Le Développement des Arts et les Déesses...

Ou comment la volonté d'être belles est venue aux Femmes ?


Le chant, la danse et les massages ont été développé petit à petit par les Femmes lors des rituels qu'elles ont pratiqués et développés pendant des milliers d'années.

Dans de nombreuses mythologies, on trouve des indications sur les protocoles en vigueur en ces lieux et sur les règles à appliquer. Il fallait commencer par jeuner car il était hors de questions de se présenter devant la Déesse le ventre bien trop repu. Le corps devait être très propre, soigneusement épilé même pour les Hommes et il devait être purifié par des prêtresses spécialement formées pour cela. Les vêtements eux aussi devaient être d'une propreté irréprochable.

Lors de cérémonies très réussies, beaucoup de Femmes ayant vécues des moments particulièrement intenses ressentirent le besoin de partager ce qu'elles avaient perçu… L'art graphique commença, suivi assez vite par la peinture et la sculpture…

Dans le même temps, les Femmes commencèrent à se mettre elles-mêmes en valeur. Pour paraitre devant la Déesse, il fallait être le plus joli possible… La mise en valeur de la coiffure fut certainement la première étape et le tressage des cheveux devint très vite une technique de très haut niveau.

Le maquillage ne commença que peu à peu. Au début ce fut des tentatives de peinture déposée directement sur les corps des Femmes. Il s'affina petit à petit et les Femmes égyptiennes devinrent de très grandes expertes. Aujourd'hui encore des produits développés il y a plusieurs millénaires sont toujours utilisés dans les pays arabes principalement, le khôl par exemple.

Le tissage lui aussi se perfectionna ainsi que la coloration des tissus avec des produits issus de baies et de fruits. Dans de nombreuses visions, des Femmes découvrirent des symboles géométriques très caractéristiques, des cercles, des triangles, des carrés ou losanges et des associations de ces différentes figures. Après les avoir reproduit grâce à la sculpture et la peinture inventées pour, les Femmes eurent l'idée de les reproduire sur leurs propres vêtements et c'est ainsi qu'après le tissage, la broderie fit son apparition.

Ces figures géométriques se transformèrent très vite en symboles sacrés et les Femmes voulurent pouvoir les conserver sur elles. Elles les reproduisirent sur des supports d'abord en bois qu'elles portaient surtout autour du cou. C'est ainsi que les bijoux commencèrent à être créés. Au fur et à mesure des progrès sur les métaux, les matériaux utilisés changèrent peu à peu avec le cuivre, le bronze, le fer, l'or et l'argent.

Rien ne pouvait être assez beau pour se présenter devant la Déesse… A noter que les couleurs vestimentaires utilisées changeaient d'un temple à l'autre selon les pouvoirs de la Déesse appelée à l'aide. D'une manière générale la couleur blanche était la plus utilisée mais si une Femme souhaitait une aide plus précise, elle choisissait d'autres couleurs, le vert clair pour Isis, le bleu clair pour Ashéra, le gris clair pour Ishtar, le jaune clair pour Aphrodite et le rouge sang pour Ashtart…

Quand les Femmes se paraient ainsi, les Déesses étaient bienfaisantes… Et les Hommes avec qui les Femmes partageaient les arts qu'elles développaient, étaient très heureux de les voir danser et chanter sous leurs yeux et encore plus heureux quand elles décidaient, dans la continuité, de s'unir à eux. L'érotisme à son tour fit son apparition en même temps que les parfums d'ailleurs… Et les Femmes partageaient tout cela avec les Hommes qui eux aussi, se paraient de la même manière.

Mais un jour, la frénésie du pouvoir les prit et quand les Hommes commencèrent à détruire les temples dédiés aux Déesses et à empêcher les Femmes de continuer leurs rituels, ils prirent soin de conserver pour leurs biens-êtres personnels toutes les activités artistiques qui permettaient aux Femmes de se mettre en valeur. Pire, ils firent énormément d'efforts et de guerres pour acquérir des produits permettant à leurs Femmes d'être les plus belles et de s'en délecter.

La luxure, l'envie, l'orgueil et la jalousie se développèrent à toute vitesse au détriment des Femmes qui devinrent des monnaies d'échanges, le prix étant fixé en fonction de critères esthétiques que les Hommes codifièrent. Pour une Femme, des Hommes provoquèrent des guerres et se vengèrent en violant les Femmes du camp adverse pour prouver leurs supériorités… Lamentable et toujours d'actualité…

Cette codification fait désormais partie de notre société et c'est bien triste… La Femme a été habituée à échanger sa beauté et son élégance contre des avantages lui permettant un meilleur confort de vie. Aujourd'hui encore, combien d'Hommes font un cadeau à une Femme dans la seule intention de se glisser entre ses cuisses ??? Et combien de Femmes utilisent leurs beautés pour acquérir des avantages dans la société ou pour s'attacher un Homme intérêt-sant ???

L'échange entre les Femmes et les Hommes
est devenu un marché de dupe,
Le pouvoir matériel de l'Homme contre
le pouvoir de séduction de la Femme.
Personne ne peut gagner dans ce conflit…

Et si les Femmes se décidaient enfin à utiliser leur Beauté
Et leur élégance naturelle pour se retrouver avec
Quelques Hommes libérés de tout pouvoir dans
L'Espace de Féminin Šacré...


??????



© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .




Version PDF de ce Texte de Croix de Lumière...