Album Magique de Pierre, Episode No 59 : La Lumière des autres ne vaudra jamais celle que l'on parvient à faire rayonner en Soi...

Episode No 59 - La Lumière des autres ne vaudra jamais
celle que l'on parvient à faire rayonner en Soi…

Lavaux, au bord du lac Léman – Vendredi 07 novembre 2008 - Je me rends à Vevey pour la méditation mensuelle de Julia qui a lieu en lien étroit avec la Casa de Joao de Deus. Avec quatre heures de décalage horaire, il est 15h30 là-bas quand nous commençons la méditation dans un but d’aide à la guérison spirituelle.

Cette fois, je ne prends pas le train car j’ai besoin de ma voiture pour une course bien précise. Comme je suis très en avance, je prends la route qui longe le lac. A un moment, je décide de m’arrêter et d’aller prendre l’air au bord de l’eau. A cet endroit, la voie ferrée passe entre la nationale et le lac et pour rejoindre le bord, je dois descendre par un escalier et traverser les voies ferrées avec prudence.

Un autre escalier me permet de descendre entre deux vignes. Les vendanges sont terminées depuis longtemps mais quelques grumes gorgées de soleil me servent de goûter. Les trains passent sans arrêt derrière moi mais ils ne me dérangent pas trop, mon sujet de réflexion du moment est bien plus important.

Après ce voyage d’initiation à la guérison spirituelle au Brésil, cela fait plusieurs mois que j’essaye d’avoir des échanges avec des thérapeutes qui travaillent à Lausanne et dans ses environs avec des techniques naturelles et énergétiques qui me semblent très complémentaires mais ça ne va jamais au-delà du premier contact.

A chaque fois, je me retrouve devant des personnes qui ont l’air d’être très sûres d’elles mais dès que nous commençons à échanger des informations sur nos cheminements respectifs, leur assurance se dissout très rapidement laissant place à des peurs et à des angoisses intestines… Choquant.

Ces personnes prétendent être capables de retirer à leurs patients des peurs et des souffrances cachées alors qu’eux-mêmes ne réussissent pas à le faire pour eux… Quand j’aborde ce sujet, certains me disent que ce sont leurs propres techniques qui sont impuissantes pour eux-mêmes. Pourtant, entre praticiens, ils devraient pouvoir s’entraider pour se libérer des tensions qui les gênent dans leur vie personnelle.

Un thérapeute qui prétend travailler avec des Energies spirituelles est toujours le premier à être traversé par ces Energies et il en est donc le premier bénéficiaire. Mais parmi tous les thérapeutes rencontrés, certains sont déjà très malades. Trois ans après ce moment de réflexion, plusieurs ont fermé leur cabinet pour cause de cancer.

Beaucoup m’ont demandé comment je me protégeais et ont été très surpris que je n’utilise aucun moyen… Plusieurs m’ont proposé de m’apprendre un protocole de protection, j’ai toujours refusé car pour moi, ça n’a aucun sens.

Derrière le mot "protection" se cache le mot "peur"… Un thérapeute qui ressent le besoin de se protéger est forcément une personne qui a peur de tomber malade et dans ce cas, il lui est absolument impossible d’être traversé par des Energies de guérison et encore moins de devenir canal pour aider les autres. Et s’il n’est pas canal, il ne peut que diluer les tensions de la personne dans son corps à elle et jamais les évacuer.

Un vrai thérapeute ne craint pas de toucher ses patients. Il a pleinement conscience que les tensions qu’il va retirer vont transiter par son propre corps et qu’il va les percevoir désagréablement, parfois dans la douleur. Mais un vrai thérapeute sait qu’une simple prière, une simple pensée de sa part, suffira à les évacuer définitivement libérant réellement ses patients.

Plonger dans mes réflexions, je comprends qu'avec ces thérapeutes "beaux parleurs" qui connaissent tous les mystères de l’être humain, je n’ai rien à partager. Certains, à bout d’arguments commerciaux, se sont même rebaptisés guérisseurs alors que leur propre visage n’a plus rien d’harmonieux. Beaucoup n’ont aucune idée de ce que sont les véritables Energies de guérison malgré qu’ils prétendent tout connaitre de Dieu.

Assis au bord du lac, j’admire le soleil qui se couche doucement en face de moi à la surface de l’eau et je comprends que pour continuer ma progression, je ne dois pas attendre d’aide de ces personnes. Je dois continuer à travailler à me relier de plus en plus fortement à la seule réelle Source de Lumière sans aucune limite de puissance, l’Univers.

Ce travail se fait forcément dans la solitude,
mais en relation étroite avec mes Guides spirituelles...


© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .