Album Magique de Pierre, Episode No 84 : Eglise Saint Joseph de Genève, photo de Jésus dans son habit de Lumière...

Episode No 84 - Eglise Saint Joseph de Genève, photo de Jésus dans son habit de Lumière…

Eglise Saint-Joseph à Genève – Mardi 06 octobre 2009 – Ayant besoin de calme, j’entre pour la première fois dans cette église dans le centre de Genève simplement pour y méditer au calme…

Son architecture est récente et certains de ses vitraux me plaisent beaucoup. Aussi, je décide d'étrenner mon nouvel appareil photo un peu plus puissant que le précédent. En tout, je vais prendre plus d’une vingtaine de photos mais à ma très grande surprise, je découvre que les cinq photos où Jésus est présent dessus, et uniquement celles-là, ressortent complètement inondées de Lumière alors que les autres photos sont parfaitement normales.

Cette découverte me met très mal à l’aise et je m’efforce de rationnaliser le mieux possible. La balance des blancs est peut-être instable. Alors je décide d’analyser les métadonnées de toutes les photos normales. Pour celle qui est ci-dessous, les réglages sont les suivants : la vitesse est de 1/15ème de seconde, la focale est de 4 et le flash est coupé. C’est d’ailleurs ce que j’avais choisi pour ne pas avoir de reflets sur les vitraux.

Il n’y a donc rien d’extraordinaire. Avec de tels réglages, pour obtenir une telle blancheur, il m’aurait fallu fournir une puissance lumineuse très importante à l’aide de nombreux projecteurs. Or nous sommes dans la pénombre habituelle d’une église et hors office, les lumières se font très discrets simplement par économie mais aussi pour conserver une ambiance propice à la prière individuelle.

Mais le plus étonnant reste l’ombre portée sur le fond blanc. On dirait qu’il y a un mur vingt centimètres derrière, or, il n’y a rien. Comme on peut le voir dans la seconde photo, cette Croix est placée à l’avant d’une large ouverture formée par une voute de plusieurs mètres de diamètre. C'est un peu comme si un drap blanc avait été déroulé derrière la Croix au moment où j'ai pris la photo.

Cela fait depuis le mois de mars que j’ai découvert un texte très particulier, dénié par l’église catholique mais vénéré par les orthodoxes et par les rosicruciens. Je l’ai déjà parcouru en diagonale plusieurs fois mais certainement pas suffisamment. En voici un cours passage :

La Lumière sur le Mont des Oliviers

Il advint que les disciples étant assis ensemble sur le Mont des Oliviers dirent ces paroles et se livrant à une grande allégresse se réjouissaient et se disaient mutuellement : Nous sommes plus heureux que tous les hommes qui sont sur la terre parce que le Sauveur nous a révélé toutes ces choses et que nous avons reçu toute élévation et toute perfection. Et, tandis qu'ils parlaient ainsi, Jésus était assis un peu à l'écart.

Et il arriva que le quinzième jour de la lune du mois de Tobé qui était le jour où la lune était pleine, ce même jour, le soleil s'étant levé dans sa marche ordinaire, il parut ce jour-là une grande force de Lumière, jetant un éclat incomparable, et nulle espèce de Lumière n'en approchait. Car elle sortait de la Lumière des Lumières, et elle vint sur Jésus et l'enveloppa tout entier. Il était un peu éloigné de ses disciples et il brillait d'un éclat incomparable.

Les disciples ne voyaient pas Jésus à cause de la grande Lumière qui l'entourait, car leurs yeux étaient aveuglés par l'éclat de cette Lumière. Ils apercevaient seulement la Lumière qui lançait de grands jets de Lumière. Ces jets n'étaient pas égaux entre eux, et la Lumière n'était pas partout égale, et elle se dirigeait en diverses directions, depuis la partie inférieure jusqu'à la partie supérieure, et la splendeur de cette Lumière atteignait depuis la Terre jusqu'aux Cieux. Et les disciples, en voyant cette Lumière, furent dans un grand trouble et dans un grand effroi.

Et il advint qu'une grande splendeur lumineuse vînt sur Jésus et l'enveloppa peu à peu. Alors Jésus fut élevé au-dessus de la Terre, et il plana, et s'envola, resplendissant d'une clarté immense. Et les disciples le regardèrent jusqu'à ce qu'il fût monté au Ciel, aucun d'eux ne prenant la parole, mais ils étaient tous dans un grand silence. Et ces choses se passèrent le quinzième jour de la lune, le jour où se termine le mois de Tobé.


Alors quand je vois toute cette lumière blanche mais uniquement sur les photos où Jésus est présent, je ne peux m’empêcher de penser à cet Habit de Lumière. Il y a certainement beaucoup de choses à découvrir dans la Pistis Sofia (La Fidèle Sagesse). Et déjà, pourquoi pendant des siècles d’inquisition catholique, le fait de simplement connaitre le titre de cet ouvrage suffisait à mener la personne sur le bûcher après avoir été soumis à la question...

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .



PS : A cette époque, ce Christ était accroché à la Croix au centre du Chœur. Mais il a été déplacé au-dessus du baptistère et remplacé par un morceau de tôle cuivré, certainement moins expressif et moins troublant aussi…

Album Magique de Pierre, Episode No 84 : Eglise Saint Joseph de Genève, photo de l'ancien Christ sur la Croix au centre du Choeur...