J'aimerai que Toutes les Femmes…


J'aimerai que toutes les Femmes envahissent les églises
Non pour y réciter des litanies écrites par des Hommes sans foi
Mais pour y apporter des cris, des fous-rires et pleins de joies
Et que leurs mouvements y réveillent leurs si belles énergies.

J'aimerai que toutes les Femmes provoquent un grand mouvement
Pour que le chœur austère soit vidé du mobilier bien trop vieux,
Afin de retrouver la véritable puissance spirituelle de ces lieux
Et que la plus grande allée centrale devienne un espace de danse.

J'aimerai que toutes les Femmes ré-unissent leurs forces ensemble
Pour libérer très vite ces superbes statuts des Saintes et des Maries
Que les Hommes ont emprisonné dans des nefs sombres et sans vie,
Et que de soies chatoyantes, mille doigts les habillent joyeusement.

J'aimerai que toutes les Femmes rebaptisent ces églises vides
En s'attaquant sans hésitation à leurs murs gris tristes à mourir
Pour y peindre des graffitis colorés remplis de très vieux signes
Précieusement cachés et transmis par des générations d'initiatrices.

J'aimerai que toutes les Femmes réaniment ces lieux austères
Et qu'à la nuit tombée, par leurs danses et leurs transes réunies
Y soient fêtées joyeusement les étapes de vie des jeunes Filles,
Des célébrations à la Lune avec les jeunes Prêtresses de la Terre.

J'aimerai que toutes les Femmes reprennent en main leur destinée
En faisant appel aux nombreuses Déesses de la Terre enfin libérées
Et qu'elles les invitent à un immense festin dédié au Féminin-Šacré… ,
Nul doute qu'Elles viendraient toutes avec leurs immenses tendresses.

Oui, j'aimerai que toutes les Déesses reviennent, l'Amour avec Elles,
Qu'Elles s'appellent Amphitrite, Vénus, Héra, Déméter ou Aphrodite,
Ashéra, Lilith, Thétis, Athéna, Bastet, Ishtar, Hathor, Isis ou Marie,
Myriam, Sarah, et beaucoup d'autres qui, pour nous aider, sont prêtes…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .

Ce Poème m'a été inspiré par cette Chanson de Serge Lama :

Elle est entrée dans l'église…

Elle est entrée dans l'église, la cigarette à la main,
Les seins nus sous la chemise et l'air de s'en foutre bien.

Chœur :
Elle est entrée dans l'église, la cigarette à la main,
Les seins nus sous la chemise et l'air de s'en foutre bien.

Elle a regardé l'église avec ses yeux délavés,
En caressant sa chemise pour s'aider à mieux rêver.

Elle a jeté la cigarette parce qu'elle lui brûlait la main,
Sans même baisser la tête, c'est son pied qui l'a éteint.
Mais qui donc, qui donc était-elle parmi ces statues, ces Saints ?
C'est elle qui avait des ailes, elle qui parlait latin.

Allez donc dire à vos papes, à vos saintes sacristies,
J'ai vu une fille en savates qui ressemblait à Marie.

Qu'elle est entrée dans l'église, la cigarette à la main,
Les seins nus sous la chemise et l'air de s'en foutre bien.

Chœur :

Elle est entrée dans l'église, la cigarette à la main,
Les seins nus sous la chemise et l'air de s'en foutre bien.

Elle est entrée dans l'église, la cigarette à la main...

Serge Lama




Version PDF de ce Texte de Croix de Lumière...