Le reiki et autres pratiques corporelles…

Je ne crois plus au reiki depuis l’été 2004, époque où j’ai découvert que l’église de scientologie avait créé pleins d’écoles, pour ne pas dire une véritable filière européenne d’apprentissage du reiki. Beaucoup de personnes se sont orientées vers ce qui leur a semblé être une opportunité simplement parce que ça leur permettait de mettre un nom sur une capacité qu’ils croyaient posséder mais ne savaient comment nommer. Mais bien avant l’arrivée de cette pratique d’origine lointaine, il existait en Europe, et ce, depuis des siècles de nombreuses techniques que bons nombres de guérisseurs utilisaient sans connaitre l’existence du japon et de son écriture incompréhensible.

Mes doutes se sont renforcés quand j’ai vu des personnes à la moralité inquiétante se lancer dans une activité de formateur en reiki, des personnes prétendant tout vous apprendre en quatre week-ends en échange, bien sûr, d’un gros paquet d’euros. Depuis, de prétendus thérapeutes émergent de partout, se présentant comme les sauveurs miraculeux et se posant parfois dangereusement en contrepoids d’un système médical qui s’essouffle lentement mais sûrement.

Mais savez-vous ce que veut dire "Thérapeute" ?

Ce mot est constitué de deux racines grecques qui veulent dire "Prier et Servir"…
Un Thérapeute est un être qui se met au service des autres et qui sait prier.

Pour devenir un vrai Thérapeute, il n’existe aucune école reconnue bien que de trop rares monastères donnent de tels enseignements. Très souvent, la personne qui souhaite s’orienter dans cette voie de Lumière devra travailler dans la solitude très souvent pendant de longues années. Des étapes fondamentales lui permettront de faire grandir sa Conscience et de découvrir la véritable valeur de l’Être en lui. Son détachement du monde matériel sera une nécessité qu’il acceptera dans une très grande humilité. A ce niveau, un Thérapeute sait qu’il n’est qu’un intermédiaire et que la qualité de son travail ne dépend que de la Confiance qu’il peut partager avec les personnes qui viendront lui demander son aide.

Peu à peu, ce Thérapeute découvrira que les maladies et les douleurs qu’une personne peut avoir et ressentir ont toujours des raisons profondes que beaucoup parmi nous préfèrent ignorer. Pourtant, si cette personne fait un effort de compréhension, il lui est possible de percevoir clairement ce qui ne va pas dans son comportement. Ainsi, le Thérapeute pourra l’aider à prendre conscience de son Être et, par son action physique sur le corps physique de son patient, l’aider à retrouver un réel bien-être, bien-être qui peut continuer à grandir.

Malheureusement beaucoup de praticiens se donnant le nom de thérapeutes, ne font aucun travail de conscience et de ce fait, restent à la superficie tant de la conscience que du corps des personnes qui se confient à eux.

Dans la majorité des cas, voila comment se passe des séances de reiki sans aucunes valeurs spirituelles. Cette nuance est importante car je connais des femmes qui travaillent tout naturellement dans l’Amour et dans la Lumière et pour qui le reiki n’est qu’un nom plus sobre, plus compréhensif que magicienne ou sorcière. Je vous rappelle que l’origine de ce mot est Sourcière et que ce nom désignait une femme qui travaillait en reliance avec la Source, une véritable Thérapeute qui inquiétait les hommes…

Je vous ai fait une succession de dessins. Dans chacun, les silhouettes de gauche représentent une femme avant sa séance de reiki avec, en rouge, la représentation de diverses douleurs. Les silhouettes de droite représentent la même femme après une séance sans reliance et dans le meilleur des cas d’ailleurs…

Dessin 1 : Vous avez des douleurs à l’épaule et au sommet d’une hanche ??? Une petite séance de chauffe vous est proposé par un thérapeute en reiki convaincu de bien faire et sûr de sa technique. Effectivement les douleurs semblent disparaitre mais en fait, il vous les dilue dans tout votre corps qui prend alors une teinte gris clair comme si vous mettiez une goutte d’encre dans une carafe d’eau.

Dessin 2 : Bien plus tard, vous avez d’autres douleurs ailleurs dans votre corps. Conforté par vos premiers résultats, vous faites appel à la même technique et certainement au même thérapeute. De nouveau, avec encore plus de convictions, vos douleurs sont diluées dans tout votre corps qui prend alors une teinte un peu plus foncée que la première fois, d’autres gouttes d’encre dans la carafe d’eau.

Dessins 3 et 4 : Puisque ça a l’air de vous donner satisfaction, vous continuez à vous faire traiter par les mêmes techniques et sûrement les mêmes personnes. Pendant de nombreuses années, vous aurez peut-être des dizaines de séances qui auront toutes l’air de vous donner satisfaction. Mais à chaque fois, vos douleurs ne sont que diluées dans votre corps qui devient de plus en plus sombre, de plus en plus opaque, l’eau de la carafe devenant de plus en plus sombre… Pour tout aggraver, il a très bien pu vous transférer des douleurs qui ne vous appartiennent pas, sérieux, cela se voit dans les greffes d’organes.

Dessin 5 : Malheureusement, il arrive un jour où toute la mémoire cellulaire de votre corps est saturée par vos douleurs du passé et qu’elle ne peut plus rien accueillir. Le praticien du moment se rend compte de la difficulté mais il insiste quand même bien que vos douleurs ne puissent plus se diluer. Pour la première fois, vous le quittez sans aucun résultat avec vos douleurs toujours présentes. Alors vous décidez d’aller en voir un autre que vous croyez plus compétent et qui utilise une autre technique dont quelqu’un vous a dit beaucoup de bien. Mais malgré ses tentatives, ce nouveau thérapeute ne fait rien d’autre que de rendre votre corps de plus en plus douloureusement réactif. Vous choisissez de changer encore mais à chaque fois, votre corps devient de plus en plus incandescent. Cette incandescence, ce sont vos douleurs diluées durant de longues périodes, 20 ou 30 ans, douleurs que vous aviez crû loin de vous et qui reviennent à la surface de votre corps, de jour comme de nuit. Le trop plein d’encre est visible au sommet de la carafe…

Vous aviez choisi ces techniques car elles vous semblaient douces, faciles, agréables. Vous déposiez votre corps chez un praticien comme vous auriez laissé votre voiture chez le garagiste. Chez ce dernier, il était possible de regonfler les pneus, de faire les niveaux, de changer des pièces usées et de redonner du brillant à la carrosserie. Mais vous n’êtes pas une machine… et si vous pensiez ressortir avec pleins de pièces neuves et un corps étincelant, vous ne pouvez qu’être grandement déçu…

Dessin 6 : Le Thérapeute qui vous accueille est simplement vêtu et l’espace de travail dans lequel il vous invite à pénétrer est paisible, harmonieux. Sans le savoir, vous comprenez que c’est un lieu de prière. Dans ses yeux, vous découvrez une lueur qui vous touche, peut-être même jusqu’au centre de votre Cœur. C’est normal, cette lueur ne lui appartient pas, elle ne fait que passer par lui, c’est son lien au Cœur de l’Univers.

Pendant la séance, il va travailler dans votre mémoire cellulaire, va partager vos moments difficiles par une présence rare. La possibilité d’évacuer vos douleurs vous est offerte… Ce Thérapeute sait prier et ses convictions spirituelles lui permettent d’accepter que vos douleurs transitent de votre corps à son corps avant de se diluer dans l’Univers. Il ne vous le dira pas, mais pendant quelques instants, il les ressentira toutes, à la place exacte qu’elles occupaient dans votre corps.

En échange de sa dévotion, vous avez dû faire un effort de conscience qui vous rend bien plus lumineuse et que votre entourage percevra très vite. Mais vous devrez rester vigilante car si vous recommencez les mêmes erreurs de comportements, alors les mêmes douleurs reprendront leurs places là où elles se trouvaient avant.

Pour conclure : Un soi-disant thérapeute vous dira que pour ne pas prendre les maux de ses patients, il doit se protéger, grigri shamanique, danse de l’aigle et autres bêtises, ce ne sont que des pratiques obscures que n’utilisent que les personnes qui manquent de confiance et qui ont peur pour elles.

Un vrai Thérapeute œuvre dans la Lumière et n’a pas besoin de se protéger.

Il est totalement conscient que son corps va servir à chaque fois de véhicule de transfert pour les douleurs de ses patients. Il ne les craint pas car, par ses prières, il sait que les Energies Spirituelles qui le guident sont là pour l’aider dans ce travail qui le laisse chaque fois très humble et dans une profonde béatitude.

Vous en doutez ?

Observez l’onctuosité de son visage, la souplesse de son corps…


"Prier et Servir"… un Art de Vie que l’on choisit.


© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .


Version PDF de ce Texte de Croix de Lumière...

Cliquez sur cette Ligne pour Retourner dans la Sélection de Textes de Pierre