Album Magique de Pierre, Episode No 104 : Une nouvelle Apparition mais que Pierre perçoit pleinement : Ashéra...

Episode No 104 - Une nouvelle Apparition mais que Pierre perçoit pleinement : Ashéra...

Avenue de Meyrin / Genève – Samedi 04 juin 2011, je me rends à Genève. Pour ne pas payer le parking, je laisse mon véhicule à Meyrin et je prends le tram en direction du centre ville. Il est presque midi et la voiture dans laquelle je monte est quasiment vide.

Contrairement à mon habitude, je ne suis pas remonté en tête, juste derrière le poste de conduite mais je me suis assis sur le premier siège tout à droite de la porte par laquelle je suis monté. Les arrêts se succèdent : Meyrin-Village, Bois du Lan, Jardin Alpin, Blandonnet…

A l’arrêt "Avanchet", une jeune femme monte par la même porte que moi et s’assied à gauche, face à moi. Elle m’impressionne beaucoup, elle est jeune, 27 ou 28 ans, vêtue d’un pantalon de laine gris clair et d’une veste croisée en laine de la même couleur. Elle porte des chaussures de sports de couleur écrue avec de fins liserés orange, un habillement de circonstance pour ne pas se faire remarquer.

Et soudain, elle me regarde… Je n’en reviens pas, désormais je sais ce que veut dire "être éblouie" par une personne. Ses yeux rayonnent d’une flamme très particulière et en même temps, je reçois ce message : "Pierre, observes bien son regard"… Je regarde de nouveau cette femme avec une plus grande attention, son regard est fabuleux de puissance et d’énergie.

En la dévisageant mieux, je découvre que sa chevelure est nattée sur tout le tour du front, qu’il y en a même plusieurs qui courent sur les côtés vers l’arrière de sa tête. Je n’ai jamais vu une telle coiffure, chez certaines africaines peut-être mais pas comme ça.

Son rayonnement est tellement fabuleux que je me demande si ce n’est pas elle, la compagne que j’attends depuis si longtemps pour continuer autant ma vie personnelle que mon cheminement spirituel. Je demande conseil à mes guides pour savoir si je dois tenter de me rapprocher d’elle… De nouveau, je reçois ce message mais bien plus insistant : « Pierre, observes bien son regard"… et je comprends que je ne dois rien faire d’autre.

Je comprends qu’il serait nécessaire que je puisse avoir un regard aussi puissant que le sien. Cela fait depuis novembre 2009 que je sais que bientôt, je devrais abandonner le travail avec mes mains pour travailler uniquement avec mes yeux. Alors, j’observe cette femme avec une attention bien plus forte.

Etonnamment, mon regard insistant ne provoque aucune gêne en elle mais au bout de quelques secondes, elle balaie de son regard un espace plus large qui me permet de voir son regard en oblique.

Son expression est tellement neutre que je ne peux rien dire sur elle… rien. Elle ne fait que passer ou traverser le même espace que moi et ma présence ne provoque aucune réaction en elle, un peu comme si j’étais transparent.

A l’arrêt suivant, elle se lève, me regarde de nouveau droit dans les yeux et passe devant moi d’un pas incroyablement léger. Mon attention se porte justement sur ses chaussures, elle a une qualité gestuelle que l’on ne voit que sur les danseuses de haut niveau et son corps se déroule dans sa totalité avec une souplesse impressionnante.

Soudain, je me rends compte que quand elle pose un pied sur le sol, aucune de ses semelles ne s’écrase, les deux restent parfaitement arrondies sans aucun méplat… comme si cette femme ne pesait rien…

D’où je suis, je la vois grimper sur l’escalator de Balexert où il n’y a personne pour me gêner dans mon observation. Elle monte de marche en marche sans aucun effort et j’ai vraiment l’impression qu’il n’y a absolument aucune contrainte, ni sur l’escalator, ni dans l’ensemble de son corps… De nouveau, il me semble que cette femme ne pèse rien.

Le tram repart et peu de temps après, je suis dans le centre de Genève, fortement ébranlé par cette rencontre où l’une de mes guides m’a demandé d’observer son regard avec une grande insistance…

Mais pour quelle raison ???

Le soir même, je préfère mettre de côté ce que je commence à considérer comme étant une apparition mais pendant toute la journée du dimanche, je vais visionner plusieurs fois cette scène, surtout le visage qui me rappelle quelque chose de bien précis.

Tard, le soir, je me mets en méditation et je demande à mes guides de s’exprimer sur ce qui s’est passé. Face à un grand silence, je demande à chacune si elle est concernée par ce moment intense. Marie me répond que non, Myriam de même mais Ashéra m’annonce que c’est Elle qui est à l’origine de cette apparition.

Spontanément, je visualise l’aspect d’Ashéra de son ancien nom Elat du temps où Elle était la parèdre de El, Le Divin Père qui donna naissance à Yahvé que le Sanhédrin juif mit en place en lui donnant les valeurs de El et de Elat 700 ans avant Jésus Christ, le monothéisme s’imposant peu à peu partout dans le monde.

Ashéra, épouse d’El, père de Yahvé

A part les oreilles et les nattes latérales qui sont représentées sur le même plan que le visage, la femme croisée dans le tram ressemble étrangement à cette sculpture.

A ma première question, je demande si cette femme était de nature éthérique. Ashéra me répond que oui… Je réfléchis un instant et je finis par comprendre que je suis certainement le seul à l’avoir vu. Le tram était vide et elle n’a été gênée en rien ni par personne, en entrant comme en sortant. Même sur l’escalator qui était vide, personne ne l’a touchée et même pas approchée. Elle monte à un arrêt et elle redescend au suivant, difficile de faire plus court.

Puis je lui demande si Elle est à l’origine de cette apparition. De nouveau, Elle me répond que oui… Cela fait deux ans que je sais qu’Ashéra fait partie de mes guides spirituelles mais je n’avais jamais ressenti nettement sa présence autrement qu’au côté de Marie.

Je lui demande alors si le but de cette apparition est d’attirer mon attention sur son regard flamboyant. Là encore, Ashéra me répond que oui et devant mon étonnement, Elle décide de s’exprimer sur ce sujet et voilà ce qu’Elle me dit :

Pierre, pour que les femmes acceptent ta présence, il est indispensable que ton regard d’homme soit changé en un regard de femme comme celui que tu as vu lors de cette apparition. Tu sais depuis deux ans que tu dois bientôt travailler avec tes yeux et non plus avec tes doigts...

Seulement, pour que des Energies de guérison et d’ouverture de Conscience puissent passer par eux, il faut que tu demandes toi-même à bénéficier d’une opération spirituelle qui risque d’être très dure à supporter.

Ashéra me laisse dans ma méditation…

Maintenant, c’est à moi de décider si je fais ou non cette demande. Il y a deux ans de cela, Marie m’avait déjà demandé de faire pour Elle un travail très difficile. J’avais accepté et malgré des moments vraiment très douloureux, jamais je n’ai regretté bien au contraire.

Alors, à cette proposition d’Ashéra, je n’ai aucun doute et je lui dis que je suis d’accord pour que cette opération se fasse. À Elle de choisir le meilleur moment pour que je puisse rester au calme chez moi et qu’il n’y ait aucune interférence vis-à-vis de mon environnement.

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .