fidèle Sagesse en confessant son péché. Ta force de Lumière a jadis prophétisé à son égard par la bouche de David lorsqu'il a dit dans le soixante-huitième psaume : Mon Dieu, protège-moi, car les eaux sont venues jusqu'à mon âme.

Et Myriam dit ensuite : Telle est, Seigneur, l'explication de la supplication qu'a exprimée Fidèle Sagesse.

Et Jésus répondit : C'est bien Myriam, tu es heureuse…

La Troisième Supplication de Fidèle Sagesse

Et continuant de parler, il dit :
Fidèle Sagesse adressa derechef une hymne en ces termes :

Lumière des Lumières, j'ai cru en toi. Ne me laisse pas dans les ténèbres jusqu'à la fin de mon temps. Assiste-moi et protège-moi en les mystères. Incline ton oreille vers moi et sauve-moi. Que la force de ta Lumière me conserve et me porte vers les éons élevés. Délivre-moi de la force à face de lion et de tous mes ennemis. J'ai cru en toi dès le commencement, tu es mon Sauveur et mon trésor de Lumière, ma bouche est remplie de gloire pour que je dise en tout temps le mystère de ta grandeur. Ne me laisse pas dans le chaos, et ne m'abandonne pas car mes ennemis ont voulu m'enlever toute ma Lumière. Tourne-toi vers moi, Lumière, et délivre-moi de ces cruels. Que ceux qui veulent m'enlever ma force tombent et soient dans l'impuissance et qu'ils soient plongés dans les ténèbres.

Et quand Jésus eut achevé ces paroles, il dit à ses disciples : Comprenez-vous ce que je vous dis ?

Et Pierre s'avançant, dit : Seigneur, ne permets pas à cette femme de prendre notre place et de ne laisser parler aucun de nous car elle parle bien des fois.

Et Jésus répondit à ses disciples : Que celui en qui s'agite la force de l'esprit lui donnant l'intelligence s'avance pour parler. Je vois, Pierre, ta force dans la connaissance du mystère des paroles que dit Fidèle Sagesse. Avance donc et donnes-en l'explication au milieu de tes frères.

Et Pierre dit : Seigneur, ta force a jadis prophétisé au sujet de ces paroles par la bouche de David lorsqu'il a dit dans le soixante-neuvième psaume : Seigneur mon Dieu, songe à me secourir.

Et le Sauveur dit à Pierre : C'est bien, Pierre, c'est l'explication du cantique de Fidèle Sagesse. Vous êtes heureux au-dessus de tous les hommes qui sont sur la terre parce que je vous ai révélé ces mystères. En vérité je vous le dis, je vous donnerai tous les mystères de toutes les régions de mon Père et de toutes les régions du premier mystère afin que ce que vous aurez reçu sur la terre soit reçu dans le royaume des régions supérieures et afin que ce que vous aurez rejeté sur la terre soit rejeté dans le royaume de mon Père qui est dans les cieux.

La Quatrième Supplication de Fidèle Sagesse

Écoutez donc et comprenez les supplications que prononça Fidèle Sagesse :

Lumière des forces, protège-moi. Que ceux qui veulent m'enlever ma Lumière soient jetés dans le chaos. Qu'ils soient plongés dans les ténèbres, ceux qui m'affligent en disant : Nous serons plus forts qu'elle. Qu'ils se réjouissent tous ceux qui cherchent la Lumière et qui disent en tout temps : Je célébrerai le mystère de ceux qui veulent ton mystère... Protège-moi donc, Lumière, car j'ai besoin de ma Lumière que mes ennemis veulent m'enlever. Tu es mon Sauveur, Lumière, hâte-toi et délivre-moi de ce chaos…

Et lorsque Jésus eut cessé de dire ces paroles à ses disciples leur exposant le troisième cantique qu'avait prononcé Fidèle Sagesse, il ajouta : Que celui en qui se trouve le souffle de l'intelligence avance pour qu'il dise le sens du cantique que dit Fidèle Sagesse...

Et Marthe se prosterna à ses pieds et les embrassa en poussant des cris et en pleurant et en se livrant aux gémissements et à l'humiliation, et elle dit : Seigneur, aie pitié de moi et étends sur moi ta miséricorde et permets que je dise l'explication du cantique qu'a dit Fidèle Sagesse.

Et Jésus donnant la main à Marthe lui dit : Heureux est l'homme qui se sera humilié car il lui sera fait miséricorde. Tu es donc heureuse, Marthe. Expose l'explication du sens du cantique de Fidèle Sagesse.

Et Marthe répondant à Jésus lui dit au milieu de ses disciples : Quant au sens du cantique que Fidèle Sagesse a récité, Seigneur, ta force a prophétisé jadis, lorsqu'elle s'est exprimée dans les termes suivants dans le soixante-dixième psaume de David : Mon Dieu, j'ai cru en toi, ne permets pas que je sois humilié pour toujours... Voici, Seigneur, l'explication du troisième cantique qu'a dit Fidèle Sagesse.

Et il advint que lorsque Jésus eut entendu Marthe qui disait ces paroles, il dit : C'est bien Marthe, tu as bien parlé.

La Cinquième Supplication de Fidèle Sagesse

Et Jésus, continuant son discours, dit à ses disciples : Fidèle Sagesse continua de dire sa quatrième supplication, la disant avant que la force à face de lion et que toutes les émanations matérielles qui sont avec elle, et que l'orgueilleux avait envoyées dans le chaos, ne vinssent la tourmenter derechef afin de lui enlever toute la Lumière qui est en elle et elle parla ainsi :

Lumière à laquelle j'ai cru, entends ma supplication et que ma voix vienne jusque dans ta demeure. Ne détourne pas de moi l'image de ta Lumière mais tourne-toi vers moi qui suis dans l'affliction. Hâte-toi, sauve-moi au moment où j'adresserai derechef mes cris vers toi car mon temps disparaît comme le brouillard et je suis devenue de la matière. Ma Lumière m'a été enlevé, et ma force a été détruite. J'ai perdu la mémoire de mon mystère dont je me suis acquittée dès le commencement. Ma force a succombé en moi par suite de ma frayeur. Je suis devenue comme un démon qui habite dans la matière, où il n'y a nulle Lumière et je suis devenue comme un décan qui est seul dans l'air.

Et mes ennemis ont dit : Au lieu de la Lumière qui est en elle, remplissons-la du chaos. J'ai dévoré la sueur de ma substance et l'amertume des larmes de la matière de mes yeux, pour que ceux qui me tourmentent ne m'enlèvent pas ces autres choses. Toutes ces choses, Lumière, me sont arrivées par ton ordre et d'après ta décision et ta volonté sont qu'elles m'arrivent. Ta volonté m'a conduite dans l'enfer et je suis venue dans l'enfer comme la force du chaos. Et ma force s'est glacée en moi. Seigneur, tu es la Lumière dans l'Eternité et tu visites en tout temps les affligés.

Maintenant, Lumière, lève-toi, cherche ma voie et l'âme qui est en moi. L'ordre que tu avais établi pour moi dans mes afflictions est accompli. Le temps est arrivé pour que je cherche ma voie et mon âme, le temps que tu as fixé pour me chercher, parce que tes Sauveurs en ont voulu à ma force qui est dans mon âme, car mon temps est accompli.

Et en ce temps tous les archons des éons de la matière craindront ta Lumière, et toutes les émanations de la treizième région des éons de la matière craindront les mystères de ta Lumière pour que d'autres se revêtent de la pureté de leur Lumière, quand le Seigneur cherchera la force de notre âme. C'est le mystère qui est devenu le modèle pour la race qui est à créer et cette race a adressé une hymne aux régions supérieures. La Lumière a regardé de la hauteur de sa Lumière et elle regardera en toute matière pour entendre les gémissements de ceux qui sont liés, afin de briser la force des âmes dont la force a été liée, pour mettre son nom dans l'âme et son mystère dans la force.

Et lorsque Jésus eut dit ces paroles à ses disciples, il dit : Voilà la quatrième supplication qu'a dite Fidèle Sagesse. Et que celui qui peut comprendre comprenne.

Et quand Jésus eut dit ces paroles, Jean s'avança et adora la poitrine de Jésus et dit : Seigneur, pardonne-moi et souffre que je dise l'explication de la quatrième supplication qu'a dite Fidèle Sagesse.

Et Jésus dit à Jean : Je t'encourage et t'autorise à dire l'explication de la quatrième supplication qu'a dite Fidèle Sagesse.

Et Jean répondit et dit : Seigneur et Sauveur, la force de ta Lumière a prophétisé jadis au sujet de ce qu'a dit Fidèle Sagesse, en s'exprimant dans le cent-unième psaume de David : Seigneur, écoute ma prière, et que mes cris arrivent jusqu'à toi.

Et lorsque Jean eut fini de dire ces paroles, Jésus, se tenant au milieu de ses disciples, lui dit : C'est bien, Jean, une place t'est réservée dans le royaume de la Lumière.

La Sixième Supplication de Fidèle Sagesse

Et Jésus, continuant son discours, dit à ses disciples : Les émanations de l'orgueilleux triple pouvoir tourmentant Fidèle Sagesse dans le chaos, voulurent lui enlever toute sa Lumière et le temps de la retirer du chaos n'était pas encore venu et l'ordre n'était pas encore venu du premier mystère pour que je la sauvasse dans le chaos. Et il advint donc que lorsque les émanations matérielles la tourmentaient, elle s'écria, disant sa cinquième supplication :

Lumière de mon salut, je t'adresse un hymne dans le lieu des régions supérieures et aussi dans le chaos. Je t'adresse l'hymne que je t'adressais dans les régions supérieures. Viens vers moi, ô Lumière. Tourne l'Esprit, Lumière, vers ma supplication car ma force est remplie de ténèbres et ma Lumière s'est perdue dans le chaos. Je suis devenue comme les archons du chaos qui sont descendus dans les ténèbres inférieures. Je suis devenue comme un corps matériel pour lesquels il n'y a nul Sauveur dans les régions supérieures. Je suis devenue comme les matières, leur force a été enlevée et qui ont été précipitées dans le chaos que tu n'as pas sauvé et qui ont péri. Ils m'ont mis dans les ténèbres infernales, dans l'obscurité et dans les matières inertes et privées de toute force. Tu as fixé tes ordres sur moi et sur toutes les choses que tu as réglées et ton souffle en fuyant m'a fondue.

C'est aussi d'après l'ordre des choses que tu as réglées que tous mes ennemis se sont mis à me tourmenter et ils ont eu de la haine contre moi et se sont abstenus de moi et j'ai été presque complètement perdue et ma Lumière a été diminuée en moi. Et j'ai crié derechef vers la Lumière, dans toute la Lumière qui est en moi et j'ai élevé les mains les étendant vers toi.

Et maintenant, Lumière, est-ce que ta volonté est accomplie dans le chaos ? Et des libérateurs venant suivant ta volonté, s'élèveront-ils dans les ténèbres pour venir ? Diront-ils le mystère de ton nom dans le chaos ? Diront-ils ton nom dans le chaos que tu n'éclaireras pas ? Je te célèbre, Lumière, et ma supplication te parviendra dans les régions supérieures. Que ta Lumière vienne sur moi, parce qu'ils m'ont enlevé ma Lumière et que je suis dans les souffrances à cause de la Lumière, depuis le temps que mes ennemis m'attaquent.

Et quand j'ai regardé là-haut vers la Lumière et que l'ai regardé dans l'enfer, je me suis levée selon la force de la Lumière qui est dans le chaos et je suis venue dans l'enfer. Ton ordre est venu sur moi et les craintes que tu as fixées m'ont troublée et m'ont environnée, abondantes comme les eaux. Elles se sont emparées de moi pour tout mon temps et suivant ta volonté, tu n'as pas laissé ma compagne me secourir, tu n'as pas laissé ma syzygie me préserver de mon affliction.

Telle est la cinquième supplication qu'a dite Fidèle Sagesse dans le chaos lorsqu'elle était tourmentée par toutes les émanations matérielles du triple pouvoir.

Et quand Jésus eut ainsi parlé à ses disciples, il leur dit : Que celui-là entende qui a des oreilles pour entendre… Que celui dont le souffle est brillant en lui, avance pour dire l'explication du sens de la cinquième supplication de Fidèle Sagesse.

Et lorsque Jésus eut dit ces paroles, Philippe se leva, posant un livre qu'il avait dans ses mains car c'est lui qui écrit les choses que Jésus a dites et toutes celles qu'il a faites.

Et Philippe s'avançant dit à Jésus : Seigneur, je suis celui auquel tu as confié le soin du monde afin que j'écrive toutes les choses que nous disons et que nous faisons. Tu ne m'as pas permis d'exposer l'explication du mystère de la supplication de Fidèle Sagesse. Mon esprit fut agité bien des fois en moi, et me presse fortement pour que je donne l'explication de la supplication de Fidèle Sagesse et je me suis avancé parce que j'écris toutes les choses.

Et quand Jésus eut entendu Philippe, il lui dit : Écoute, Philippe, que je te parle, car c'est à toi, à Thomas et à Mathieu qu'a été donnée par le premier mystère la charge d'écrire toutes les choses que je dirai et que je ferai, et toutes les choses que vous verrez. Le nombre des paroles que tu dois mettre par écrit n'est pas encore accompli ; lorsqu'il le sera, tu seras en mesure de faire ce que tu voudras. Maintenant, vous trois, écrivez toutes les choses que je dirai, et que je ferai et que je verrai afin que je rende témoignage de toutes les choses du royaume des cieux.

Et quand Jésus eut dit ces paroles, il dit à ses disciples : Que celui-là entende qui a des oreilles pour entendre.

Et Myriam se levant, vint au milieu des disciples et elle se tint auprès de Philippe et elle dit à Jésus : Seigneur, mon oreille a entendu la voix de la Lumière et je suis prête à entendre selon ma force et selon ma connaissance la parole que tu as dite. Maintenant, Seigneur, écoute, que je parle avec clarté ; tu nous as dit. Que celui-là entende qui a des oreilles pour entendre. Et tu as dit aussi à Philippe : C'est à toi, à Thomas et à Mathieu, que la charge a été donnée par le premier mystère d'écrire toutes les choses du règne de Lumière afin que vous en rendiez témoignage.

Écoute donc afin que je donne l'explication de la parole que ta force de Lumière a prophétisée jadis par la voix de Moïse : Toute chose se constatera par deux ou trois témoins. Ces trois témoins sont Philippe et Thomas et Mathieu.

Et il advint que lorsque Jésus eut entendu cette parole, il dit : C'est bien, Myriam, c'est l'explication de la parole.

Maintenant, Philippe, avance pour donner l'explication du mystère de la cinquième supplication de Fidèle Sagesse et ensuite assieds-toi, afin d'écrire toutes les choses que je dirai jusqu'à l'accomplissement de la fonction qui t'est donnée d'écrire les paroles du règne de la Lumière. Ensuite tu continueras de dire ce que ton esprit comprend. Donne-donc maintenant l'explication du mystère de la cinquième supplication de Fidèle Sagesse.

Et Philippe, répondant à Jésus, dit : Écoute Seigneur et que je dise l'explication et la supplication de La Sagesse. Ta force a jadis prophétisé sur Elle par la voix de David, disant dans le quatre-vingt-septième psaume : Seigneur, lieu de mon salut, je crie vers toi le jour et la nuit. Que ma parole aille vers toi et prête ton oreille à ma supplication.

Et quand Jésus entendit ces paroles, il dit : C'est bien, Philippe chéri ; viens et assois-toi pour écrire toutes les paroles que je dirai et toutes les choses que je ferai et toutes celles que tu verras.

Et Philippe s'asseyant, écrivit.

La Septième Supplication de Fidèle Sagesse

Jésus, continuant de parler à ses disciples, leur dit :

Fidèle Sagesse poussa derechef des cris vers la Lumière. Elle lui remit le péché qu'elle avait commis et quittant sa place elle vint dans les ténèbres. Elle dit la sixième supplication parlant en ces termes :

Je te célèbre Lumière dans les ténèbres des enfers. Écoute ma supplication, et que ta Lumière soit attentive à la clameur de mes prières ; je ne viendrais pas devant toi et tu m'abandonnerais si tu n'étais pas, ô Lumière, ma libératrice à cause de la Lumière de ton nom. J'ai cru en toi, Lumière, toi qui es ma force. J'ai été fidèle à ton mystère et ma force a cru à la Lumière qui est en haut et elle a cru à Elle lorsqu'elle était plongée dans le chaos de l'enfer.

Que toute force qui est en moi croie à la Lumière tandis que je suis plongée dans les ténèbres de l'enfer. Et qu'elles y croient aussi lorsqu'elles viendront dans les régions supérieures car il nous verra et nous rachètera et le mystère de son salut est grand. Et il préservera toutes les forces contre le chaos à cause de ma faute lorsque laissant ma place je suis venu dans le chaos. Et maintenant que celui-là comprenne, qui peut comprendre.

Et quand Jésus eut achevé de dire ces paroles à ses disciples, il leur dit : Comprenez-vous ce que je vous dis :

Et André s'avançant dit : Seigneur, la force de ta Lumière a prophétisé jadis par la voix de David dans les cent vingt-neuvième psaumes, en disant : J'ai crié vers toi, Seigneur, du fond de l'abîme. Écoute ma voix : Qu'Israël mette son espérance dans le Seigneur.

Et Jésus dit : C'est bien André et tu es heureux. C'est l'explication de la supplication de La Sagesse. En vérité, en vérité, je vous le dis, je vous ferai connaître tous les mystères de la Lumière et toute gnose, depuis l'intérieur des intérieurs jusqu'à l'extérieur des extérieurs, depuis l'ineffable jusqu'aux ténèbres des ténèbres et depuis la Lumière des Lumières, depuis tous les dieux jusques aux démons, depuis tous les Seigneurs jusques aux décans, depuis toutes les révolutions jusques à toutes les émanations, depuis la création des hommes jusqu'à celle des bêtes et des animaux et des reptiles.

Aussi on vous appellera parfaits et accomplis en toutes choses. En vérité, en vérité, je vous le dis, là où je serai dans le royaume de mon Père, vous y serez avec moi. Et quand le nombre du parfait sera accompli, pour que le mélange soit détruit, je donnerai l'ordre qu'ils conduisent tous les dieux qui n'ont pas encore donné la pureté de leur Lumière et je donnerai l'ordre au feu de La Sagesse que jettent les parfaits pour qu'il consume ces tyrans jusqu'à ce qu'ils aient donné la dernière pureté de leur Lumière.

Et lorsque Jésus eut fini de dire ces paroles à ses disciples, il leur dit : Comprenez-vous ce que je vous dis ?

Et Myriam dit : Voici, Seigneur, le sens de la parole que tu as dite. Quant à ce que tu as dit : Que dans la destruction du mélange tu seras assis sur la force de la Lumière et que tes disciples, c'est-à-dire nous, nous serons assis à ta droite, lorsque nous jugerons les tyrans qui n'auront pas encore rendu la pureté de leur Lumière. Et quant à ce que tu as dis du feu qui doit les consumer jusqu'à ce qu'ils aient donné la dernière Lumière qu'ils aient en eux, à l'égard de ce que tu as dit ainsi, ta force de Lumière a prophétisé jadis par la voix de David, lorsqu'il a dit dans le vingt-quatrième psaume : Dieu s'assiéra dans l'assemblée des dieux pour juger les dieux.

Et Jésus lui dit : C'est bien, Myriam.

La Huitième Supplication de Fidèle Sagesse

Et continuant son discours, il dit à ses disciples : Il arriva que lorsque Fidèle Sagesse eut fini de dire la sixième supplication de la rémission, se tournant derechef vers les régions inférieures, pour voir si ses péchés lui étaient remis et pour voir si elle allait derechef être conduite dans le chaos comme elle n'avait pas encore été exaucée, l'ordre du premier mystère n'étant pas donné pour lui remettre son péché et la ramener dans le chaos.

Étant donc tournée vers les régions supérieures afin de voir si sa supplication était entendue, elle vit tous les douze archons des douze éons la raillant et se réjouissant parce que sa supplication n'était pas exaucée et lorsqu'elle vit qu'ils la raillaient, elle s'affligea extrêmement et elle éleva la face vers les régions supérieures disant dans la septième supplication :

Lumière, j'ai de nouveau élevé ma force vers Toi. Lumière, je t'en supplie, ne souffre pas que je tombe dans l'ignominie ou que les onze archons des éons qui me haïssent se réjouissent de mon malheur. Quiconque t'est fidèle, ne sera pas livré à l'ignominie. Ils resteront dans les ténèbres ceux qui ont enlevé ma force. Ils n'en seront pas possesseurs mais elle leur sera ôtée.

Lumière, montre-moi tes voies, et je serai sauvée en les suivant et montre-moi les endroits où je dois me rendre pour être délivrée dans le chaos et indique-moi la voie dans ta Lumière et fais que je sache, ô Lumière, que tu es mon Sauveur. Je croirai en toi en tout temps. Tourne ton attention pour me sauver, ô Lumière, parce que ta miséricorde dure jusque dans l'éternité. Ne m'impute pas la faute que j'ai commise depuis le commencement par suite de mon ignorance mais sauve moi par ton grand mystère, remettant les péchés à cause de ta bonté, Lumière qui es sainte et droite.

C'est pourquoi elle me rendra la vie pour que je sois sauvée dans ma faute et elle ôtera à mes ennemis mes forces qui ont été brisées par l'effroi des émanations matérielles du triple pouvoir. Car toutes les sciences de la Lumière sont pour le salut et les mystères sont à chacun de ceux qui cherchent les régions de ses possessions et qui cherchent les mystères à cause du mystère de ton nom, ô Lumière.

Remets-moi ma faute, car elle est grande. Il donnera à chacun de ceux qui croient à la Lumière le mystère qu'il voudra. Et son âme sera dans les régions de la Lumière et sa force sera l'acquisition du trésor de la Lumière. La Lumière est ce qui donne la force à ceux qui lui sont fidèles et le nom de son mystère est chez ceux qui croient à lui et il leur montrera le lieu des possessions qui sont dans le trésor de la Lumière.

J'ai été fidèle en tout temps à la Lumière qui délivrera mes pieds des chaînes des ténèbres. Tournes ton attention vers nous, ô Lumière, et sauve-moi, car mes ennemis ont enlevé mon nom dans le chaos et ils m'ont causé de grandes afflictions. Délivre-moi de ces ténèbres, et jette les regards sur les douleurs de mes afflictions.

Remets-moi mes fautes. Pense aux douze archons qui m'accusent et sont jaloux de moi. Veille sur ma force et protège-moi et ne me fais pas rester dans ces ténèbres où je t'ai été fidèle et mes ennemis m'ont comme privée de raison à cause de la fidélité que j'avais pour toi. Et maintenant, ô Lumière, conserve mes forces dans les peines qui m'affligent et protège-moi contre mes ennemis.

Jésus ayant ainsi parlé à ses disciples, Thomas s'avança et dit : Seigneur, mon esprit est plein d'animation et je me réjouis grandement, parce que tu nous as révélé ces paroles. Je me suis tu devant mes frères jusqu'à ce moment afin de ne pas les fâcher ; j'étais dans l'allégresse en les voyants réunis afin de donner l'explication de Fidèle Sagesse. Maintenant, Seigneur, au sujet de la solution de la septième supplication de Fidèle Sagesse, ta force de Lumière a prophétisé par la voix de David le prophète qui s'expliquait ainsi dans le vingt-quatrième psaume : Seigneur, j'ai élevé mon âme vers toi… Mon Dieu, j'ai mis mon cœur en toi.

Quand Jésus entendit les paroles de Thomas, il lut dit : C'est bien, Thomas, et tu as bien parlé. C'est là l'explication de la septième supplication de Fidèle Sagesse. En vérité, en vérité, je vous le dis, toutes les créatures du monde vous regarderont comme heureux sur la terre, parce que je vous ai révélé ces choses et que vous avez reçu de mon souffle et que je vous ai donné l'intelligence spirituelle de ce que je vous dis. Et ensuite je vous remplirai de toute la Lumière et de toute la force de mon souffle pour que vous compreniez depuis ce temps tout ce qui vous sera dit et tout ce que vous verrez. Encore un peu de temps et je vous parlerai de tout ce qui concerne les régions supérieures depuis l'extérieur jusqu'à l'intérieur et depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur.

Et Jésus continuant son discours, dit à ses disciples : Il advint que lorsque Fidèle Sagesse eut dit la septième supplication dans le chaos, et avant que l'ordre ne me fut venu du premier mystère pour que je la délivre, pour que je la conduise en l'élevant dans le chaos, de mon propre mouvement, et par un effet de ma miséricorde, sans en suivre l'ordre, je la conduisis dans un lieu spacieux dans le chaos. Et lorsque les émanations matérielles du triple pouvoir surent qu'elle avait été conduite dans un lieu spacieux dans le chaos, elles cessèrent un peu de la tourmenter, pensant qu'elle serait conduite entièrement dans le chaos.

Fidèle Sagesse ne savait pas que je l'assistais ainsi et elle ne me connaissait nullement mais elle persistait à célébrer le trésor de la Lumière qu'elle avait vu précédemment et à laquelle Elle était fidèle et elle pensait que c'était lui qui l'assistait. Et comme elle avait été fidèle à la Lumière, elle pensait qu'elle serait conduite dans le chaos et que sa supplication serait exaucée. Mais l'ordre du premier mystère n'était pas encore accompli pour que sa supplication fût exaucée.

Écoutez donc, et je vous dirai toutes les choses qui arrivèrent à Fidèle Sagesse.

La Neuvième Supplication de Fidèle Sagesse

Il arriva que lorsque je l'eus conduite dans un lieu un peu spacieux, dans le chaos, les émanations du triple pouvoir cessèrent de la tourmenter pensant que je la mènerais entièrement dans le chaos. Et lorsqu'elles surent que Fidèle Sagesse n'était pas conduite dans le chaos, ils revinrent afin de la tourmenter extrêmement. Et c'est pourquoi elle dit la huitième supplication, la disant de cette manière :

J'ai placé mon cœur en toi, Lumière, ne me laisse pas dans le chaos. Ecoute-moi et délivre-moi dans ta pensée. Tourne ton esprit vers moi et délivre-moi ; sois mon Sauveur, ô Lumière, et délivre-moi ; conduis-moi à ta Lumière car tu es mon Sauveur et tu me conduiras vers toi. Et à cause du mystère de ton nom, indique-moi ta voie et donne-moi ton mystère et tu me délivreras de cette force à face de lion et de mes ennemis qui m'ont tendu des pièges car tu es mon Sauveur et je donnerai la pureté de ma Lumière en tes mains.

Délivre-moi, ô Lumière, dans ta connaissance. Tu t'irriteras contre ceux qui veillent contre moi afin qu'ils ne s'emparent pas totalement de moi. J'ai cru à la Lumière. Je me réjouirai et je chanterai tes louanges parce que tu as pitié de moi et que tu tournes ton cœur vers la peine où je suis. Tu me délivreras et tu me rendras ma force hors du chaos. Tu ne m'as pas abandonnée à la force à face de lion mais tu m'as conduite dans la région où il n'y a pas d'affliction.

Lorsque Jésus eut ainsi parlé à ses disciples, il continua et dit : Lorsque la force à face de lion sut que Fidèle Sagesse n'avait pas été ramenée dans le chaos, elle vint avec toutes les autres émanations matérielles du triple pouvoir et elles tourmentèrent de nouveau Fidèle Sagesse.

Et lorsqu'elles la tourmentaient, elle continua sa supplication, en criant et disant : Aie pitié de moi, Lumière, parce qu'ils me tourmentent encore. Ce qui est en moi est troublé, Lumière, selon ton ordre, ainsi que ma force et mon esprit. Ma force a reçu de grands dommages lorsque j'étais sujette à ces tourments. Et le nombre de mon temps est dans le chaos. Ma Lumière s'est éclipsée parce que ma force m'a été enlevée et toutes les forces qui étaient en moi ont été détruites. Je suis sans puissance devant tous les archons des éons qui me haïssent et devant les vingt-quatre émanations dans les régions desquelles j'étais. Et mon frère a craint de me survivre à cause des persécutions dans lesquelles j'étais plongée. Et tous les archons des régions supérieures m'ont regardée comme de la matière en laquelle il n'y a aucune Lumière.

Je suis devenue comme une force matérielle qui est tombée loin des archons et tous ceux qui sont avec les éons ont dit : elle est devenue comme le chaos. Et ensuite toutes les forces dénuées de miséricorde m'ont environnée et se sont efforcées de m'enlever toute ma Lumière qui est en moi.

Mais j'ai cru à toi, Lumière, et j'ai dit : Tu es mon Sauveur, et mon sort tel que tu l'as fixé est entre tes mains. Délivre-moi de mes ennemis qui m'affligent et me persécutent. Étends ta Lumière sur moi car je ne suis rien en ta présence et conserve-moi dans ta miséricorde. Ne souffre pas que je sois investie d'ignominie car c'est toi, Lumière, que je célèbre dans mes hymnes. Que le chaos couvre mes persécuteurs et qu'ils soient plongés dans les ténèbres infernales. Ferme la porte à ceux qui veulent me dévorer par ruse, et qui disent : Enlevons toute la Lumière qui est en elle, bien que je ne leur aie fait aucun mal.

Et quand Jésus eut ainsi parlé, Matthieu s'avança et dit : Seigneur, ton souffle m'a ému et ta Lumière m'a instruit pour que l'explique la huitième supplication de Fidèle Sagesse. Ta force a jadis prophétisé à cet égard par la voix de David, dans le trentième psaume, lorsqu'il a dit : J'ai mis mon cœur en toi, Seigneur ; ne permets pas que je sois humilié jusque dans l'éternité.

Lorsque Jésus eut entendu ces paroles, il dit : C'est bien, Matthieu. Maintenant, en vérité, je vous le dis, lorsque le nombre parfait sera accompli et lorsque l'Univers sera détruit, je serai assis dans le trésor de la Lumière et vous aussi serez assis sur les douze forces de la Lumière jusqu'à ce que nous ayons rétabli les rangs des douze Sauveurs dans les régions de chacun d'eux.

Et lorsque Jésus eut ainsi parlé, il dit : Comprenez-vous ce que je dis ?

Et Myriam s'avança et dit : Seigneur, tu nous as jadis annoncé en paraboles : J'établirai avec vous un royaume comme mon père en a établi un avec moi et vous boirez et mangerez sur ma table dans mon royaume et vous serez assis sur les douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël.

Jésus répondit : C'est bien, Myriam.

La Dixième Supplication de Fidèle Sagesse

Et continuant, il dit à ses disciples : Il advint ensuite que lorsque les émanations du triple pouvoir continuaient de tourmenter Fidèle Sagesse dans le chaos, elle prononça la neuvième supplication, disant :

? Lumière ! Confonds ceux qui rabotèrent ma force et rends-moi la force qu'ils m'ont enlevée. Viens, sauve-moi. De grands ténèbres me couvrent et m'affligent. Dis à ma force : Je te délivrerai. Que tous ceux qui veulent m'enlever toute ma Lumière soient privés de leur force. Qu'ils retournent dans le chaos et qu'ils soient réduits à l'impuissance ceux qui veulent m'enlever toute ma Lumière. Que leur force soit comme la poussière et que Ieû, ton ange, les frappe, et s'ils veulent s'élever en haut, que les ténèbres les saisissent. Qu'ils soient rejetés dans le chao et que Ieû, ton ange, les poursuive pour les frapper des ténèbres de l'enfer parce qu'ils m'ont tendu des pièges ainsi que la force à face de lion sans que je leur fisse aucun mal. Ils me tourmentent et veulent m'enlever la force, qui est en moi.

Maintenant, ô Lumière ! Enlève la pureté à la force à face de lion sans qu'elle le sache. Et que le dessein qu'a formé le triple pouvoir pour m'enlever ma Lumière soit confondu et enlève-lui la sienne. Ma force se réjouira dans la Lumière et sera dans l'allégresse parce que tu l'auras sauvée.

Et toutes les parties de ma force diront : Il n'y a pas d'autre Sauveur que Toi qui m'as délivrée de la force à face de lion qui m'enleva ma force. Et tu me délivreras de ceux qui m'ont enlevé ma force et ma Lumière. Car ils se sont levés contre moi proférant des mensonges et disant que je connaissais le mystère de la Lumière dans la région supérieure et ils me pressaient, disant : Dis-nous les mystères de la Lumière de la région supérieure… Mais je ne savais pas ces mystères et ils m'ont infligé tous ces maux parce que j'ai été fidèle à la Lumière de la région supérieure.

Et je me suis assise dans les ténèbres, l'âme humiliée dans le deuil. ? Lumière, pour la cause de laquelle je célèbre des hymnes, sauve-moi. Je sais que tu me délivreras, parce que je faisais ta volonté lorsque j'étais dans la région des éons. Je faisais ta volonté comme les puissances invisibles qui sont dans mes régions et je pleurais en cherchant avec zèle ta Lumière. Maintenant tous mes ennemis m'ont environné et se sont réjouis de mes maux. Sans miséricorde, ils m'ont infligé de grandes afflictions. Ils ont grincé des dents contre moi, voulant m'enlever toute ma Lumière.

Jusqu'à quand, Lumière, leur permettras-tu de m'affliger ? Délivre ma force de leurs mauvaises pensées et préserve-moi de la force à face de lion parce que je suis seule dans ces régions. Je te célèbre, Lumière, me trouvant au milieu de tous ceux qui se sont réunis contre moi et je crierai vers toi au milieu de tous ceux qui m'affligent.

Et maintenant, Lumière, qu'ils ne se réjouissent pas sur moi me tourmentant et voulant m'enlever ma force. Tu as connu leur ruse, ô Lumière. Ne permets pas que ton secours soit éloigné de moi. Hâte-toi, Lumière, juge-moi et venge-moi, et juge-moi dans ta bonté. ? Lumière des Lumières, que mes ennemis ne m'enlèvent pas ma Lumière et qu'ils ne disent pas entre eux : Notre force est rassasiée de sa Lumière et qu'ils ne disent pas : Nous avons dévoré sa force mais que les ténèbres les environnent et qu'ils soient impuissants ceux qui veulent m'enlever ma Lumière. Qu'ils soient plongés dans le chaos et les ténèbres ceux qui disent : nous avons enlevé sa Lumière et sa force.

Sauve-moi pour que je sois dans l'allégresse, car j'aspire à la treizième région des éons, la région de la justice, pour que je dise en tout temps : La Lumière de Ieû, ton ange, ira en augmentant d'éclat et ma langue chantera tes louanges tout le temps dans la treizième région des éons.

Et quant Jésus eut dit ces paroles à ses disciples, il dit : Que celui parmi vous qui comprend ce que j'ai dit en donne l'explication.

Et Jacques s'avança, embrassa la poitrine de Jésus et dit : Seigneur, ton souffle ma donné l'intelligence et je suis prêt à donner l'explication de ce que tu as dit. C'est à ce sujet que ta force a jadis prophétisé par la voix de David dans le trente-quatrième psaume lorsqu'il a parlé ainsi de la neuvième supplication de Fidèle Sagesse : Juge, Seigneur, ceux qui m'ont fait tort ; combats contre ceux qui me combattent.

Et quand Jacques eut ainsi parlé, Jésus dit : C'est bien, Jacques, tu as bien parlé, c'est l'explication de la neuvième supplication de Fidèle Sagesse. En vérité, en vérité, je vous le dis : vous entrerez plutôt dans le royaume des cieux que tous les invisibles et tous les dieux et tous les archons qui sont avec le treizième éon et avec le onzième éon, et non seulement vous mais chacun de ceux qui aura fait mes mystères.

Et lorsque le Sauveur eut ainsi parlé, il dit : Comprenez-vous les paroles que je vous dis ?

Et Myriam dit : Seigneur, c'est ce que tu nous as dit autrefois, que les derniers seront les premiers et que les premiers seront les derniers. Les premiers qui ont été procréés avant nous sont les invisibles. Ils ont été avant le genre humain et les dieux et les archons, et les hommes qui recevront les mystères entreront les premiers dans le royaume des cieux.

Et Jésus dit : C'est bien, Myriam.

Et Jésus continuant, dit à ses disciples : Il arriva que lorsque Fidèle Sagesse eut proféré sa neuvième supplication, la force au visage de lion la tourmenta derechef voulant lui enlever sa force. Et elle s'adressa de nouveau à la Lumière, poussant des cris et disant :

Lumière à laquelle j'ai cru dès le commencement et pour la cause de laquelle j'ai éprouvé ces grandes douleurs, viens à mon secours. Et sa prière fut alors entendue. Le premier mystère l'entendit, et je fus envoyé pour l'assister. Je vins pour l'aider, je la ramenai dans le chaos parce qu'elle avait souffert de grandes peines et de grandes afflictions par suite de sa foi à la Lumière.

La Onzième Supplication de Fidèle Sagesse

Je fus donc envoyé par le premier mystère pour la secourir en tout. Je n'étais pas encore venu dans le monde des éons. Mais je vins au milieu d'eux tous sans qu'aucun d'eux ne le sût ni ceux qui appartiennent à l'intérieur de l'intérieur, ni ceux qui appartiennent à l'extérieur de l'extérieur et avec la connaissance du premier mystère seulement et il arriva que, lorsque je fus venu dans le chaos pour l'aider, elle me vit, car je resplendissais d'une grande Lumière.

J'étais miséricordieux à son égard et je n'étais pas arrogant comme la force au visage de lion qui enleva la force et la Lumière, à La Sagesse et qui la tourmenta pour lui enlever toute la Lumière qui est en elle. Elle me vit en possession d'une Lumière dix mille fois plus grande que la force au visage de lion et elle comprit que je venais de la hauteur des régions supérieures dont elle avait eu foi en la Lumière dès le commencement. Alors Fidèle Sagesse eut confiance et dit la dixième supplication, disant :

J'ai crié derechef vers toi, Lumière des Lumières lorsque j'étais dans l'affliction et tu m'as entendue. Préserve ma force des lèvres injustes et des embûches trompeuses. Qu'ils ne me privent pas de la Lumière qu'ils veulent m'enlever par leurs pièges perfides. Je suis entourée des pièges des orgueilleux et des embûches de ceux qui sont sans miséricorde. Malheur à moi parce que ma demeure est éloignée et que je suis dans la demeure du chaos ; ma force n'est plus dans mes régions.

J'ai parlé avec douceur à ces ennemis cruels et tandis que je leur parlais avec douceur, ils m'ont attaquée sans motif.

Et quand Jésus eut ainsi parlé à ses disciples, il leur dit : Maintenant que celui que son souffle anime, qu'il avance afin qu'il dise l'explication de la dixième supplication de Fidèle Sagesse.

Et Pierre répondit et dit : Seigneur, ta force de Lumière a prophétisé à cet égard par la bouche de David, lorsqu'il dit dans le cent dix-neuvième psaume : J'ai crié vers toi, Seigneur, dans mon affliction, tu m'as entendu, Seigneur. Préserve mon âme des lèvres injustes et de la langue trompeuse. Telle est, Seigneur, la solution de la dixième supplication de Fidèle Sagesse telle qu'elle l'a dite lorsqu'elle était tourmentée par les émanations matérielles du triple pouvoir ainsi que par la force à face de lion et qu'ils la faisaient extrêmement souffrir.

Et Jésus dit : C'est bien, Pierre, tu as bien parlé. C'est l'explication de la dixième supplication de Fidèle Sagesse.

La Douzième Supplication de Fidèle Sagesse

Et Jésus, continuant de parler, dit à ses disciples : Il advint que lorsque la force à face de lion venant vers Fidèle Sagesse s'approcha de moi qui resplendissais d'une Lumière immense. Elle fut remplie de colère et elle projeta hors d'elle une autre multitude d'émanations très véhémentes. Alors Fidèle Sagesse prononça la onzième supplication, disant :

Pourquoi la force se lève-t-elle pour faire du mal ? Sa pensée était d'enlever la Lumière qui est en moi et comme de me frapper du glaive. J'ai préféré descendre dans le chaos que de rester dans la région du treizième éon, région de la justice. Et ils ont voulu me prendre par ruse afin de dévorer toute ma Lumière.

C'est pourquoi la Lumière leur enlèvera toute leur Lumière et détruira toute leur matière et leur ôtera leur Lumière et ne les laissera pas rester avec le treizième éon, leur demeure. Elle ne laissera pas leurs noms parmi les noms des vivants et les vingt-quatre émanations verront ce qui est arrivé à la force à face de lion afin qu'ils craignent et qu'ils ne soient pas indociles mais qu'ils donnent la pureté de leur Lumière.

Ils te verront afin qu'ils te glorifient et qu'ils disent : voici celui qui n'a pas donné la pureté de sa Lumière afin d'être sauvé mais qui s'est glorifié dans toi l'éclat de sa Lumière et qui a dit : J'enlèverai la Lumière de Fidèle Sagesse. Et maintenant que celui dont la force est exaltée s'avance afin d'expliquer la onzième supplication de Fidèle Sagesse.

Alors Salomé s'avança et dit : Seigneur, ta force de Lumière a prophétisé à cet égard par la bouche de David dans le cinquante-unième psaume en disant : Pourquoi l'impie se glorifie-t-il de sa malice ?

Et quand Jésus eut entendu ces paroles, il dit : C'est bien, Salomé. En vérité, en vérité, je vous le dis, je vous instruirai dans tous les mystères du royaume de la Lumière.

La Treizième Supplication de Fidèle Sagesse

Et Jésus continuant de parler dit à ses disciples : Je m'approchai ensuite du chaos resplendissant d'une Lumière immense afin d'enlever sa Lumière à la force à face de lion. Et en apercevant ma Lumière, elle eut peur et elle appela son dieu pour qu'il vienne la secourir. Et il fut rempli de colère et Fidèle Sagesse fut effrayée et elle s'adressa derechef à moi, disant :

Ne m'oublie pas, ô Lumière. Mes ennemis ont ouvert leur bouche contre moi. Ils ont voulu m'enlever ma force et ils ont eu de la haine pour moi parce que je célébrai tes louanges et que je t'aimais. Qu'ils soient plongés dans les ténèbres extérieures ; enlève-leur leur force et ne leur permets pas de s'élever dans leurs régions. Que le chaos les enveloppe comme un vêlement.

Aie pitié de moi, ô Lumière, à cause du mystère de ton nom et sauve-moi dans ta miséricorde. Viens è mon secours car ma force est détruite parce qu'il n'y a ici aucun mystère, et ma matière est liée parce que ma Lumière m'a été enlevé.

Et maintenant que celui dont l'esprit est animé, avance et donne l'explication des paroles de Fidèle Sagesse.

Et André dit : Seigneur, ta force de Lumière a prophétisé jadis par la bouche de David à cet égard, lorsqu'il a dit dans le trente-huitième psaume : Mon Dieu, ne garde pas le silence pour ma louange parce que les pécheurs et les hommes perfides ont ouvert leur bouche contre moi.

Les Mystères…

Et le premier mystère continuant son discours dit : Il advint que comme je ne conduisais pas encore Fidèle Sagesse dans le chaos parce que je n'en avais pas encore reçu l'ordre de mon Père. Les rejetons du triple pouvoir voyant Fidèle Sagesse pourvue de Lumière comme elle l'avait été dès le commencement, ils s'arrêtèrent contre Fidèle Sagesse et ils appelèrent à grands cris le triple pouvoir pour qu'il les assistât et les secondât pour enlever de nouveau à La Sagesse les forces qui étaient en elle.

Et le triple pouvoir envoya une autre grande force de Lumière descendant dans le chaos comme une flèche qui vole afin d'assister ses rejetons pour qu'ils enlevassent la Lumière à Fidèle Sagesse une autre fois. Et lorsque cette force de Lumière fut descendue, les rejetons du triple pouvoir qui sont dans le chaos furent remplis de confiance et ils poursuivirent de nouveau Fidèle Sagesse qui était dans une grande terreur et un grand trouble, et ils la tourmentèrent cruellement.

L'un d'eux se changea sous la forme d'un grand serpent, un autre se changea sous la forme d'un basilic à sept têtes, un autre se changea sous la forme d'un dragon et la première puissance du triple pouvoir avec une face de lion et les autres en très grand nombre se mirent ensemble. Elles attaquèrent Fidèle Sagesse et la conduisirent de nouveau dans les régions inférieures du chaos et la tourmentèrent beaucoup.

Et en fuyant, elle vint dans les régions supérieures du chaos et ils la poursuivirent, la tourmentant cruellement. Et Adamas le tyran regarda les douze régions des éons et il fut aussi courroucé contre Fidèle Sagesse, parce qu'elle voulait venir à la Lumière des Lumières qui est au-dessus d'eux tous. Et Adamas regarda et il vit que les ennemis de Fidèle Sagesse la tourmentaient jusqu'à ce qu'ils eussent enlevé toutes les Lumières qui étaient en elle.

Et il advint que lorsque la puissance du triple pouvoir eut descendu dans le chaos, elle rencontra Fidèle Sagesse et la force avec un visage de lion et la force avec un visage de serpent et la force avec un visage de basilic et la force avec un visage de dragon et toutes les forces du triple pouvoir entourèrent Fidèle Sagesse voulant lui enlever de nouveau ses forces.

Et lorsqu'ils la tourmentaient et l'affligeaient, elle s'adressa de nouveau à la Lumière, disant : Lumière à laquelle je suis fidèle, que ta Lumière vienne à moi car tu es celle qui m'a pris en elle et tu me délivreras de mes persécuteurs.

Et quand Fidèle Sagesse eut parlé de la sorte, d'après l'ordre de mon Père, j'envoyai Gabriel et Michel et les satellites de la Lumière pour qu'ils portassent Fidèle Sagesse sur leurs mains, afin que ses pieds ne touchassent pas aux ténèbres extérieures et je leur ordonnai de la diriger dans les régions du chaos dans lesquelles ils devaient la conduire.

Et lorsque les anges furent descendus dans le chaos, eux et les émanations de la Lumière, alors toutes les émanations du triple pouvoir et celles d'Adamas virent l'émanation de la Lumière rendant une Lumière immense, nulle espèce de Lumière ne lui étant étrangère. Ils furent effrayés et ils laissèrent Fidèle Sagesse et une grande émanation de Lumière entoura Fidèle Sagesse de tous les côtés, à la droite et à la gauche, et une couronne de Lumière se plaça sur sa tête.

Et il advint que lorsque l'émanation de la Lumière eut entouré Fidèle Sagesse, elle fut pleine de confiance et cette émanation ne cessa de l'entourer de tous côtés. Elle ne craignit plus tous les rejetons du triple pouvoir et ils ne purent changer leur figure derechef et ils ne purent soutenir l'éclat de la grande Lumière qui formait la couronne de sa tête. Une grande multitude d'entre eux tomba à sa droite et beaucoup d'autres à sa gauche et ils ne pouvaient approcher de Fidèle Sagesse à cause de la grande Lumière qui l'environnait.

Ils ne purent ainsi lui faire aucun mal parce qu'elle croyait à la Lumière et d'après le commandement de mon Père, le premier mystère, je descendis dans le chaos et j'attaquai la puissance à la face de lion qui était la plus grande Lumière et je lui en levai toute sa Lumière et je frappai tous les rejetons du triple pouvoir. Ils tombèrent tous dans le chaos, sans puissance, et j'emmenai Fidèle Sagesse à la droite de Gabriel et de Michel. Une grande émanation de Lumière entra en elle et elle contempla ses ennemis dont j'avais enlevé toute la Lumière.

Je la fis sortir du chaos foulant aux pieds les rejetons du triple pouvoir au visage de serpent et elle foulait aussi aux pieds le rejeton au visage de basilic à sept têtes et elle foulait aux pieds la puissance à la face de lion et celle a la face de dragon. Je fis rester Fidèle Sagesse au-dessus de la puissance qui a la face d'un basilic à sept têtes et qui est la plus forte de toutes dans sa malice. Et moi, le premier mystère, j'ai été sur elle et j'ai enlevé toutes les forces qui sont-elles et j'ai détruit toute sa matière afin qu'il n'y ait pas de rejeton.

Et lorsque le premier mystère eut ainsi parlé à ses disciples, il s'écria : Comprenez-vous de quelle manière je vous ai parlé ?

Et Jacques dit : Seigneur, la force de ta Lumière a prophétisé jadis par la bouche de David au sujet de tes paroles car il est dit dans le quatre-vingt-dixième psaume : Celui qui habite sous la protection du Très-Haut sera sous l'ombre du Dieu du ciel.

Écoute donc et que je te dise en toute clarté la parole que ta force a dite par la bouche de David : Celui qui habite dans l'aide du Très-Haut sera sous l'ombre du Dieu du ciel.

Lorsque La Sagesse se confiait à la Lumière, elle fut sous la Lumière de l'émanation de la Lumière qui sortit de lui dans les régions supérieures et la parole que ta force dit par la bouche de David : Je dirai au Seigneur, tu es celui qui me reçut à lui et mon Dieu est mon lieu de refuge. Je me suis confié en lui.

C'est la même parole que Fidèle Sagesse chanta en son hymne : Tu es celui qui me reçut vers lui et je viens vers toi. Et la parole que dit ta force : Mon Dieu, je crois en toi ; tu me sauveras des pièges des chasseurs et des paroles des méchants, est la même que ce que dit Fidèle Sagesse : Lumière, je crois à toi parce que tu me délivreras des rejetons du triple pouvoir et d'Adamas le tyran et tu me délivreras de toutes les peines oui m'affligent.

La parole que tu as dite par la bouche de David : Il couvrira ta poitrine de son ombre et tu auras confiance sous ses ailes, est ceci : Fidèle Sagesse est dans la Lumière qui émane de la Lumière qui sortit de toi et elle persévéra se confiant dans la Lumière qui est à sa droite et à sa gauche et qui sont les ailes de l'émanation de la Lumière. Et la parole que la force de Lumière prophétisa par la bouche de David : La vérité t'entourera comme d'un bouclier.

C'est la Lumière de l'émanation de la Lumière qui environne Fidèle Sagesse de tout côté comme un bouclier. Et la parole qu'a dite la force : Il ne craindra pas la terreur de la nuit, signifie que Fidèle Sagesse ne craignit pas les terreurs et les troubles dans lesquels elle avait été plongée dans le chaos qui est la nuit. Et la parole qu'a dite ta force : Il ne craindra pas la flèche qui vole dans le jour, signifie que Fidèle Sagesse n'a pas craint la force que la vérité envoya de la hauteur extrême et qui est dans le chaos comme une flèche volante.

Ainsi ta force de Lumière dit : Tu ne craindras pas la flèche qui vole dans le jour. C'est pourquoi quand cette force sortit du treizième éon, il est le maître des douze éons et il est la Lumière pour tous. C'est pourquoi il a dit : Le jour. Et cette autre parole qu'a dite la force de la Lumière : il ne craindra pas ce qui se promène dans les ténèbres veut dire que La Sagesse n'a pas craint la force à face de serpent qui causait de l'effroi à Fidèle Sagesse dans le chaos qui est lui-même les ténèbres.

Et la parole qu'a dite la force : Il ne craindra pas le démon de l'heure de midi, signifie que Fidèle Sagesse n'a pas craint les démons rejetons d'Adamas le tyran, lesquels précipitèrent Fidèle Sagesse dans un grand exil et qui sont sortis d'Adamas, le douzième éon.

C'est pourquoi ta force a dit : Il ne craindra pas le démon de l'heure de midi. Et l'heure de midi est celle où elle sortit du douzième éon qui est l'heure de midi. Et elle sortit aussi du chaos qui est la nuit et la nuit elle sortit du douzième éon qui est au milieu de chacun d'eux.

C'est pourquoi ta force de Lumière a dit : l'heure de midi, parce que les douze éons sont au milieu entre le treizième éon et le chaos. Et la parole que ta force de Lumière a dite par la Douche de David : Mille tomberont à sa gauche et des myriades à sa droite et ils n'approcheront pas de lui, signifie qu'une multitude de rejetons du triple pouvoir n'auraient pu rester devant la grande Lumière de l'émanation de la Lumière ; une foule d'entre eux tomba à la gauche de Fidèle Sagesse et une foule d'entre eux tomba à sa droite et ils ne pouvaient s'approcher d'elle.

Et la parole que ta force de Lumière dit par la bouche de David : Tu les contempleras cependant et tu verras le traitement des pécheurs parce que tu es son espérance, Seigneur, signifie que Fidèle Sagesse a contemplé ses ennemis qui ont tous été renversés à la fin et non seulement elle les a vus ainsi, mais toi, Seigneur, le premier mystère, tu as enlevé la force de la Lumière qui est dans la force à la face de lion et tu as enlevé la force à tous les rejetons du triple pouvoir. Tu les as précipités dans le chaos, les empêchant de venir dans leurs régions.

C'est pourquoi Fidèle Sagesse a contemplé ses ennemis. Elle les a contemplés renversés dans le chaos et elle a vu aussi la rétribution qui leur a été faite. Ils avaient voulu enlever à La Sagesse sa Lumière ; tu les as traités en conséquence et tu leur as enlevé la Lumière qui est en eux au lieu de Lumières de La Sagesse qui a été fidèle à la Lumière des régions supérieures et suivant la manière dont ta force de Lumière s'était exprimée par la bouche de David : Tu a pris un asile dans un lieu élevé, le mal ne t'approchera pas.

Ce qui signifie que lorsque Fidèle Sagesse ayant foi en la Lumière était affligée par ses ennemis, elle adressa une hymne à la Lumière et ils ne purent lui faire aucun mal et ils ne purent approcher d'elle. Et la parole que la force de ta Lumière dit par la bouche de David : Il a commandé à ses anges de te guider dans toutes tes voies et de te porter dans leurs mains de peur que tu ne te frappes le pied contre une pierre. Cela signifie : Tu as commandé à Gabriel et Michel de conduire La Sagesse dans toutes les régions du chaos jusqu'à ce qu'ils l'en aient ramenée et de la porter dans leurs mains afin que ses pieds ne touchent pas les ténèbres inférieures.

Et la parole que ta force de Lumière a dite par la bouche de David : Tu marcheras sur le serpent et sur le basilic et tu marcheras sur le serpent et sur le dragon parce que tu as eu confiance en moi signifie que lorsque Fidèle Sagesse s'est élevée au-dessus du chaos, elle a marché sur les rejetons du triple pouvoir. Elle a marché sur ceux qui sont a face de serpent et sur ceux qui sont à face de basilic à sept tètes et elle a marché sur la force à face de lion et sur celle qui est à face de dragon et comme elle fut fidèle à la Lumière, elle a été préservée d'eux tous.

Telle est, Seigneur, l'explication des paroles que tu as dites.

Et il advint que lorsque le premier mystère eut entendu ces paroles, il dit : C'est bien, Jacques, que je chéris. Et le premier mystère continuant de parler dit à ses disciples :

Et il advint que lorsque j'eus reconduit Fidèle Sagesse dans le chaos, elle s'écria derechef, disant :

Le Premier Hymne de Fidèle Sagesse…

Je suis préservée dans le chaos et je suis délivrée des liens des ténèbres. Je suis venue vers toi, ô Lumière, parce que tu as été la Lumière en me préservant et me protégeant de tous côtés et ceux de mes ennemis qui combattent contre moi ont fui devant la Lumière. Ils n'ont pu approcher de moi parce que ta Lumière était avec moi et que l'émanation de ta Lumière me protégeait lorsque tous mes ennemis qui me tourmentaient m'avaient enlevé mes forces et m'avaient jetée dépourvue de toute Lumière dans les enfers.

Je fus comme une matière inerte devant eux et ensuite la force de ton émanation vint de toi vers moi pour me sauver. Elle brilla à ma gauche et elle brilla à ma droite et elle m'entourait de toute part et nulle des régions moyennes où j'étais n'était sans Lumière. Tu purifiais en moi toutes mes matières mauvaises et je fus au-dessus de toutes mes matières à cause de ta Lumière et à cause de l'émanation de ta Lumière.

Je me confiai en ta Lumière et la Lumière pure de ton émanation me secourut et mes ennemis qui me tourmentaient furent éloignés de moi.

Tel est le cantique que dit Fidèle Sagesse lorsqu'elle fut délivrée des liens du chaos. Et maintenant que celui-là entende qui a des oreilles pour entendre.

Et quand le premier mystère eut achevé de dire ces paroles, Thomas s'avança et dit : Seigneur, mes oreilles ont reçu la Lumière et mon intelligence comprend les paroles que tu as dites. Permets-moi de donner l'explication des paroles qu'a dite Fidèle Sagesse.

Et le premier mystère répondant à Thomas, dit : Je le permets de donner l'explication de l'hymne que m'adressa Fidèle Sagesse.

Et Thomas dit : Seigneur, quant à l'hymne que t'adressa Fidèle Sagesse lorsqu'elle fut délivrée du chaos, ta force de Lumière a jadis prophétisé par la bouche de Salomon, fils de David, lorsqu'il a dit dans son ode : J'ai été préservé des chaînes qui me menaçaient. J'ai fui vers toi, Seigneur, parce que tu as été la main qui m'a protégé et défendu, m'assiste contre ceux qui combattaient contre moi et ils ne se sont pas montrés parce que ta face était avec moi me défendant par un effet de ta grâce. J'ai été frappé et vilipendé devant la multitude et ils m'ont rejeté. J'ai été comme du plomb devant eux.

Mais ta force est venue à mon secours car tu as posé des lampes à ma droite et à ma gauche, afin qu'autour de moi nul ne manquât de Lumière. Tu m'as couvert de l'ombre de ta miséricorde et j'ai été sur les vêtements de peaux. Ta main droite m'a élevé et tu m'as guéri de mon infirmité. Je suis devenu fort par ta vérité et j'ai été sacrifié pour ta justice. Ceux qui combattaient contre moi ont été éloignés et j'ai été justifié par ta bonté en ton repos et pour l'éternité de l'éternité.

Voilà, Seigneur, l'explication du cantique qu'a dit Fidèle Sagesse.

Et le premier mystère, après avoir entendu les paroles qu'avait dites Thomas, lui répondit : C'est bien, Thomas, grand est ton bonheur ; c'est l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse.

Le Deuxième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et le premier mystère, continuant de parler, dit à ses disciples :

Fidèle Sagesse m'adressa ensuite une autre hymne, disant : J'élève derechef ma voix vers toi. Tu m'as retirée de la région élevée des éons qui est au-dessus du ciel et tu m'as conduite aux régions inférieures et tu m'as délivrée des régions inférieures et tu as enlevé la matière qui est dans mes forces et tu as éloigné de moi les émanations du triple pouvoir qui me tourmentaient et qui étaient mes ennemis. Tu m'as donné ton assistance pour que je fusse délivrée des chaînes d'Adamas et pour que je puisse vaincre le basilic à sept tètes. Tu l'as renversé par mes mains et tu m'as placée au-dessus de sa matière. Tu l'as détruite pour que sa race ne surgisse pas. Depuis, tu es resté avec moi me donnant de la force et ta Lumière m'a entourée de toutes les régions et tu as rendu sans puissance toutes les émanations du triple pouvoir car tu leur as enlevé la force de leur Lumière et tu as dirigé mes voies pour me tirer du chaos et tu m'as fait sortir des ténèbres matérielles et tu as retiré toutes mes forces de ceux dont tu as enlevé la Lumière.

Tu as jeté en elles une Lumière pure et tu as donné une Lumière pure venant de la Lumière des régions supérieures à toutes les parties de mon être qui n'avaient aucune Lumière et la Lumière de ta face est devenue pour moi la vie. Tu m'as ramenée au-dessus du chaos afin que toutes les matières qui sont dans ses régions soient dissoutes et afin que ta Lumière renouvelle toutes mes forces, et qu'elle soit dans elles toutes. Tu as mis en moi la Lumière de ton émanation. Je suis devenue une Lumière purifiée.

Telle est la seconde hymne que dit Fidèle Sagesse. Et que celui qui comprend ce cantique avance afin qu'il l'explique.

Et lorsque le premier mystère eut fini de dire ces paroles, Matthieu s'avança et dit : Je connais l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse ; permets-moi de te l'exposer en toute clarté.

Et le premier mystère répondit : Je te le permets, Matthieu. Donne l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse.

Et Matthieu dit : Quant à l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse, ta force de Lumière a prophétisé jadis par la bouche de Salomon dans une de ses odes : Il m'a conduit dans les lieux élevés au-dessus du ciel et il m'a conduit dans les lieux qui sont dans les fondements inférieurs et il a dispersé mes ennemis et mes adversaires. Il m'a donné la puissance de rompre mes chaînes et il a vaincu par mes mains, le serpent à sept têtes. Il m'a placé sur sa racine, afin que je détruisisse sa race.

Tu étais avec moi, Seigneur, me protégeant, et ton nom m'a entouré en tout lieu. Ta clarté a détruit la vision de celui qui parle méchamment. Ta main a tapissé la voie pour ceux qui te sont fidèles. Tu les as rachetés du sépulcre et tu les as transportés au milieu des cadavres. Tu as pris les os des morts, tu les as revêtus de chair et tu as donné à ceux qui ne remuaient pas l'énergie et la vie. Tu as conduit les éons à leur perte, afin qu'ils fussent tous détruits et qu'ils devinssent nouveaux et pour que ta Lumière fût doublée pour eux tous. Tu as construit ta richesse par leur moyen et ils sont devenus la résidence des saints.

Voilà, Seigneur, l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse.

Et quand le premier mystère eut entendu les paroles qu'avait dites Matthieu, il dit : C'est bien. Matthieu, toi que je chéris, c'est l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse.

Le Troisième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et le premier mystère continuant de parler dit :

La Sagesse adressa ensuite cette hymne : Je dirai, tu es la Lumière élevée qui m’a délivrée et qui m'as conduite vers Toi et tu n'as pas laissé les émanations du triple pouvoir m'enlever ma Lumière. Ils sont mes ennemis, ô Lumière des Lumières. J'élève vers toi mes cantiques. Tu m'as délivrée, Lumière ; tu as élevé ma force dans le chaos ; tu m'as délivrée de ceux qui descendent dans les ténèbres.

Voilà les paroles que dit Fidèle Sagesse. Et maintenant que celui dont l'intelligence peut comprendre les paroles que dit Fidèle Sagesse avance, et qu'il en donne l'explication.

Et quand le premier mystère eut fini de dire ces paroles à ses disciples, Myriam avança, et dit :

Seigneur, je comprends ce que tu viens de nous dire et je puis expliquer les paroles de Fidèle Sagesse. Mais je crains Pierre parce qu'il m'intimide et qu'il a de la haine pour notre sexe.

Et quand Myriam eut parlé de la sorte, le premier mystère lui dit : Personne ne pourra nuire à chacun de ceux qui, rempli de l'intelligence de la Lumière s'avancera pour expliquer ce que je dis. Et maintenant, Myriam, donne l'explication des paroles que prononça Fidèle Sagesse.

Et Myriam, répondant au premier mystère, dit au milieu des disciples : Seigneur, ta force de Lumière a prophétisé jadis par la bouche de David au sujet de l'explication des paroles qu'a dites Fidèle Sagesse : Je t'élèverai, Seigneur, parce que tu m'as reçu vers toi tu as sauvé ceux qui descendaient dans le tombeau.

Et quand Myriam eut ainsi parlé, le premier mystère lui dit : C'est bien, Myriam, tu es heureuse.

Le Quatrième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et continuant de parler, il dit à ses disciples : Fidèle Sagesse prononça ensuite cette hymne :

La Lumière a été ma libératrice et elle a changé mes ténèbres en Lumière, elle a entr'ouvert le chaos qui m'entourait, elle m'a ceinte de Lumière.

Et quand le premier mystère eut prononcé ces paroles, Marthe avança et dit : Seigneur, ta force a prophétisé jadis à l'égard de ces paroles par la bouche de David : Je te célébrerai, Seigneur, parce que tu m'as reçu vers toi.

Et quand le premier mystère eut entendu les paroles que disait Marthe, il dit : C'est bien, Marthe.

Le Cinquième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et continuant de s'adresser à ses disciples, il dit : Fidèle Sagesse continua de réciter des hymnes et elle dit :

Ma force célèbre les louanges de la Lumière ; n'oublie pas toutes les forces de la Lumière qu'elle t'a données et toutes les forces qui sont à toi. J'adresse une hymne au nom de son mystère saint qui a remis toutes tes fautes et qui te protège contre toutes les afflictions dont tes ennemis t'affligeaient. Il a délivré ta Lumière de tes persécuteurs qui étaient acharnés à te nuire. Il t'a donné la couronne de Lumière dans sa miséricorde, il t'a délivrée et remplie d'une Lumière pure.

Et le premier mystère, ayant dit ces mots, dit : Que celui qui peut donner l'explication de ces paroles, avance et qu'il la donne clairement.

Et Myriam s'avança et dit : Seigneur, ta force de Lumière a prophétisé jadis en ces termes par la bouche de David au sujet des paroles qu'a dites Fidèle Sagesse : Que mon âme loue le Seigneur et que tout ce qui est en moi loue le Seigneur.

Et quand le premier mystère eut entendu les paroles que dit Myriam, il dit : C'est bien, ô Myriam, tu es heureuse.

Et ensuite, continuant de parler, le premier mystère dit à ses disciples : Portant Fidèle Sagesse, je la conduisis dans les régions qui sont au-dessous du treizième éon et je lui donnai le nouveau mystère de la Lumière, et je lui donnai l'hymne de la Lumière pour que les archons des éons ne l'emportassent pas sur elle depuis cette heure. Je la mis dans cette place jusqu'à ce que venant à elle, je la conduisis à sa place qui est dans les régions supérieures.

Le Sixième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et lorsque je l'eus mise en cette place, elle adressa une autre hymne s'exprimant de cette manière :

Je suis fidèle à la Lumière et je la loue parce que se souvenant de moi, elle a entendu mon hymne. Elle a tiré ma force du chaos et des ténèbres de toute la matière et me conduisant en haut, elle m'a placée dans une région élevée et ferme. Elle m'a mise dans la voie qui conduit à ma place et elle m'a donné le nouveau mystère, Elle m'a donné l'hymne de la Lumière. Maintenant, Lumière, tous les archons verront ce que tu as fait à mon égard afin qu'ils craignent et qu'ils soient fidèles à la Lumière.

Tel est l'hymne que dit Fidèle Sagesse, pleine d'allégresse d'avoir été retirée du chaos et d'avoir été conduite dans la région qui est au-dessous du treizième éon.

Et maintenant, que celui que son intelligence anime et qui comprend l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse, s'avance pour le dire.

Et André avança et dit : Seigneur, ta force de Lumière a jadis prophétisé à cet égard par la bouche de David lorsqu'il a dit : Le Seigneur a entendu ma prière. Il a conduit mon âme hors du tombeau.

Et lorsqu'André eut donné l'explication des paroles de Fidèle Sagesse, le premier mystère lui dit : C'est bien, André, tu es heureux.

Le Septième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et continuant de parler, il dit à ses disciples : Telles sont toutes les choses qui sont advenues à Fidèle Sagesse. Et lorsque je l'eus conduite dans les régions qui sont au-dessous du treizième éon, m'étant approché de la Lumière, elle me dit :

Lumière des Lumières, rends-toi vers la Lumière afin que tu te sépares de moi et qu'Adamas le tyran sache que tu t'es séparée de moi et qu'il ne sache pas qui doit me délivrer. Car il est venu vers moi dans cette région, lui et tous les archons qui me haïssent, ainsi que le triple pouvoir qui donnera la puissance à la force à face de lion pour qu'ils viennent tous me tourmenter et qu'ils m'enlèvent toute ma Lumière et qu'ainsi je devienne sans puissance et que je me trouve privée de Lumière. Et maintenant, Lumière et ma Lumière, ôte-leur la force de leur Lumière, afin qu'ils ne puissent plus m'affliger dès cette heure.

Et lorsque j'entendis les paroles que disait Fidèle Sagesse, je lui répondis : Mon Père qui m'a procréé ne m'a pas encore permis de leur enlever leur Lumière. Mais je scellerai les régions du triple pouvoir de tous ces archons qui te haïssent parce que tu as été fidèle à la Lumière. Je scellerai aussi les régions d'Adamas et de ses archons pour qu'ils n'aient pas la force de combattre contre toi jusqu'à ce que leur temps soit accompli. Et jusqu'à ce que le moment soit venu pour que mon Père me permette de leur enlever leur Lumière.

Le Huitième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et je lui dis ensuite : Écoute que je te fasse connaître leur temps et quand arriveront les choses que je te dis, elles arriveront lorsque trois temps auront été accomplis. Et Fidèle Sagesse me répondit :

Lumière, fais que je sache quand les trois temps seront accomplis afin que je me réjouisse et que je sois dans l'allégresse lorsque approchera le temps où tu dois me conduire dans l'endroit qui est à moi. Je me réjouirai aussi de ce que le temps approchera où tu ôteras la Lumière à tous ceux qui me haïssent parce que j'ai été fidèle à ta Lumière.

Et je répondis : Quand tu verras la porte du trésor de la grande Lumière qui sera ouverte au treizième éon et qui est à gauche, quand ils auront ouvert cette porte, les temps seront accomplis.

Et La Sagesse répondit : Lumière, comment étant dans les lieux où je suis, saurai-je que cette porte est ouverte ?

Et je lui répondis : Lorsqu'ils ouvriront cette porte, tous ceux qui sont dans toutes les régions aérées le sauront à cause de la grande Lumière qui se répandra dans toutes leurs régions. J'ai disposé ces portes pour que tes ennemis ne puissent te faire aucun mal jusqu'à ce que les trois temps soient accomplis. Tu auras la faculté d'aller chez leurs douze éons au temps que tu voudras et de revenir pour retourner dans ton lieu qui est au-dessous de la treizième région des éons et dans lequel tu es maintenant. Mais tu n'auras pas la faculté d'entrer dans la porte des régions supérieures qui est dans le treizième éon pour entrer dans ton lieu d'où tu es sortie.

Quand les trois temps seront accomplis, tes ennemis te tourmenteront de nouveau avec tous leurs archons pour t'enlever la Lumière, étant irrités contre toi et pensant que tu t'es emparée de leur force dans le chaos, et croyant que tu leur as enlevé leur Lumière. Ils t'attaqueront donc afin de t'enlever ta Lumière pour la mettre dans le chaos et pour la donner à leurs créatures pour qu'elles puissent sortir du chaos et venir en leur région. Adamas les assistera mais je leur enlèverai toutes leurs forces. Je te les donnerai et je viendrai pour que tu les prennes. Lorsqu'ils te tourmenteront, alors adresse une hymne à la Lumière et je ne différerai pas de t'assister et je viendrai promptement vers toi des lieux qui sont au-dessous de toi.

Je leur enlèverai leur Lumière et du lieu où je t'ai placée, au-dessous de la treizième région des éons, je te conduirai jusqu'au lieu où tu es sortie.

Et quand Fidèle Sagesse eut entendu ces paroles que je lui dis, elle fut remplie d'une allégresse extrême. Et, la laissant dans la région qui est au-dessous de la treizième région des éons, je me séparai d'elle et je vins vers la Lumière.

Le premier mystère dit ainsi à ses disciples toutes les choses qui étaient arrivées à Fidèle Sagesse et il était assis au milieu d'eux sur le mont des Oliviers leur montrant toutes ces choses.

Et continuant de parler, il dit : Il arriva ensuite que lorsque j'étais assis dans le monde des hommes, assis auprès de la voie qui mène en ce lieu, c'est-à-dire à la montagne des Oliviers, avant que m'eût été envoyé mon vêtement dont je me revêtis dans le vingt-quatrième mystère et que je n'étais pas encore venu dans les régions supérieures pour recevoir mes deux vêtements, étant assis près de vous en ce lieu qui est la montagne des Oliviers, et le temps que j'avais indiqué à Fidèle Sagesse fut accompli, temps auquel Adamas avec tous ses archons devait la tourmenter.

Et quand ce temps fut accompli, j'étais dans le monde du genre humain. Etant auprès de vous en ce lieu, Adamas regarda du haut des douze éons dans les régions du chaos et il vit sa force qui est dans le chaos entièrement dépourvue de Lumière parce que je lui avais ôté sa Lumière. Il vit qu'elle était obscure et qu'elle ne pouvait parvenir à sa place qui est les douze éons. Adamas se souvint de Fidèle Sagesse et il fut irrité extrêmement contre elle pensant qu'elle s'était emparée de sa force dans le chaos et croyant qu'elle lui avait enlevé sa Lumière. Et il prit avec lui une foule de ses archons et ils poursuivirent La Sagesse pour la rejeter dans le chaos.

Le Neuvième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et elle éleva sa voix vers moi, implorant mon assistance et disant : Lumière des Lumières, je mets ma confiance en toi ; délivre-moi de mes ennemis et ne souffre pas qu'ils m'enlèvent ma Lumière. Élève ma force au-dessus de mes ennemis qui se sont déclarés contre moi sans me laisser de trêve. Hâte-toi et secours-moi ainsi que tu me l'as promis.

Et quand le premier mystère eut achevé de dire ces paroles, il dit : Que celui qui comprend les paroles qu'a dites Fidèle Sagesse, s'avance afin d'en donner l'explication.

Et Jacques s'avança et dit : Seigneur, ta force de Lumière a jadis prophétisé par la bouche de David au sujet des paroles de Fidèle Sagesse, lorsqu'il a dit dans le septième psaume : Seigneur, mon Dieu, je crois en toi, protège-moi contre mes persécuteurs.

Et quand le premier mystère eut entendu les paroles que dit Jacques, il dit : C'est bien Jacques que je chéris.

Et Jésus continua et dit : Il arriva que lorsque Fidèle Sagesse eut achevé de dire les paroles de cette hymne, elle se tourna en arrière pour voir si Adamas se retournerait avec ses archons pour qu'ils vinssent dans leur région et elle les vit qui la poursuivaient.

Elle se retourna vers eux et leur dit : Pourquoi me persécutez-vous, disant que je ne recevrai nul secours afin que je sois délivrée de vous ? Maintenant mon défenseur est juste et sa Lumière est puissante et il m'assistera jusqu'au temps qu'il a fixé. Car il m'a dit : Je viens pour te secourir… Et il étendra sa colère sur vous en tout temps et c'est le temps qu'il m'a indiqué. Maintenant, si vous ne retournez en arrière et si vous ne cessez de me poursuivre, la Lumière préparera sa force. Elle préparera toutes ses forces pour vous enlever votre Lumière et vous serez dans l'obscurité. Elle a procréé ses forces pour vous enlever votre force, afin que vous périssiez.

Quand Fidèle Sagesse eut ainsi parlé, regardant dans la région d'Adamas, elle vit cette région obscure et le chaos qu'il avait procréé. Et elle vit aussi deux proboles obscures très cruelles qu'Adamas avait procréées pour qu'elles se saisissent de Fidèle Sagesse et qu'elles la conduisissent dans le chaos qu'il procréa afin qu'elles la tourmentassent dans cette région jusqu'à ce qu'elles lui eussent enlevé sa Lumière.

Le Dixième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et il advint que, lorsque Fidèle Sagesse vit ces deux proboles obscures et cruelles et cette région obscure qu'avait procréée Adamas, elle fut effrayée et s'adressa à la Lumière, en s'écriant :

Lumière, voici qu'Adamas, le fauteur de l'injuste, s'est irrité. Il a procréé une probole obscure et une seconde probole et il a procréé le chaos. Et maintenant, ô Lumière, enlève-lui le chaos qu'il a créé pour m'y mettre en me privant de ma Lumière et détruis la résolution qu'il a prise de m'enlever ma Lumière. Et en punition de son injustice de vouloir m'enlever ma Lumière, ôte-lui toutes les siennes.

Telles sont les paroles que dit Fidèle Sagesse dans son hymne. Et maintenant que celui qui a l'intelligence avance afin de donner l'explication des paroles qu'a dites Fidèle Sagesse en son hymne.

Et Marthe, s'avançant, dit : Seigneur, j'ai l'intelligence des paroles que tu as dites. Permets-moi d'en donner l'explication avec clarté.

Et le premier mystère, répondant à Marthe, lui dit : Je te permets, Marthe, afin de donner l'explication des paroles qu'a prononcées La Sagesse dans son hymne.

Et Marthe dit : Seigneur, ce sont les paroles que ta puissance de Lumière a prophétisées jadis par la bouche de David dans le septième psaume : Mon Dieu est un juge véritable, fort et compatissant. Si vous ne vous convertissez pas, il aiguisera son glaive, il tendra son arc et il le préparera, et ses flèches vous consumeront.

Et quand Marthe eut fini, le premier mystère lui dit en la regardant : C'est bien, Marthe, tu as bien parlé, tu es heureuse.

Et il advint que lorsque Jésus eut fini de dire à ses disciples tout ce qu'avait éprouvé Fidèle Sagesse lorsqu'elle était précipitée dans le chaos et la manière dont elle adressait des hymnes à la Lumière pour que celle-ci voulût la sauver et la tirer du chaos, l'introduisant dans la douzième région des éons, et la manière dont la Lumière la protégea dans toutes les afflictions que lui avaient infligées les archons du chaos, parce qu'elle s'efforçait de venir à la Lumière, Jésus, continuant ensuite son discours, dit à ses disciples :

Il advint ensuite que portant Fidèle Sagesse, je l'introduisis dans la treizième région des éons où était une Lumière immense et supérieure à toute autre Lumière et je l'introduisis dans la région du vingt-quatrième invisible où était une Lumière immense et ils furent troublés en voyant La Sagesse qui était avec moi. Ils la connurent mais ils ne connurent pas qui j'étais mais ils me regardaient comme rémission de la région de la Lumière.

Le Onzième Hymne de Fidèle Sagesse…

Et quand La Sagesse vit ses compagnons invisibles, elle fut remplie d'une allégresse extrême et voulut leur montrer les miracles que j'avais faits pour elle depuis la Terre d'humanité jusqu'à ce que je l'eusse délivrée. Montant au milieu des invisibles, elle m'adressa une hymne au milieu d'eux, disant :

Je déclarerai devant toi, Lumière, que tu es le Sauveur et le Rédempteur en tout temps. J'entonnerai une hymne à la louange de la Lumière qui m'a protégée et qui m'a délivrée de la main des archons, mes ennemis, et tu m'as délivrée dans toutes les régions. Tu m'as délivrée dans les régions supérieures comme dans le fond du chaos et dans les Croixs des archons des éons, et lorsque j'étais descendue de la hauteur, je m'étais égarée dans des régions où il n'y a nulle Lumière. Je n'ai pu me tourner vers toi dans la treizième région, ma demeure, parce qu'il n'y a en moi aucune Lumière, ni aucune force. Ma force est accablée par l'affliction et la Lumière m'a protégée dans toutes mes peines. Elle m'a entendue lorsque j'étais livrée à mes ennemis, elle m'a indiqué la voie dans la région des éons pour me conduire à la treizième région des éons, ma demeure.

Je te rendrai témoignage, ô Lumière, parce que tu m'as sauvée et je célébrerai tes miracles dans la race de l'humanité. Lorsque j'étais privée de ma force, tu m'as donné la force, et lorsque je manquais de Lumière, tu m'as remplie d'une Lumière pure. J'ai été dans les ténèbres et dans l'ombre du chaos. J'ai été liée par des chaînes dures dans le chaos où il n'y a nulle Lumière parce que j'ai enfreint l'ordre de la Lumière et que je l'ai courroucée par ma désobéissance en sortant de la place qui m'appartenait. Et quand je fus descendue, je fus privée de ma force et je fus sans Lumière. Et personne ne me secourut. Et lorsque mes ennemis me tourmentaient, je m'adressai à la Lumière et elle me protégea contre tous mes ennemis. Elle brisa tous mes liens, elle me tira des ténèbres et de l'affliction du chaos.

Je te célébrerai, Lumière, parce que tu m'as sauvée, et les miracles se sont montrés dans la race de l'humanité et tu as brisé les portes élevées des ténèbres et les durs leviers du chaos et lorsque mes ennemis me tourmentaient, j'ai adressé une hymne à la Lumière et elle m'a défendue contre tous mes persécuteurs. Envoyant ton émanation vers moi, tu mas donné de la force, elle m'a délivrée de toutes mes afflictions. Je te célébrerai, Lumière, parce que tu m'as sauvée et parce que tu as fait des miracles dans la race de l'humanité.

Telle est l'hymne que dit Fidèle Sagesse étant au milieu du vingt-quatrième invisible, voulant leur faire savoir tous les miracles que j'avais faits pour elle et voulant leur faire savoir qu'en venant dans le monde de l'humanité, je leur avais donné les mystères des régions supérieures.

Maintenant que celui qui est élevé en son intelligence vienne, afin de dire l'explication de l'hymne qu'a dite Fidèle Sagesse.

Et lorsque Jésus eut fini de dire ces paroles, Philippe dit : Jésus, mon Seigneur, haute est ma pensée et je comprends l'explication de l'hymne qu'a dite La Sagesse. C'est à ce sujet que jadis le prophète David a prophétisé, disant dans les cent dixième psaumes. Rendez témoignage au Seigneur, parce qu'il est compatissant et parce que sa miséricorde s'étend jusque dans l'éternité.

Voilà, Seigneur, l'explication de l'hymne que dit La Sagesse. Et quand Jésus eut entendu les paroles que disait Philippe, il dit : C'est bien, Philippe, tu es heureux. C'est l'explication de l'hymne qu'a dite La Sagesse.

Et après toutes ces choses, Myriam s'avança et adora les pieds de Jésus en disant : Seigneur, ne te fâche pas si je t'interroge parce que nous nous informons de toute chose avec zèle et avec empressement. Tu nous as dit jadis : Cherchez et vous trouverez. Appelez et on vous ouvrira. Maintenant, Seigneur, quel est celui que je trouverai ou quel est celui que nous appellerons ? Ou quel est celui qui a le pouvoir de nous donner l'explication des paroles au sujet desquelles nous t'interrogeons ?

Tu nous as donné la connaissance de la Lumière, et tu nous as révélé des choses sublimes. Il n'y a personne dans le monde du genre humain qui ait cette connaissance, il n'y a personne dans les régions supérieures des éons qui ait la force de nous enseigner le sens des paroles que tu dis. Toi seul, sachant tout et parfait en toute chose, peux le faire. C'est pourquoi je ne m'enquiers point de ces choses comme le font les hommes du monde, mais nous la cherchons dans la connaissance des régions supérieures que tu nous a donnée et nous la cherchons aussi dans le lieu de l'explication parfaite que tu nous a enseignée.

Maintenant, Seigneur, ne te fâche pas contre moi mais révèle-moi la parole au sujet de laquelle je t'interroge.

Et quand Jésus eut entendu les paroles qu'avait dites Myriam, il lui répondit : Demande ce que tu veux demander et je te révélerai avec empressement et vérité ce que tu devras faire. En vérité, en vérité, je vous le dis, livrez-vous à une grande joie et soyez dans une extrême allégresse, vous informant avec empressement de toutes choses et je me réjouirai lorsque vous vous informerez avec zèle de ce qu'il vous convient de savoir. Demande ce que tu désires connaître, et je te le révélerai avec joie…

Lorsque Myriam eut entendu les paroles que dit le Sauveur, elle éprouva une grande allégresse et elle se réjouit extrêmement, disant à Jésus : Mon Sauveur et Seigneur, de quelle manière sont les vingt-quatre invisibles et comment sont leurs régions et de quelle espèce sont-ils ou de quelle espèce est leur Lumière ?

Et Jésus répondit à Myriam : Qu'y a-t-il en ce monde qui soit semblable à eux ? Ou quel est en ce monde le lieu qui est semblable à eux ? A quoi les comparerai-je ou qu'est-ce que je dirai d'eux ? Il n'y a en ce monde aucun objet auquel je les comparerai et il n'y a nulle chose qui puisse s'y assimiler car il n'y a rien en ce monde qui soit de l'espèce du ciel.

En vérité, je vous le dis, chaque invisible est plus grand que le ciel et que la Croix qui est au-dessus de lui et il n'y a nulle Lumière en ce monde plus éclatante que la Lumière du soleil. Mais en vérité, en vérité, je vous le dis, les vingt-quatre invisibles sont d'une Lumière plus éclatante dix mille fois que la Lumière du soleil qui est en ce monde, selon la manière que je vous ai dite une autre fois, et la Lumière du grand ancêtre invisible est dix mille fois plus grande que la Lumière des invisibles ainsi que je vous l'ai dit.

Mais encore un peu de temps et je te conduirai, toi et tes frères qui comme toi sont mes disciples, dans tous les lieux des régions supérieures et je vous conduirai dans les trois emplacements du premier mystère jusqu'au lieu unique du séjour de l'Ineffable. Et vous verrez toutes ses formes dans la réalité, elles qui n'ont pas de pareilles et quand je vous aurai conduits dans les régions supérieures, vous verrez la gloire de ceux qui appartiennent aux régions supérieures et vous serez dans une admiration extrême. Quand je vous conduirai dans la région des archons de l'Heimarméné, vous verrez la gloire dans laquelle ils sont et vous regarderez le monde qui est devant vous comme l'obscurité de l'obscurité.

Et lorsque vous regarderez tout le monde du genre humain, il vous paraîtra comme un grain de poussière à cause de la distance énorme qui vous séparera de lui. Et quand je vous aurai conduit vers les douze éons, vous verrez la gloire dans laquelle ils sont, et à cause de cette gloire, la région des archons de l'Heimarméné vous paraîtra comme l'obscurité des ténèbres et elle sera devant moi comme un grain de poussière à cause de la grande distance qui la sépare d'elle, ainsi que je vous l'ai dit.

Et lorsque je vous aurai conduits à la treizième région des éons et que vous verrez sa gloire, les douze régions des éons vous paraîtront comme l'obscurité des ténèbres, et quand vous verrez les douze éons, ils vous paraîtront comme un grain de poussière à cause de la grande distance qui les sépare, et de son éclat qui est bien supérieur au sien.

Et quand je vous aurai conduits aux régions du milieu et que vous verrez la gloire qui y brille, la treizième région des éons vous semblera l'obscurité des ténèbres, et lorsque de là vous regarderez les douze éons, eux et leurs Croixs, et tout ce qui les accompagne, paraîtront comme un grain de poussière devant vous, à cause de la grande distance qu'il y a entre eux et la grande supériorité qu'il y a au-dessus d'eux.

Et quand je vous aurai conduits aux régions de ceux qui appartiennent à la droite et que vous verrez la gloire dans laquelle ils sont, les régions de ceux qui appartiennent au milieu vous paraîtront comme la nuit qui est dans le monde du genre humain, et lorsque vous regarderez le milieu, il sera à vos yeux comme un grain de poussière, à cause de la grande distance qu'il y a entre lui et les régions de ceux qui appartiennent à la droite.

Et quand je vous aurai conduits à la terre de Lumière où est le trésor de la Lumière pour que vous voyiez la gloire dans laquelle ils sont, les régions de ceux qui appartiennent à la droite vous paraîtront comme la Lumière du midi dans le monde du genre humain, quand le soleil ne s'illumine pas. Et lorsque vous aurez regardé les régions de ceux qui appartiennent à la droite, ils paraîtront comme un grain de poussière devant vous à cause de la grande distance qui les sépare du trésor de la Lumière, et lorsque je vous conduirai dans les régions qui sont le partage de ceux qui ont reçu les mystères de la Lumière, pour que vous voyiez la gloire de la Lumière dans laquelle ils sont, la Terre de la Lumière vous paraîtra semblable à la Lumière du soleil qui est dans le monde du genre humain. Et lorsque vous regarderez la terre de la Lumière, elle vous paraîtra comme un grain de poussière, à cause de la grande distance qui la sépare de la terre de la Lumière et de la grandeur qui est bien supérieure.

Et lorsque Jésus eut cessé de dire ces paroles à ses disciples, Myriam s'avança et dit : Seigneur, ne te fâche pas contre moi si je t'interroge parce que nous nous informons avec empressement de toutes choses.

Et Jésus répondit à Myriam : Demande ce que tu veux demander, et je te le révélerai clairement, sans parabole, et je te dirai toutes les choses dont vous vous informerez depuis l'intérieur des intérieurs jusqu'à l'extérieur des extérieurs et depuis l'Ineffable jusqu'à l'obscurité des ténèbres afin que vous ayez de toutes ces choses une connaissance entière.

Ainsi, Myriam, informe-moi de ce que tu veux savoir et je te le révélerai avec beaucoup de joie et d'allégresse…

Et elle dit : Seigneur, est-ce que les hommes du monde qui auront reçu les mystères de la Lumière seront plus élevés que les proboles du trésor de la Lumière dans ton royaume, car je t'ai entendu dire : Lorsque je vous aurai conduits dans les régions de ceux qui reçoivent les mystères, la région de la Terre de la Lumière vous paraîtra comme un grain de poussière à cause de la grande distance qui l'en sépare et de la grande gloire dans laquelle il est.

Maintenant, dis-nous, Seigneur, les hommes recevant les mystères seront-ils plus élevés que la terre de la Lumière et seront-ils plus élevés qu'elle dans le royaume de la Lumière ?

Et Jésus répondit à Myriam : Il est bien que tu t'informes de toutes choses avec zèle et avec empressement ; mais, écoute, Myriam, je te parlerai de l'accomplissement des éons et de l'érection de l'Univers.

Je vous l'ai déjà dit : lorsque je vous aurai conduits dans les régions qui sont le partage de ceux qui reçoivent les mystères de la Lumière et les trésors de la Lumière, les régions des proboles de la Lumière ne vous paraîtront que comme un grain de poussière et comme la Lumière du soleil du jour. Et ces choses arriveront au temps de l'érection de l'Univers. Les douze Sauveurs des trésors et les douze rangs de chacun d'eux qui sont les proboles des sept voix et des cinq arbres seront avec moi dans les régions qui sont le partage de la Lumière et ils seront avec moi dans mon royaume.

Chacun d'eux sera sur ses proboles et chacun d'eux sera roi sur sa gloire, grand sur sa grandeur et petit sur sa petitesse.


Texte Révisé dans le plus Grand Respect par mes soins…




Version PDF de ce Texte d'Isae et de Pierre pour Croix de Lumière...