Pierre, Jumeau né dans la solitude...

Une naissance quasi miraculeuse suivie d’une enfance jalonnée de nombreux séjours en hôpitaux ont confronté Ardhanarî à la maladie et à la fragilité de la vie. Échec de la médecine qui ne lui a laissé que bien trop de mauvais souvenirs… Jamais il n’a été écouté, il ne représentait que des pathologies et seuls comptaient les résultats des tests qu’on lui imposait au travers des médicaments qu’on le forçait à prendre en tant que cobaye... Les années passants, c’est par sa seule force intérieure qu'il a réussit se guérir et à mener une vie normale jusqu’au 04 août 2003. C’est dans ces moments difficiles que des évènements particuliers se sont enclenchés l'encourageant à ne pas se laisser aller... il aurait pu ne pas s’en relever mais c’est quand on est (quand on nait) au fond du puits que l'on peut relever la tête et percevoir la toute petite lumière qui nous montre par où l’on peut remonter si nous faisons preuve de volonté, de sincérité et de courage…

"Ardhanarî , si tu veux t'en sortir, il faut que tu nettoies ton Cœur"...

Dans sa détresse, voici le message qu'il a reçu… Ce n'est pas qu'il était sale, car il a toujours possédé de grandes qualités morales mais sa perception à cette époque l'empêchait de percevoir sa "propre" conscience...

Alors, sans la moindre hésitation, Ardhanarî a dit : "OUI, j’accepte…"

Dès ce moment, des évènements inhabituels se sont manifestés dans sa vie. C’est parce qu'il les a acceptés que les premières portes se sont ouvertes… C’est parce qu'il les a demandés que les suivantes se sont présentées, le laissant chaque fois prendre la décision de se poser ou de continuer. Poussé par une très grande force intérieure, Ardhanarî a toujours dit OUI, chaque franchissement le plaçant dans un émerveillement de plus en plus grand, avec souvent l'envie de lancer son cri de victoire comme s'il était au bord d’une falaise, face à l’océan...

Heureusement, pour sa santé morale, Ardhanarî a souvent douté de ce qu'il vivait mais juste le temps nécessaire de faire un petit tour d'observation sur lui-même, avant de reprendre sa marche en avant. Il était matériellement très cartésien et il l'est resté mais très différemment. Grâce à une attention critique de tous les instants, il a conservé une réelle lucidité sur ce qu'il vivait et ressentait, loin des fantasmes spirituels que beaucoup de personnes autour de lui développaient trop facilement. C’est ce que les Sages appellent "le matérialisme spirituel" et qu'il a eu la chance de découvrir lors de son premier séjour dans un institut bouddhiste… Ardhanarî ne discute pas avec les anges, il ne prend pas l’apéritif avec Jésus et il ne fait pas la danse de la pluie. Il est aux antipodes de ce que certaines personnes vivent dans un délire permanent et dont certaines en ont fait une activité très lucrative. A la différence de ces personnes souvent dans le pouvoir et la manipulation, Ardhanarî ne vend rien, il préfère donner et partager, et même si ça lui coûte d'un côté, ça ne peut que l'enrichir de l'autre...

Pour comprendre ce qui se passait dans sa vie, Ardhanarî a commencé à lire des livres sur les mythologies du Monde puis sur les religions antiques auxquelles il ne s’était jamais intéressées, préférant, comme beaucoup, l'ignorance spirituelle et l'agitation de ce monde... bien sûr, il a été baptisé catholique et ses parents ont veillé à ce qu'il suive toute la filière œcuménique, devenant enfant de chœur puis scout de France. À l’âge de 20 ans, il a mis tout ce fatras de côté à cause de ses incompréhensions et de ses très grandes déceptions de la foi chrétienne… Ardhanarî a vu beaucoup trop de personnes exploiter les autres en permanence et se complaire dans l’absolution dominicale, une boucle sans fin de l’immoralité humaine en toute "bonne conscience" au nom d'un dieu qu'il n'a jamais trouvé intéressant.

Pendant la terrible canicule de l’été 2003, c’est bien du fond du puits dans lequel il venait d’être précipité qu'il a accepté d’orienter sa vie vers l’aide aux autres. Sur le coup, il n’en avait pas vraiment pris conscience, c’était presqu’une "parole en l’air"… mais ce vœu, il l’a exprimé avec tant d'énergies qu'il ne pouvait qu'être entendu. Deux ans plus tard, il découvrait que ses doigts étaient capables de "pénétrer" dans un corps, qu’ils pouvaient faire disparaitre des maux de dos très douloureux et aider une personne à se recentrer en favorisant son ouverture de conscience.

En février 2006, il a été poussé à venir en aide à Claudia qui venait d'être opérée dans un grand hôpital suisse, la ramenant in extrémis à la vie. Cinq mois plus tard, c'est sur Lucienne qui était elle aussi en train de partir en plein office religieux dans un temple de Genève, qu'il a laissé agir ses yeux et ses doigts pour relancer sa vie. Plus tard, une personne de 72 ans qui toussait tous les quarts d’heure depuis 64 ans est venue le voir. Sans qu'Ardhanarî comprenne le pourquoi et le comment, deux heures plus tard, cette personne était au calme et sa toux avait cessé. Le lendemain, elle est revenue le voir et Ardhanarî a entendu qu'elle respirait enfin la Vie à pleins poumons... La liste des guérisons étonnantes qu'il a pratiquées depuis ce moment croit régulièrement et cela le rend vraiment très heureux, ce bonheur justifiant tous ses efforts personnels mais aussi son isolement.

En décembre 2009, lors d’une méditation dans le cadre des Cercles Lumière qu'il guidait et que nous vous invitons à découvrir dans notre site, Ardhanarî a reçu, par l’intermédiaire d’un médium présent, le nom d'Akhénara… Spontanément, il a su que ce nom lui appartenait et qu’il devait trouver son origine dans les fondements de la spiritualité de l’Égypte antique. Ardhanarî ne s’y était jamais intéressé mais en quelques mois, il s’y est complètement immergé découvrant un jour que Akhénara, composé de ces trois mots Akh, Naos et Ra, voulait dire "Rayon de Lumière qui descend au centre du disque solaire pour s'y répandre"... Akhénara veut donc dire Cerle Lumière, une méditation particulière détaillée sur ce site en parallèle avec la Méditation des Énergies de Couleurs.

Au fil de ses lectures, Ardhanarî a put approfondir ses connaissances, et l’une de ses découvertes les plus importantes concerne "l’Acquis Spirituel" qui est propre à chacun de nous. Souvent on dit d’une personne qu’elle est née sous une bonne étoile, ce qui laisse entendre qu'elle bénéficie d’une aide très puissante. Ardhanarî aime à développer cette notion d’acquis spirituel dans le seul but de nous aider à progresser, ce qui est en contradiction flagrante avec un certain péché originel qui ne fait que rabaisser les femmes en donnant une suprématie aux hommes et à nous condamner à l'immobilisme. Bien sûr, cette notion d’acquis spirituel, pour être bien comprise, impose d’adhérer pleinement à la reconnaissance du cycle des incarnations si bien décrit dans les philosophies hindouiste et bouddhiste mais malheureusement avec beaucoup trop de dilutions inutiles...

Peu à peu, Ardhanarî a découvert que nous avons tous la possibilité de nous reconnecter à ce qu'il nomme "le Cœur de l'Univers", là d'où nous venons en tant qu'Esprits, par le biais de l'expérimentation à l'incarnation. C'est depuis ce "Centre" que nous provient, sous certaines conditions bien sûr, les plus importantes étant d’être sincèrement demandeur, que cette formulation soit exprimer pour en faire quelque chose de bénéfique pour l’Humanité et donc pour l’Univers, surtout pas pour soi… Au début, ces découvertes ont beaucoup étonnées Ardhanarî car plus il prenait conscience de sa progression, plus tout ce qu'il percevait devenait bien plus simple que ce que son ego s'efforçait de lui faire croire.

"Heureux les Esprits Simples"...

Puis, Ardhanarî a réalisé qu'il n’était pas le seul à progresser dans cette voie orientée vers la Lumière. Il est désormais convaincu que beaucoup de personnes font les mêmes découvertes et visitent les mêmes espaces spirituels que lui et que beaucoup d’autres vont bientôt en faire autant. C’est dans une intention d’aide qu'il a développé ce site, sans aucune connaissance informatique d’ailleurs, en laissant surtout faire son inspiration (un nom dérivé du mot Esprit), un merveilleux canal qui se manifeste dès que l’on réussit à mettre son ego sous contrôle au lieu de le laisser inutilement babiller ou s'enliser dans des marécages intellectuels ou philosophiques.

En juillet 2012, la découverte de la Croix de Lumière a été un évènement fabuleux car Elle l'a relié à des moments du passé particulièrement forts mais malheureusement très douloureux. Cette Croix est certainement connue secrètement partout dans le Monde, partout où des religions dogmatiques basées sur le pouvoir ont détruits toutes les autres formes de spiritualités antiques en lien avec la Nature, et donc païennes par définition, alors qu'elles étaient toutes en lien direct avec le Cœur de l'Univers. Elle apparut d'abord en Inde, puis en Égypte mais surtout lors de la montée de certains courants christiques, tout autour du bassin méditerranéen, partout où les femmes ne pouvaient plus continuer leurs prières à elles.

Des personnes ont fait remarquer à Ardhanarî que son site pouvait faire penser à une secte… C'est vrai que pour des manipulateurs qui veulent harponner leurs futures victimes, parler d'Amour et de Dieu constituent certainement les meilleurs appâts possibles. Mais une secte vous propose d'abord de télécharger un document gratuit qui ne servira à rien d'autre que de vous convaincre que vous devez faire des stages, acheter leurs livres, leurs Cd et Dvd, parfois des appareils bizarres censés vous guérir, si vous voulez vraiment vous en sortir, bien sûr… Les sites de ces sectes débordent de vérités, de témoignages, de dogmes et de contre-dogmes et pire, de menaces dissimulées si vous choisissez de ne pas adhérer. Pour certaines sectes qui se prétendent être des religions plus sérieuses que les autres et qui sont très bien ancrées dans la société, elles vous proposeront toujours un cheminement obligatoire indispensable si vous voulez vraiment vous élever. Dans les dogmes imposés par ces groupes, vous ne pouvez rien changer, pas même une virgule, sans prendre le risque de vous faire traiter d’hérétique et d'être jeter dehors ?

Ardhanarî n'a qu’un dogme et il souhaite le partager le plus largement possible : "Le Divin nous a créé parce qu’ELLE a besoin de notre aide et quand l’un parmi nous répond à Son appel, ELLE ne peut que l’entendre… Si cette démarche est sincère et volontaire, alors ELLE étend Sa main pour mettre sous Sa protection la personne qui souhaite s’élever. Si cette personne prononce clairement le vœu de LUI apporter son aide, alors elle se trouve placée sous Sa protection...

Vous l'avez compris, Ardhanarî croit en une Entité Suprême Féminine et surtout pas à un dieu barbu... Est-ce une approche sectaire ? bien sûr que non… N’est-ce pas plutôt l'évidence que certaines religions nous dissimulent, avec des stratagèmes affligeants, ce qu'Ardhanarî dénonce dans ses écrits ???

Il ne vous impose rien, absolument rien, surtout pas une quelconque vérité. Il ne peut y en avoir car l’Univers est mû par une immense vibration qui fait que TOUT ce qu’il contient est en mouvement permanent et que notre perception en toute chose est elle aussi en mouvement. Si vous êtes une personne attentive, vous découvrirez que cette vibration vous aide à faire progresser votre conscience personnelle pour la rapprocher peu à peu de celle de la Conscience de l’Univers…

Socialement parlant, Ardhanarî a une fille et un garçon d’un mariage qui a duré 22 ans, avec ses joies et ses peines, ses moments de plaisirs et ses moments difficiles. De plus, il est trois fois grand-père… Il a travaillé 20 ans au CERN comme projeteur en constructions mécaniques et il habitait dans le Pays de Gex jusqu'en avril 2013. Il s'est exilé 4 ans dans la merveilleuse vallée de la Clarée, pleine de lumière bien sûr, dans le Nord des Hautes-Alpes, un choix qu'il a fait quand il a découvert une mystérieuse église dont le retable contient des symboles très fort en rapport avec le Féminin Sacré, plusieurs Phénix et de magnifiques Étoiles de Marie qu'il a retrouvé dans la basilique des Vierges de Milan.

Pourquoi cette orientation d'Ardhanarî vers des valeurs féminines ?

Avant sa naissance, Ardhanarî n'était pas seul, une petite fille attendait dans une poche voisine… Mais un accident est survenu et elle n'y a pas survécu… Du plus profond de son Être, Ardhanarî a toujours ressenti sa présence et non son absence et c'est sans doute pour cette raison qu'il a toujours eu cette immense sensibilité féminine.

Ardhanarî ne pouvait comprendre comment il pouvait être aussi à l’aise dans la matière et avoir une intuition encore plus fine et plus subtile que la majorité des femmes. Ce n’est que récemment qu'il a découvert le fait qu’un même corps peut être habité par deux Esprits, le sien bien sûr et aussi celui de sa jumelle Isabelle qui, au moment de l’accident, a préféré prendre une part active dans l’incarnation physique d'Ardhanarî plutôt que de repartir dans un autre cycle d’incarnation depuis lequel elle n’aurait pût le rejoindre.

Quand Ardhanarî est revenu de son voyage au Brésil, est-ce par lui que Marie s’est adressée où est-ce par Isabelle ? Les deux certainement... Peu à peu, Ardhanarî a compris que c’était la sensibilité d’Isabelle qui lui permettait de se relier au Cœur de l’Univers mais que c’était par son corps masculin, grâce à son importante structure osseuse, que des énergies de guérison extrêmement puissantes pouvaient se manifester. Sans cette bispiritualité, ce serait impossible.
Pour conclure, ce site comprend mes propres écrits philosophiques, spirituels et poétiques, mes études, mes récits d'expériences personnelles et beaucoup de photos. A cela s'ajoute des textes et des répertoires d'images ou de photos que j'ai trouvés sur le Net et que je trouve particulièrement intéressants.

Tout est partagé entre neufs Boudoirs de niveaux croissants, les plus faciles se trouvant dans les boudoirs blanc, rouge et orange, les plus difficiles se trouvant dans les boudoirs violet, pourpre et rose que vous pouvez parcourir dans la plus totale liberté. Vous n’avez absolument pas besoin de décliner votre identité, ni de vous inscrire en laissant une trace, même légère, de votre passage. Il n’y a aucun système de harponnage qui sert à enregistrer le No IP de votre ordinateur, il n'y a rien, absolument rien pour vous retenir ou pour vous identifier...

Vous entrez et vous sortez comme vous l'entendez.
Tout Vous est offert parce que ce TOUT est un Cadeau de l'Univers...

Vous êtes invitée à copier et à diffuser tout ce qui vous plait le plus largement possible autour de vous pourvu que vous en respectiez l’essence, le PARTAGE…

Tout les textes présentés existent dans une version PDF, bien plus facile à copier et à imprimer, exception faite de cette présentation, je ne suis pas copiable, heureusement, et les seules impressions qui me conviennent, ce sont les vôtres mais aussi celles que nous vivons au quotidien dans cette fabuleuse découverte vers le Cœur de l'Univers…


© ARDHANARî