Album Magique de Pierre, Episode No 66 : La dissimulation de Marie-Madeleine sous la fausse identité de Jean...

Episode No 66 - La dissimulation de Marie-Madeleine sous la fausse identité de Jean…

Autun – Lundi 16 mars 2009 – J’ai pris la route pour Vézelay et comme Autun est sur mon chemin, je m’y arrête. En juillet 1999, j’avais passé des vacances dans cette ville avec mes enfants et il y avait une exposition étonnante qui grandissait le chœur de la cathédrale Saint Lazare. Un artiste japonais avait fait démonter l’ensemble de sièges en bois comprenant la cathèdre qui délimitait un espace clos. A la place, dans un très large cercle, il avait placé douze chaises de méditation japonaises en bois formé et c’était magnifique.

J’avais également découvert une nef dédiée à Marie qui était toute sombre et à l’intérieur, se trouvait une magnifique stèle représentant, d’après une plaque en laiton, Anne de Bretagne et les douze Sylphides ??? Cette découverte m’avait grandement interpellé et c’est dès ce moment que j’ai commencé à envisager que la Femme devait avoir une place bien plus puissante que ce que je croyais encore. Pour reprendre la phrase qui a condamné Giacomo Casanova : "Si Dieu existe, alors Il est Féminin"…

Dans cette visite présente, je ne retrouve pas la fresque, elle a été démontée et remplacée par deux statues, une d’Anne la mère de Marie et l’autre de Marie en jeune fille. Je suis très déçu… En continuant ma visite, je découvre un tableau de la Cène auquel je n’avais jamais pris garde. C’est une représentation du repas de la Cène et je suis vraiment très étonné de l’expression tout ce qu’il y a de plus féminine d’un apôtre présumé s’appeler Jean.

Malgré la pression de l’église catholique sur l’absence de femmes autour de Jésus, de nombreux peintres sont passés outre, souvent au prix de leur vie, et ont représenté une femme, forcément Myriam, mieux connue sous le nom de Marie-Madeleine…

Que de délires ont pu être développés à cause de cette confusion ? De Jésus puceau à Jésus homosexuel, tout y est passé et cela fait des siècles que le débat existe et continue d’être alimenté par la bêtise humaine à cause de dogmes mensongers édictés par des hommes. Pas de femmes au Vatican alors que tous ces messieurs en robe rouge leurs doivent leur vie…

Jean ou Myriam ??? Pour y répondre, il suffit de redécouvrir l’organisation sociale en Judée et en Galilée à cette époque. Il existait de multiples interdictions qui faisaient qu’une femme ne pouvait se joindre à un groupe d’hommes sans provoquer un discrédit sur tout le groupe. Il en était de même quand un homme s’immisçait dans un groupe de femmes même avec leurs accords.

Alors, pour ne pas s’attirer la vindicte populaire, le travestissement permettait de sauver les apparences. Personne ne voyait à redire sur cette pratique assez courante qui arrangeait tout le monde. Il n’y avait que dans les lieux de prières où, par simple respect de Dieu, ce travestissement social était formellement interdit.

Au vu de ce que je vis depuis quelques années, je suis convaincu que l’action de Jésus était avant toute autre chose orientée vers les femmes, qui étaient de plus en plus méprisées par les hommes, surtout par les religieux. Rejeter ses souffrances sur les autres est une constante humaine qui est toujours d'actualité. Jésus est venu pour aider les femmes mais ses messages ont été dilué par des hommes de pouvoir qui sont allés jusqu'à faire une prostituée d'une très Sainte Femme.

Mais un artiste est un être qui est très souvent relié aux Energies créatrices de l’Univers et qui a de fortes chances de possèder une véritable écoute intérieure. Alors, ils ont été très nombreux à prendre le risque de représenter Myriam à sa vraie place à côté de Jésus mais en sauvant les apparences en la désignant comme étant Jean.

Myriam a non seulement suivi Jésus partout mais grâce à sa présence et son amour, grâce à sa grande force spirituelle, Elle lui a permis d’explorer des dimensions humaines où trop peu de femmes et encore moins d’hommes osent s’engager, l’Espace Féminin Sacré…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .