L'Éch arpe multicolore d'Iris. . .

C'est dans l'Iliade d'Homère qu'IriS fit son apparition auprès des êtres humains, en tant que messagère des dieux, de tous les dieux et surtout de toutes les Déesses, est-il même précisé, même si dans les mêmes textes, on lui prête un attachement prépondérant auprès de Zeus, le roi des dieux.

Son père s'appelle Thaumas et il est lui-même l'un des fils de Gaïa, la grande Déesse de la Terre. Cette position fait qu'IriS ne doit surtout pas être perçue comme n'étant qu'une simple servante comme beaucoup le croit puisqu'elle est souvent présentée comme étant au service et aux ordres de la Déesse Héra, épouse assez capricieuse mais très fidèle de Zeus. En fait, IriS, par son père, est une digne Déesse qui a été choisie pour œuvrer d'une manière particulièrement active en se plaçant entre les deux Mondes pour y faire passer des millions de messages…

Tous les membres du Panthéon grec sont convaincus qu'Héra est celle qui donne ses directives à IriS et que toutes les missions que cette dernière effectue le sont que sur ses seuls ordres personnels. Ce qu'ils ignorent, c'est qu'IriS, en tant que Déesse, n'accède aux désirs ou aux attentes d'Héra, comme des autres Déesses d'ailleurs, qu'après en avoir vérifié la pertinence auprès de la plus haute instance spirituelle présente au sommet de l'Olympe où est censé régner le roi des dieux, Zeus… C'est encore ce que croient aujourd'hui tous ces dieux forts ennuyeux d'ailleurs et sans beaucoup de morales et toutes les personnes qui croient encore en ce panthéon décadent.

Bernard Werber, dans son livre "Nous, les dieux", fait que son héros réussit à percer le mystère que Zeus cache à tout le monde, des déesses et des dieux qui ne sont qu'à l'image de la perversion des hommes. Il n'est pas le véritable chef de ce panthéon particulièrement trouble. Forcé de s'expliquer, Zeus finit par avouer qu'au dessus de lui, bien cachée dans les brumes de l'Olympe qui ne se dissipent jamais, se trouve une puissance spirituelle bien plus élevée, la plus grande puissance de l'Univers qui soit, féminine de surcroît mais qu'il ne peut révéler et que lui-même n'ose pas nommer tellement Sa puissance est immense. Les rares fois qu'il l'a vu, il a été incapable de la regarder en face sans être profondément troubler…

ELLE est celle qui n'a pas de nom.

Ce n'est pas d'Héra qu'IriS prend ses directives, c'est auprès d'ELLE qu'IriS est initiée sur la façon dont elle doit intervenir sur Terre mais aussi dans les Cieux, comment elle doit agir pour aider "Juste" ce qu'il faut afin de laisser chaque personne libre de ses choix et de ses aspirations personnelles, les meilleures comme les plus mauvaises…

Avant de devenir des êtres humains, nous sommes toutes et tous des Esprits qui vivons des aventures humaines et non des êtres humains à la recherche d'une voie spirituelle. Ce mot "Esprit" devrait redevenir féminin car il a été détourné par des religieux avides de pouvoir qui ont détruit toutes les formes de spiritualités féminines qui existaient dans tous les coins de la Terre et qu'ils ont été détruites aux noms de leurs dieux.

Parmi ces milliards d'Esprits que nous côtoyons sans le savoir, il s'est formé peu à peu une hiérarchie toute naturelle qui se construit en fonction de l'acquis spirituel, en fonction de la quantité d'Amour que chacune (Esprit est féminin) a réussi à produire au fil de ses centaines d'incarnations sur Terre...

Esprits, nous sommes éternelles, nous existons depuis Toujours…

Aux plus hautes marches de cette hiérarchie spirituelle de la Terre se trouve forcément la Déesse IriS puisqu'elle a acceptée d'œuvrer en tant qu'intermédiaire privilégiée entre le Monde terrestre et le Monde spirituel, permettant, grâce aux messages qu'elle reçoit et qu'elle retransmet de créer une réelle harmonie sur Terre et d'apporter une aide significative aux personnes qui le demandent mais surtout qui le méritent.

Pourquoi une femme dont la vie est très difficile réussit-elle à continuer de créer de l'Amour autour d'elle, auprès de personnes encore plus durement touchée qu'elle ? Pourquoi toutes les guerres ne se sont terminées que grâce à l'apport d'Amour volontairement minorée des femmes simplement parce que l'Amour triomphe toujours de la haine ? Parce qu'IriS veille sur elles et les aide à continuer leurs efforts…

Le véritable travail d'IriS n'est pas de décorer nos paysages après un orage. Il a toujours été d'apporter une aide substantielle aux femmes… Dans l'Iliade écrite par Homère, c'est à elle qu'incomba la tâche de purifier la Déesse Héra quand cette dernière réussit à sortir des enfers, tout comme cette femme, Fidèle Sagesse, décrite dans la Pistis Sofia. C'est un enseignement, reconnu par l'église orthodoxe, qu'aurait donné Jésus après la Passion… Les "Supplications" sont douze passages où Fidèle Sagesse, perdue dans les ténèbres, est harcelée par les démons. Au moment de sombrer, elle aperçoit une minuscule lumière et au lieu d'abandonner, elle lance une première supplication dans l'intention de remonter vers cette Lumière qui grandit à chaque fois qu'elle fait un effort pour s'élever…

Lors de la guerre de Troie, quand Aphrodite se retrouva en danger, elle appela désespérément à l'aide mais aucun dieu ne fit le moindre effort pour la sauver. C'est IriS qui vint en empruntant le magnifique char d'Arès avec lequel elle traversa le Ciel à une vitesse plus grande que celle du vent. Elle fit monter Aphrodite dont la beauté s'était bien détériorée et la ramena d'où elle n'aurait jamais dû partir, son palais de l'Olympe, auprès de sa mère qui réussit à la consoler de ses déceptions amoureuses...

Héra est la Déesse du mariage, la gardienne de la fécondité du couple et des femmes en couche tandis qu'Aphrodite est la Déesse de l'Amour spirituel et non de l'Amour physique. Elle est aussi la Déesse de la beauté spirituelle intérieure qu'Homère lui-même a confondue avec la beauté physique superficielle.

Ce n'est donc pas étonnant que la Déesse IriS soit devenue la protectrice de l'Amour des femmes, de l'Amour inconditionnel qu'elles sont capables d'avoir tout au long de leurs vies, quelles qu'en soient les difficultés. Mais IriS n'agit jamais avant l'épreuve que chacune doit franchir, elle n'en a d'ailleurs nullement le droit. Alors, IriS laisse toujours l'orage se déverser dans la vie de chaque femme avant d'y ramener un festival de couleurs dès qu'un jet de Lumière réussit à écarter les nuages.

Après un moment particulièrement difficile, chaque femme est invitée à ressentir au plus profond de son être, une grande émotion en percevant à travers l'Écharpe multicolore d'IriS, la face visible et très colorée de la Lumière du Ciel qui réanime la Lumière du Cœur en chacune...

IriS est toujours représentée sous la forme d'une belle jeune fille, dynamique et joyeuse, avec des ailes qui brillent de toutes les couleurs. Les poètes prétendent que l'Arc-en-Ciel qui apparait après l'orage est simplement la trace de son Écharpe multicolore qu'elle laisse distraitement trainer derrière elle, quand elle traverse les cieux à toute vitesse pour apporter un message en n'importe quel point de la Terre.

À l'école, nous avons tous appris grâce à un disque de papier tournant très vite que la synthèse des sept couleurs de son écharpe arc-en-ciel donne normalement la couleur blanche. C'est vrai mais cette couleur artificiellement blanche ne contient aucune force car elle est privée de son énergie propre.

Mais pour que l'Écharpe d'IriS apparaisse, les quatre éléments de base, l'Air par le vent, le Feu par le Soleil, l'Eau par la pluie et la Terre par où tout repose, doivent se marier aux couleurs de l'arc-en-ciel…

Cette nouvelle dynamique fait apparaitre le cinquième élément, l'Éther… Alors la synthèse des couleurs de l'Écharpe d'IriS devient une Énergie très puissante qui apporte de la Joie partout où Elle apparait.

Ainsi animée, cette couleur de synthèse devient Rose, la couleur reconnue comme étant celle de la Renaissance spirituelle et très appréciée des petites filles. Ce n'est pas un hasard bien sûr, la perception des enfants étant encore très profondes...

Mais quelle est cette Renaissance ?

Autour de la Terre, des milliers d'années de croyances inventées par les hommes et alimentées par des milliards de prières, des récitations sans la moindre sincérité ont fini par générer de nombreuses formes-pensées très négatives que l'on appelle des égrégores. Ils se sont regroupés autour de la Terre pour former un épouvantable magma spirituel. Par son côté très sombre, ce magma rend de plus en plus opaque notre perception réelle du Cœur de l'Univers d'où nous venons et où nous nous devons de retourner.

Pendant ce même temps, partout dans le Monde, des millions de femmes évoluant dans l'Amour le plus total, acceptant les tourments de leurs vies sans cesser d'œuvrer pour le bien commun, sans se décourager malgré les agressions et les viols, les dominations et les rejets de toutes sortes, ont créées d'autres formes-pensées très positives, aux Couleurs de la Vie. Ces formes-pensées se sont elles aussi regroupées autour de la Terre, mais bien au-dessus du magma spirituel des hommes.

Cette forme-pensée générée par les femmes porte un nom merveilleux :

L'Éch arpe d'IriS. . .

L'Écharpe d'IriS est une puissance spirituelle fabuleuse qui contient toutes les mémoires de souffrances des femmes, des origines et des causes de leurs souffrances. Surtout, elle contient les outils pour les dissoudre avant de les renvoyer directement dans le magma spirituel des hommes qui les ont créées.

Cette puissance générée par les femmes, et aussi par une minorité d'hommes, contient tout l'Amour qu'elles ont réussi à produire lors de leurs centaines d'incarnations individuelles sur cette Terre depuis le début de l'arrivée de la Conscience, il y a 102.000 ans. Vous, qui lisez ce texte avec attention, y avez certainement participée…

Anecdotiquement, Catherine de Médicis devint reine de France et se retrouva au centre de polémiques religieuses épouvantables au moment où le protestantisme essaya de s'imposer par la violence… Elle réussit à imposer la liberté de religions dans tout le royaume de France et pour réussir cela, elle devait avoir une très grande force morale, de hautes valeurs spirituelles. Chaque fois qu'une femme a influencé positivement son époque, les historiens et philosophes la noircissaient systématiquement. Ce n'est certainement pas par hasard qu'à l'âge de 25 ans, Catherine avait pris l'Écharpe d'IriS comme emblème…

L'Écharpe d'IriS c'est quoi ? C'est une formidable réserve d'Énergies d'Amour qui est à la portée de toutes les personnes qui souhaitent progresser dans la véritable Lumière. Pour y avoir accès, il faut traverser les égrégores qui sont dessous, c'est-à-dire qu'il faut faire l'effort d'intégrer le fait que nos peurs et nos souffrances ne doivent pas être rejetées mais pleinement acceptées puisque c'est par elles que nous pouvons accéder au véritable Amour de l'Univers.

En prenant pleinement conscience de la présence de cette immense force spirituelle, chaque femme et chaque homme qui le désirent vraiment peuvent amorcer une véritable libération en passant bien au-delà des valeurs superficielles imposées par la société. Mais ce n'est possible que si ces personnes choisissent de faire progresser leur conscience personnelle vers la Conscience de l'Univers…

L'Éch arpe d'IriS est une magnifique Écharpe d'Amour
Tricotée par des millions de femmes partout sur la Terre.

Par sa position entre le Monde spirituel et le Monde terrestre,
IriS, aux ailes d'or, est détentrice de la puissance qui s'en dégage.

Pensez-y quand vous la verrez de nouveau passer dans le Ciel
après un orage, qu'il soit météorologique ou personnel.

Profitez de ce moment de calme qui se fait dans votre vie
Pour apprécier pleinement la puissance de l'Éch arpe d'IriS. . .




© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .





Version PDF de ce Texte de Pierre pour Croix de Lumière...

Cliquez sur cette Ligne pour Retourner dans la Sélection de Textes de Pierre