Densité et Résistance Corporelle…

Quelque soit notre degré de développement personnel, nous avons tous beaucoup de mal à nous situer entre le monde terrestre qui nous pèse de plus en plus souvent, même s'il nous apporte toujours de nombreuses satisfactions, et le monde spirituel qui nous semble très inaccessible. Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Pourquoi ? Et où devons-nous aller ? Que de points d'interrogations…

Ayant travaillé vingt ans au CERN qui est le plus grand laboratoire de physique au Monde et qui se trouve près de Genève, Pierre a appris que si nous n'étions composés que de matière, nous pèserions dix millions de fois plus lourd. De 85 kg, son poids passerait à 850.000 Tonnes… Cette proportion stupéfiante est valable pour tous les objets qui nous entourent. La théorie du Big-bang explique que l'Univers était auparavant contenu dans une minuscule bille d'un centimètre de diamètre, qui était d'une masse prodigieuse et qui s'est brutalement expansée pour former l'Univers actuel. Son poids est toujours le même alors qu’il continue de s’expanser sans que les physiciens comprennent pourquoi.

Précision importante : Toutes les grandes recherches sur la physique des particules ne se font pas sur la composition de la matière mais sur l'observation des forces électromagnétiques faibles qui maintiennent chaque particule à une distance extrêmement précise et invariable de ses voisines. Imaginez un immense coffre faisant dix mètres de côtés et rempli de billes d'un millimètre de diamètre, chacune se tenant à deux mètres des autres sans pouvoir bouger de la place qu'elle occupe même pas d'un tout petit millimètre tellement les forces électromagnétiques faibles qui les régissent sont importantes !!!Nous ne pourrions y mettre que 64 minuscules billes…

Nous sommes majoritairement composés de vide mais l'œil est trompé par le fait qu'il croit voir quelque chose de pleins alors que ce n'est qu'un ensemble de milliards de cellules disposées comme une multitude de rideaux les uns derrière les autres. Il est évident que dans les immenses espaces vides qui séparent ces milliards de cellules qui nous composent, des courants énergétiques, qui peuvent être d'origine spirituelle, peuvent circuler sans la moindre difficulté pour faire un travail en profondeur qui ne peut manquer de nous étonner.

La médecine, qui se prétend moderne et sa médication chimique qui ne tue pas que les maladies, ne peut agir que sur la partie infinitésimale de la Matière qui compose nos cellules alors que de nombreuses pratiques énergétiques volontairement rejetées soignent bien plus efficacement en agissant sur le rééquilibrage de la partie Énergie de ces mêmes cellules.

Nous sommes opaques mais absolument pas hermétiques…

Dans de nombreux traités bouddhistes, il est écrit qu'entre la pensée et le corps humain, il n'y a qu'une différence de densité… La première fois que Pierre a lu cela, il a beaucoup ri et il a d’abord rejeté cette notion. Son mental refusait absolument d'intégrer une chose pareille, qu'une pensée puisse se matérialiser lui semblait faire partie du domaine de la magie ou de la sorcellerie, alors qu’il n’avait aucune envie de s’engager que dans une véritable voie spirituelle.

Peu à peu, il a finit par se raisonner et il a accepté d'approfondir cette notion de densité que contient chacune de nos pensées et chacune de nos prières. Le langage courant possède pleins d'expressions qui vont dans ce sens : une expression négative peut être lourde de sens et peut peser sur notre comportement pendant très longtemps… ou au contraire, une pensée positive peut rendre le cœur de la personne à qui elle est destinée bien plus léger… Nous pouvons ressentir le poids d'un regard qui s'est posé sur nous simplement parce que la pensée de la personne qui nous observe de loin est lourde de sens. Sceptique ? Dans les lieux de prières, où vont les prières des personnes participantes ? Dans le ciel ??? Auprès de "Dieu" ? Peut-être, tout dépend selon que ce sont des pensées liées à notre vie matérielle ou des pensées légères parce que liées à notre nature spirituelle…

La Pensée comme la Prière ont une densité assez faible mais…

La densité d’une prière dépend de la personne qui les émet, des intentions qu'elle ajoute aux mots qu'elle a mis dedans et qui peuvent considérablement alourdir le sens de sa pensée, ce que l'on appelle des intentions mais aussi des conditions sous forme d'attentes précises souvent liées à la matérialité.

Quand nous prenons un objet dans notre main, nous pouvons le trouver lourd… et pourtant, entre la densité de cet objet et la densité d'une prière, l'écart entre les deux n’est pas aussi important que ce que nous pensons. C'est grâce à cette proximité qui ne peut manquer de surprendre, qu'une pensée peut se densifier en objet tout aussi lourd et qu'un objet peut s'évaporer par un simple jeu de changement des énergies qui régissent l'un et l'autre dans un espace immense.

Pour que cette modification se fasse, il suffit que l'écart de deux mètres entre chaque bille du coffre décrit plus haut se modifie. Dans les espaces spirituels qui régissent l'Univers, c'est très facile à faire. Tout d’un coup, les 64 petites billes qui occupaient le coffre peuvent augmenter dans un rapport de 10.000 et nos 64 billes sont désormais à 20 kilomètres l’une de l’autre, le coffre initial occupant un volume de 100 km de côté.

Dans ce sens, c’est de la Matière qui s’est évaporée, dans l’autre, c’est une Intention qui s’est matérialisée.

Les Extrêmes, de la Matière du Big-bang à l'Éther du Cœur de l'Univers…

Pierre vous propose d'observer l'Univers d'après cette courbe, en bas à gauche, sa densité la plus élevée juste avant le Big-bang et en haut à droite, sa densité la plus légère qui puisse exister, l'Éther du Cœur de l'Univers ou Dieu.

Sur une règle de 100 kilomètres de long,
Nous ne sommes qu’à un centimètre de notre Nature Divine.

Pour que ce soit compréhensible, Pierre a dû tricher sur les proportions de ce schéma. Pour pouvoir situer la densité humaine, il l’a placé à seulement un centimètre de l'Éther le plus léger qui soit. S’il voulait respecter l'échelle de ce dessin, il devrait inventer un nouveau format de papier qui ferait cent kilomètres de large…

Un centimètre d'un côté, 100 kilomètres de l'autre !!!
De quoi sommes-nous vraiment le plus proche ?
De la Matière ou de l'Éther ???

À l'évidence, nous sommes vraiment tout près de la densité du Cœur de l'Univers que beaucoup appellent Dieu, et qui, pour Pierre, est la Grande Mère de l'Univers, la Source de tout, la Matrice décrite dans de nombreuses religions antiques... Nous devons être convaincus de Sa présence, d'avoir foi en Elle mais pas seulement.

Pour faire grandir le lien qui nous unit à Elle, nous devons réduire notre résistance corporelle afin de devenir bien plus réceptif aux messages qu'Elle nous envoie à tout moment, par l'intermédiaire des millions d’Esprits Ascensionnées qui La servent et qui sont présentes autour de nous pour nous aider à progresser.

La Notion de Résistance Électro-corporelle…

Nous venons au monde avec une résistance électro-corporelle comparable à la résistance électrique d'un minuscule bobinage électromagnétique. Sa résistance est définie en fonction du plan d'incarnation que nous avons choisi et qui dépend principalement de l'acquis spirituel que nous avons développé au fil de nos centaines d'incarnations précédentes. Au début de cette nouvelle vie, nous sommes tellement tendres que nos parents s'adoucissent dès que nous leurs sourions. S'émouvoir n'est rien d'autre qu’une action que nous faisons sans y prendre garde, nous réduisons spontanément notre résistance électro-corporelle…

Mais au lieu de continuer à laisser leurs enfants continuer de s'émouvoir, trop souvent les parents décident de prendre des choix qui vont dans un sens totalement opposé, ils veulent endurcir leurs enfants, convaincus qu'ainsi armés, ils seront bien plus à l'aise pour évoluer dans la communauté. Dès leur petite enfance, les enfants perdent rapidement leur légèreté et s’alourdissent pour mieux résister, c'est du moins ce qu'on leurs fait croire, aux pressions sociales de toutes sortes et de la présence des méchants, des durs bien sûr.

C'est en nous faisant craindre pleins de choses que nos parents nous ont poussé à développer pleins de peurs, peurs des insectes, peur du soleil, peur de tomber, peur de la colère des adultes, etc… Celles-ci, en s’installant en nous, pour notre bien comme l’affirment certains parents, représentent un poids de plus très contraignant. Ils arrivent à nous convaincre que nous devrions utiliser d’autres outils pour nous protéger, des outils qui, au fil des années, vont devenirs des éléments de plus en plus lourds, de plus en plus rigidifiant, d’abord au niveau de notre mental, puis au niveau de notre physque.

Cette dureté que nous développons tout au long de notre enfance, de notre adolescence, puis dans le monde des adultes, ne peut qu'augmenter significativement notre résistance électro-corporelle, ce qui nous rend bien moins accessibles au Monde des Énergies. En nous durcissant, nous réduisons notre capacité à communiquer avec les mondes spirituels qui nous entourent.

Plus nous devenons durs, plus nous nous enfonçons dans un cocon hermétique, une espèce de grotte pour nous protéger des peurs imbéciles que nous avons laissé nous envahir... Plus nous nous refermons, plus nous nous desséchons comme une vieille feuille qui va devenir très cassante…

Mais nous pouvons stopper cette lourdeur qui nous transforme en mur…

Heureusement, il y a un moment dans notre vie pendant lequel notre dureté nous devient insupportable. Notre corps se montre de plus en plus douloureux et nous découvrons que notre humeur en aggrave ou en atténue les conséquences. Alors, nous commençons à chercher un moyen de changer quelque chose en nous et certaines personnes réussissent à comprendre qu'ils est temps pour elles de partir dans un cheminement spirituel même si elles sont encore lourdement chargées par les souffrances de leur passé.

La vraie raison de partir à la recherche
d’une voie spirituelle est de réussir à nous alléger…

Nous avons du mal à imaginer que nos mauvaises pensées, nos colères peuvent se densifier à l'intérieur de notre corps jusqu'à y former des kystes ou de l'arthrose dans nos articulations. Refuser d'avancer vers la découverte de Soi peut être perçu comme étant une négation à la Vie, ce qui risque de nous provoquer des blocages douloureux dans les genoux. Ne pas être sincère avec Soi, quand on aide les autres seulement pour satisfaire sa bonne conscience ou pour justifier sa place dans la société, est une façon de faire qui ne peut que provoquer des raideurs très importantes dans nos bras, nos poignets et nos mains simplement parce qu’elles ne peuvent plus rien donner pas sincérité.

Cette dureté que nous avons laissé s’installer dans certaines parties de notre corps, agit également sur la façon dont les autres nous perçoivent, quelqu'un de cassé ou plutôt quelqu'un de cassant. Mais comme la majorité des gens risquent de le devenir également, tous préfèrent considérer ce genre de dégradation du corps comme étant normal, la maladie et la vieillesse en étant forcément les responsables. Mais ce n'est qu'une façon de penser vraiment très superficielle. Au lieu de partir dans un approfondissement personnel, la majorité préfère se jeter sur des produits vendus en pharmacie ou en parapharmacie tout en déléguant leur santé à d’autres personnes tout aussi ignorantes de cette réalité énergétique qu’elles…

C'est parce que nous n'avons pas voulu tenir compte des nombreux messages d'alerte que notre corps nous envoie depuis des dizaines d'années que de nombreuses parties de notre corps sont devenues rigides. Au fond de nous, nous savions que notre comportement n'était pas ce qu'il devrait être et nous avons préféré rester dans l'ignorance et faire confiance à des médecins qui ne connaissent que les parties mécaniques de l'être et très rarement sa véritable dimension spirituelle. Que penser aussi de ces religieux qui poussent leurs fidèles à la culpabilisation d'un péché originel lourd de conséquence surtout pour les femmes, à la prosternation, à la récitation de textes réducteurs au lieu de les aider à faire grandir leur conscience individuelle, seul moyen pourtant de s'élever mais faudrait-il qu'ils en soient eux-mêmes conscients.

Combien de milliers de guérisons prétendues psychosomatiques ont lieues tous les jours ? Pierre ne sait qui a inventé ce terme "psychosomatique", il est puant… Dans tous les débats sur ce thème, il y a toujours des personnes pour occulter complètement le fait qu'il ne sert à rien de comprendre comment scientifiquement une guérison a pût intervenir allant jusqu'à affirmer que ça ne peut être une véritable guérison puisque cette personne n'a pas prit de médicaments. Mais comment l'Humanité aurait-elle pût survivre depuis plus de 300.000 ans sans nos médecins, sans nos pharmaciens et sans l'industrie pharmaceutique actuelle ?

Pour ces ignorants, notre corps s'entretient comme n'importe quelle machine qui n'aurait
besoin que de révisions et parfois d'une réparation en changeant une pièce… Il est temps
de sortir de l’ignorance et de commencer à s’initier à la connaissance des anciens.

Pour l'Initié, ce terme désignant une personne qui a choisi de sortir de l'ignorance et que rien ne peut désormais étonner, la notion même de "miracle" ne fait pas partie de son langage… Une guérison intervient parce que la personne malade a fait les efforts qui lui étaient demandées en modifiant d'abord sa perception de la Vie puis en corrigeant son comportement humain et moral. En progressant ainsi, elle relâche de nombreuses tensions enfouies en elle et très normalement, elle réussit à réduire significativement sa résistance électro-corporelle. Ainsi, elle peut faire disparaitre les raisons même qui ont fait apparaitre sa maladie… d’où sa guérison miraculeuse !!!

C'est alors que le "miracle" intervient très naturellement.

Les guérisons ne peuvent jamais être psychosomatiques… Ce sont des modifications qui se passent à l'intérieur de chaque être par des moyens spirituels et énergétiques que l'immense majorité des médecins préfèrent ignorer simplement parce qu'ils devraient tout reprendre à zéro et se rendre compte que leurs sciences et connaissances de Dieu sont sot erronées, soit trop raisonnées et font que plus rien ne résonne entre eux et leurs patients… Quant aux religions en vigueurs dans nos pays prétendus modernes, elles ne font que nous culpabiliser et nous menacer avec un dieu trop cruel qui va nous châtier et nous expédier en enfer. Comment peut-on rester léger face à de tels fardeaux ? C’est impossible, il n’y a qu’une seule solution, s’en éloigner.

Pourquoi la maladie se forme t’elle ?

La maladie intervient aussi quand une personne adulte se comporte mal en prenant des positions de plus en plus dures envers son propre corps. Elle lui manque de respect en faisant usage de tabacs, de drogues et d'alcools, de sports à outrance qui usent prématurément son corps et d'actions physiquement dangereuses qui pourraient mener à la mort. Il est donc nécessaire de l’immobiliser pour l’aider à réfléchir et à découvrir les moyens qu’elle a pour cesser de se détruire. Cette personne peut aussi tomber malade parce qu'elle ne fait que prendre des positions de refus et de rejet dans le but d'accroitre son pouvoir sur les autres, encore un poids de plus.

Souvent, ces personnes à la dureté impressionnante peuvent être "victimes" d'un accident souvent idiot qui va leurs imposer un temps d'immobilisation plus ou moins long selon l'importance de ce qu'elles doivent reprendre en main dans leur manière de vivre…

Tout accident, que ce soit une chute contre un trottoir ou un accident de voiture, de ski ou de vélo est accompagné d'un message extrêmement bref mais très précis qui arrive à la victime dans les trois premiers dixièmes de secondes qui suivent le choc. Si vous avez vécu ce genre de désagrément, Pierre vous invite à faire l'effort de vous souvenir de ce que vous avez ressenti dans cet espace temps si bref afin de découvrir la cause réelle de cet accident qui ne vous arrive surtout pas par hasard.

C'est là que le côté "psychosomatique" va nous révéler sa toute puissance.

Le temps de guérison va dépendre de l'acceptation de la maladie par la personne, ce que l'on appelle la prise de conscience. Si elle accepte de changer sa perception de la Vie, alors elle va faire progresser sa conscience personnelle. En faisant l'effort de prendre conscience de ce qui ne va pas dans sa vie, elle va réussir à faire baisser sa résistance électro-corporelle. Ce faisant, elle deviendra de plus en plus réceptive à la venue d’Énergies de Guérison qui pourront agir avec des puissances de plus en plus grandes au fur et à mesure de la progression de cette personne. C’est ainsi que la véritable guérison va se faire, ce n’est pas un miracle, c’est juste une prise de conscience.

Vous l'avez compris, le mot "psychosomatique" a été créé pour nous convaincre que nous ne pouvons rien faire par nous-mêmes et que la seule possibilité de nous en sortir, encore une expression surprenante "mais de quoi", est de déléguer notre santé physique et spirituelle à des personnes qui prétendent détenir des pouvoirs importants mais qui ne sont trop souvent mus que par des egos démesurés, l’ego scientifique de ceux qui prétendent connaitre ou l’ego spirituel pour ceux qui prétendent savoir.

Or tout cheminement sincère doit commencer par reprendre
Conscience de qui nous sommes vraiment et d'où nous venons...

Nous sommes des Esprits qui avons choisis de vivre des aventures humaines
pour créer davantage d'Amours, l’Énergie dont l'Univers a besoin pour vibrer.

En tant qu'Esprit, nous sommes venus animer un corps qui est très légèrement densifié, une forme humaine qui est mieux adaptée qu'une forme éthérique pour évoluer sur la Terre. Dans la connaissance du cycle des incarnations développé par le Bouddha Gautama, il existe un schéma qui explique que nous commençons d'abord à apprendre à souffrir et à faire souffrir les autres grâce aux ingérences plus ou moins importantes de notre ego dont c'est la seule raison d'exister en nous.

Pourtant, nous ne sommes absolument pas livrés à nous-mêmes puisque sans arrêt, notre Esprit essaie d'intervenir pour en réduire la puissance afin de nous pousser à découvrir qui nous sommes vraiment :

Nous sommes des Créateurs d'Amour et non des acteurs de souffrances.

Pour réussir cette prise de conscience, nous devons faire de gros efforts pour réussir à nous aimer d'abord avant de devenir vraiment capables d'aimer les autres, avec notre cœur et non avec des comportements sociaux très superficiels. Pour souffrir, rien de plus simple, il suffit de se durcir. Quand on devient dur, c'est plus facile de faire entrer des souffrances en soi, de les conserver pendant des années, ce qui nous permet aussi de les répandre chez les autres bien plus efficacement sous formes de colères, de prises de pouvoirs et d'intentions lourdes pour ne pas dire assommantes…

Une grande majorité d'hommes a été poussé dans cette impasse, convaincus très jeune par leurs parents, que devenir un dur était le meilleur moyen pour réussir dans la vie… et combien de femmes s'efforcent d'en faire autant ?

"Sois un homme, mon fils, un vrai, un dur"…

C'est peut-être vrai pour ce qui concerne la réussite matérielle mais c'est totalement faux pour ce qui concerne notre quête du Bonheur, cet état de bien-être que beaucoup trop de personnes confondent avec de simples satisfactions égotiques largement encouragées par la société qui défend ainsi ses intérêts.

Ce dessin est un agrandissement de la précédente courbe de résistance corporelle. Il représente les différents cercles d'Énergies que nous devons traverser pour rejoindre le Cœur de l'Univers avant de le réintégrer si nous réussissons à vivre l'Illumination.

Pour progresser d'un cercle à l'autre, nous devons seulement améliorer notre niveau de conscience afin de commencer à nous alléger de tout le poids émotionnel que nous avons stocké pendant des années dans notre mémoire cellulaire, chacune de nos cellules contenant un filament ADN qui s'avère être un enroulement électromagnétique d'une très grande puissance et qui réagit avec les Énergies de l'Univers d'un côté, avec notre corps de l'autre.

Quand ce travail d'élimination atteint un niveau satisfaisant, alors nous entrons en phase avec les Énergies du premier cercle de couleur rouge. En continuant ce travail d'élimination, nous pouvons entrer en phase avec les Énergies du second cercle de couleur orange dont les Énergies sont d'un niveau plus élevé. À ce niveau, nous commençons à nous libérons de notre attachement au matériel pour la seule et unique raison que nous devenons de plus en plus réceptifs aux Énergies de guérison de l'Univers.

L'élévation se fera de plus en plus régulièrement simplement parce que nous aurons accepté de nous libérer de plus en plus de toutes les souffrances que nous avons développées. Nos souffrances, nous devons considérer que ce sont des éléments positifs que nous devons accepter comme faisant partie de la caisse à outils mise à notre disposition pour progresser.