Si Dieu existe, alors Il est Féminin…


C'est à cause de cette citation qu'il avait imprudemment écrite que Casanova, philosophe exceptionnel, a été banni de la société française puis européenne sous la pression du clergé catholique et qu'il passe encore aujourd'hui pour un aventurier douteux. Combien de personnes ont-elles été assassinées ou détruites pour avoir pris la même position que Casanova ?

C'est entre 1.000 et 600 ans avant J.C. que les Déesses d'Amour disparurent les unes après les autres remplacés par des Dieux mâles barbus et menaçants… Mais depuis quelques années, de nombreuses recherches menées par des Femmes, notamment autour du bassin méditerranéen nous permettent de redécouvrir Ashéra, Inanna, Isis, Ashtart, Maât, Nut, Hathor, Moût, Aphrodite, Lama, Vénus et les autres, Elles sont sans doute des centaines…

2.000 ans av. J.C. et jusqu'à la chute de l'empire romain en 400 de notre ère, le monde méditerranéen vouait en tous lieux de nombreux cultes aux Déesses. Sous des noms divers, elles développaient des qualités différentes, des pouvoirs plus ou moins spécifiques, ces pouvoirs étant souvent en rapport avec le vécu de tel ou tel pays. Dans l'espace méditerranéen, les arts et notamment la sculpture permettaient d'exprimer ces différents cultes aux Déesses. L'écriture n'était pratiquée que par des corporations qui bénéficiaient d'un niveau social élevé, par exemple les scribes chez les égyptiens comme chez les juifs. Au temps de Jésus, un livre ou plutôt un codex représentait un an de salaire moyen.

Ce n'est que de trois à six siècles plus tard que l'écriture a commencé à se généraliser essentiellement à cause des nombreux monastères créés par les religions nouvelles et que l'on dénomme d'ailleurs les religions du livre. Toutes leurs puissances s'appuient sur des écrits qui n'existaient pas et que des Hommes imbus de pouvoir tels que l'empereur Constantin et Saint-Augustin ont imposés à tous comme étant "paroles d'évangiles"...

Dans les pays européens, on ne trouve que très peu de trace de cette époque où les Déesses étaient vénérées. Les raisons en sont simples, les peuples celtes n'étaient pas du tout intéressés par l'écriture qu'ils considéraient dangereuse, un écrit figeant obligatoirement l'évènement qu'il était censé décrire. Les celtes se transmettaient leurs connaissances uniquement par la mémoire et pour accroitre cette dernière, ils connaissaient de nombreuses techniques que nous redécouvrirons un jour, j'en suis certaine. Leurs cultes n'avaient nul besoin de représentations puisqu'ils avaient lieu en pleine nature. Cette pratique en rapport avec la nature s'appelle le paganisme et ses pratiquants sont donc des païens.

Quand l'église catholique romaine s'est étendue, elle a soigneusement détruit toute trace de ces cultes anciens assassinant druides et druidesses, reprenant à son compte des fêtes annuelles millénaires et construisant des églises sur des temples païens.

En avril 2008, a eu lieu une exposition très particulière sur l'Eternel Féminin, le mot Eternel étant à comprendre dans le sens de l'Eternel Divin mais au Féminin, au musée d'Art et d'Histoire de Fribourg. Othmar Keel, l'auteur de cette Exposition en a édité un très beau livre "L'Eternel Féminin" particulièrement bien décoré.

Oui..! Dieu est Féminin, J'en suis convaincu...



© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .




Version PDF de ce Texte de Croix de Lumière...

Cliquez sur cette Ligne pour Retourner dans la Sélection de Textes de Pierre