Marie-Madeleine et la Grotte de la Sainte-Baume...

Photo étonnante prise  dans la grotte de la Sainte-Baume...

Cette photo étonnante a été prise par les soins de Pierre dans la Grotte de la Sainte-Baume...
Les deux Rayons lumineux qui atterrissent dans la bougie étaient invisibles à l'œil nu.
De plus, ils sont très justement aux couleurs de Myriam, l'orange et le rouge foncé...

La Grotte de la Sainte-Baume, la Demeure de
Marie-Madeleine, un Espace dédié au Féminin Šacré...

Dans la dernière semaine d'août 2009, Pierre a subitement décidé de faire un pèlerinage à la Grotte de la Sainte-Baume qui aurait été la dernière demeure de Marie-Madeleine qu'il préfère appeler par son véritable prénom Myriam de Magdala, la Compagne très controversée de Jésus.

Pleins d'écrits racontent des versions complètements rocambolesques de son arrivée à Marseille dans une barque sans rames et sans voiles seulement guidée par un Esprit prétendu saint… Puis elle se serait retirée dans la grotte de la Sainte-Baume pour y pleurer la misère du monde pendant 33 ans…

Pierre ne peut croire en de telles histoires...
Il vous en propose une autre bien plus riche et bien plus intéressante…

Myriam était une Femme riche dont le père et le grand-père étaient des personnages de très hauts rangs. A plusieurs reprises, ils ont tenu des fonctions politiques parmi les plus élevés. Mais phéniciens d'origine et dans l'âme, ils entretenaient deux flottes de navires, l'une en méditerranée et l'autre entre le golfe persique et l'Inde. Entre les deux, ils faisaient circuler de nombreuses caravanes chargées de produits rares qu'ils achetaient et revendaient. C'est de là que provenait l'immense fortune de Myriam, fortune qu'elle mit à disposition de Jésus et de ses disciples.

Elle fut la seule Femme à suivre la Passion de Jésus jusqu'au bout. Au matin, quand elle se rendit au tombeau, elle ne trouva que les bandelettes avec lesquelles le corps de Jésus avait été enveloppé. Il n'est pas possible d'imaginer la détresse qui dut l'envahir à ce moment. Se reprenant au bout de quelques minutes, elle décida de retrouver le corps du Christ. Pas très loin, dans le jardin de Gethsémani, elle aperçut un Homme qu'elle prit d'abord pour un jardinier. S'approchant de ce dernier, elle l'entendit l'appeler par son nom intime. Aussitôt, elle reconnut Jésus et prit conscience que la résurrection avait réussie.

Devant un tel miracle, Myriam fut inondée d'une joie extraordinaire, l'Homme qu'elle aimait le plus au mode était ressuscité et était devenu Eternel. Le Christ l'entretint un bon moment jusqu'à ce que les disciples approchent... Puis il disparut aux yeux de ce petit monde mais pour Myriam, une simple pensée lui permettait de le retrouver aussitôt. Jamais plus, elle ne perdit cette Joie de vivre…

Trois ans plus tard, face à l'agressivité de plus en plus forte contre elle et ses amis, elle décida de quitter la Palestine pour se rendre à Rome. Mais elle ignorait qu'en Palestine, bien que surveillée de près, elle ne gênait personne alors que si elle mettait les pieds dans Rome, alors elle devenait très dérangeante.

Sitôt son départ connu, l'ordre de tous les faire disparaitre fut donné par les autorités romaines. Les ports étaient tous très surveillés mais heureusement, son équipage fut informé de cette recherche par un navire ami qui revenait de Naples. Ils décidèrent de se détourner sur la région de Marseille où Myriam avait des amis sûrs. Par prudence, elle se fit débarquer dans la partie nord de la rade de Marseille là où se trouve aujourd'hui le port de Corbière.

Sarâla, son amie de très longues dates, l'accompagnait. Elle était d'origine indienne et détenait des connaissances étonnantes sur les plantes et sur les manières de les utiliser pour en faire des parfums ou des médicaments. Son prénom hindou Šarâla avait été déformé depuis des années en Sarah et sa présence aux côtés de Myriam est d'ailleurs signalée dans certains écrits où elle est classée comme servante. Myriam s'était également passionnée pour les plantes et elle était capable de fabriquer des baumes pour presque toutes les maladies.

Pendant cinq ans, les réserves de plantes et d'huiles qu'elles avaient amené leurs suffire mais ici à Marseille, elles ne pouvaient plus être fournies comme auparavant par les caravanes qui revenaient de l'Inde. C'est lors d'une excursion à une trentaine de kilomètres à l'Est de Marseille que Šarâla découvrit le massif de la grande Baume qui ne portait pas encore ce nom d'ailleurs. L'endroit lui parut particulièrement intéressant pour en faire une exploitation de plantes médicinales et aromatiques.

L'exposition, l'ensoleillement, une pluie à discrétion alimentant des sources fiables la convainquirent. A cela s'ajoutait l'éloignement du rivage qui était suffisamment important pour éviter l'invasion par des pirates venus de la mer…

Myriam et Šarâla s'installèrent dans un endroit abrité du vent presque au somment de la falaise et commencèrent avec quelques domestiques à dégager de petits espaces dans lesquels elles plantaient de nombreux plants différents.

De plus en plus de Femmes se proposaient pour les aider, souvent en échange de quoi manger. Le bois et les pierres ne manquant pas, elles finirent par construire des petits bâtiments pour se loger. Un jour, en cherchant un chemin pour rejoindre la vallée au nord du plateau, l'une de ces Femmes particulièrement téméraire découvrit la grotte appelée depuis plusieurs siècles la grotte de la Sainte-Baume.

En la visitant, Myriam et Šarâla explosèrent de joie. La grotte était orientée au Nord et sa température, même en été, était très basse… Une source débouchait dedans et fournissait une eau propre en quantité limitée mais suffisante. Elles décidèrent d'en faire le laboratoire qui leurs permettrait de distiller les plantes et de faire des baumes et des parfums. Les fumées qui s'échappaient des fours présentaient l'avantage de se disperser le long de l'immense falaise les mettant ainsi à l'abri des regards des pirates. Étant placée à mi-hauteur de la falaise, des passerelles relevables suffisaient à protéger l'accès à la grotte, devenue un château-fort naturel.

La Falaise protectrice de la Sainte-Baume, loin des regards...

Ce lieu devint très vite une université réservée aux Femmes où pendant plus de trente ans, Myriam, Sarâla et Débora reçurent et formèrent plusieurs centaines de Femmes. Il leur fallait quatre ans pour qu'une Femme arrive à maitriser parfaitement la science des plantes et pour qu'elle puisse ensuite devenir autonome lors de son retour dans son village natal.

En plus de la guérison par les plantes, elles leurs enseignèrent la guérison spirituelle en reprenant l'activité des cercles de méditation de Myriam. Sur le plan spirituel, Sarâla développa le culte d'Isis qu'elles pratiquaient en Palestine. De nombreuses initiations au Féminin Sacré eurent lieu dans une esplanade réservée à la prière et qui a servi plusieurs fois d'ermitage. Elle était désignée sous le nom de "la Grotte aux Œufs" à cause de sa forme mais son nom a été détourné pour une cavité spirituellement douteuse…

Parmi toutes ces Femmes, plusieurs furent spécialement initiées et reprirent tour à tour le flambeau en continuant à développer l'Université de la Baume. Pendant près de quatre siècles, Plus de 16.000 Femmes y vécurent et parmi elles, 6.529 Femmes furent initiées au Féminin Sacré. Deux autres femmes que Myriam, Sarâla et Débora connurent l'illumination…

En l'an 453, une armée de barbares guidés par un prêcheur de l'église catholique romaine fut envoyée par le pape Léon 1er, homme ambitieux, orgueilleux et cruel. Un an avant, ce dernier avait réussi à convaincre Attila de faire demi-tour et de retourner dans son pays mais il eut l'idée d'utiliser quelques tribus barbares à ses fins personnelles. Le rayonnement de la Sainte-Baume, connu depuis près de quatre siècles à Rome, le dérangeait profondément et faisait de l'ombre à son pouvoir.

C'est donc une troupe bien aguerrie qui envahit le plateau, assassinèrent et violèrent sous la bannière de ce moine chrétien au nom du Christ les Femmes présentes accusées de pactiser avec le diable. La chasse aux so(u)rcières venait de commencer et s'étala dans toute la Gaule… Elle dura plusieurs siècles condamnant au bûcher toute Femme possédant une quelconque connaissance des sciences de la Terre et des médecines qui en découlaient… Six millions de Femmes dans le monde auraient été ainsi assassinées par les églises chrétiennes en 2.000 Ans de domination.

Myriam vécut 33 ans à la Sainte-Baume, mais pas dans la grotte bien trop froide, dans une demeure confortable sur le plateau juste au-dessus de la vallée. A sa demande, son corps fut embaumé et ramené à Jérusalem où il fut déposé dans l'ossuaire prévu pour elle, dans son caveau familial de Talpiot. Sarâla vécut trois ans de plus et demanda à être incinérée selon les rites hindous. Ses cendres furent dispersées au vent le long de la falaise.

Bien avant la fin de leurs vies, toutes les deux connurent l'Illumination. Cette transformation spirituelle permet aux personnes qui la réussissent à entrer en communication directe avec le Cœur de l'Univers et d'avoir accès à toute sa connaissance et à sa profonde Sagesse. Sept ans après leurs désincarnations, Elles devinrent des Esprits Ascensionnées de la Terre chargées d'aider dans leur travail de recherche toute personne qui le souhaite. Les deux autres Femmes qui connurent l'illumination en ces lieues s'appelaient Clotilde et Judith mais elles n'ont aucun rapport avec les saintes fabriquées par l'église catholique.

Seconde Photo étonnante prise dans la Grotte de la Sainte-Baume...

Cette autre photo étonnante a également été prise par les soins de Pierre dans la Grotte de la Sainte-Baume... La Bougie est très floue et semble avoir été déplacée d'une quarantaine de centimètres. Si l'effet était dû à un mouvement de l'appareil photo, alors la Croix, le marbre et le fond rocheux devraient également être flous ce qui n'est pas du tout le cas... Cette deuxième photo prouve que des Énergies spirituelles très élevées y sont toujours bien présentes et surtout très actives, du moins envers Pierre.

La Sainte-Baume aujourd'hui…

Loin d'être spirituellement vide comme l'attestent les deux photos étonnantes de ce document, le plateau de la Sainte-Baume vibre toujours de l'Énergie de ces milliers de Femmes qui ont appris à œuvrer dans l'Amour le plus fort qui soit. Pierre ne peut douter un instant que les ingrédients spirituels sont toujours réunis sur place pour permettre l'émergence d'une nouvelle Université de Femmes intégrée à l'Espace du Féminin Šacré...

Au bas de la falaise, l'hôtellerie fait peine à voir. La désaffection spirituelle du lieu est évidente... Là, il y a vraiment de quoi pleurer et ce n'est pas ce dont les Femmes d'aujourd'hui ont besoin.

Le séjour de Pierre coïncidait avec un séminaire de réflexion dont le sujet était la propagation de la foi chrétienne dans les pays francophones d'Europe. Pour ce faire, un évêque français, ancien dominicain et en poste à Rome, est venu animer ce séminaire pendant deux jours… Le mardi soir, lors de sa conférence qui prête à caution, Pierre a été effaré de l'entendre mentir en donnant comme exemple le cheminement spirituel exceptionnel de son propre neveu… Pour les personnes présentes, ça pouvait paraitre très beau, exemplaire même, et tout le monde a senti la nécessité d'applaudir pour un engagement aussi fort que celui de son neveu...

Mais…

Mais le matin même, juste après le petit-déjeuner, cet évêque et Pierre sont montés à la Grotte presqu'en même temps. Après une courte prière à Myriam, en ressortant de la grotte, Pierre a assisté aux retrouvailles de cet évêque avec un de ces vieils amis, un des moines dominicains du lieu. Comme jil avait une question à poser à ce moine, il a patiemment attendu la fin de leurs conversations dont le sujet était leurs rapports respectifs avec les membres de leurs familles proches.

Et c'est pendant qu'il attendait légèrement en retrait que Pierre a entendu cet évêque avouer au moine qu'il était très affecté de n'avoir ni neveu, ni nièce, car ni sa sœur, ni son frère n'avaient voulu créer une famille. Par conséquent, il n'avait aucune descendance..

Cet évêque a menti, il n'a aucun neveu exemplaire. Il s'en est inventé un pour promouvoir sa foi chrétienne qu'il prétend détenir de Dieu en personne, honteux... Combien de mensonges continueront d'être proférés en ce lieu et ailleurs au nom de la Foi, de Jésus et de Marie ?


L'Hôtellerie de la Sainte-Baume dans un grand délabrement...

L'Hôtellerie de la Sainte-Baume dans un grand délabrement…

Mais un Jour viendra...

A la Sainte-Baume, il ne devrait y avoir que de la Joie...
Mais pour qu'elle éclate, il faut l'Amour des Femmes,
pas les dogmes grossiers et mensongers des Hommes...

Il faut reconstruire des lieux de rencontres où les anciennes
sciences de la Terre soient de nouveau enseignées aux Femmes…

Recréer des espaces d'Amour où la guérison spirituelle
puisse reprendre sa place dans la conscience collective serait
quelque chose de vraiment extraordinaire pour l'Humanité…






Version PDF de ce Texte de Croix de Lumière...

La Grotte de
la Sainte Baume