Album Magique de Pierre, Episode No 55 : La Cascade de Terre-Mère, un lieu magnifique mais relativement tranchant...

Episode No 55 - La Cascade de Terre-Mère, un lieu magnifique mais relativement tranchant…

Cascade de Terre-Mère – Dimanche 20 juillet 2008 – Cela fait depuis le début de l’année que j’ai des rencontres fréquentes avec une Florence, une femme qui habite près de Lausanne et qui m’apporte un apprentissage assez conséquent sur les pratiques chamaniques, sur les codes Mayas et sur certaines dimensions spirituelles contemporaines new-âges dont je me méfie.

Pour moi, rejeter une connaissance quel qu’elle soit n’a de sens que si on l’a d’abord exploré. Sinon, c’est comme un enfant qui prétendrait ne pas aimer les fraises alors qu’il n’en a jamais mangé. Donc j’explore ce qui se présente et dès que je trouve des contradictions qui ne peuvent que s’avérer être des manipulations humaines, alors je me retire et je passe à une autre exploration.

Entretemps, je pars m’initier à la guérison spirituelle auprès de Joao de Deus et à me retour, je me trouve entrainé malgré moi par Florence dans des pratiques dont je ne peux que douter des véritables valeurs spirituelles. Certaines de ses amies me semblent aller très loin dans l’obscure et je me montre de plus en plus prudent découvrant l’existence d’énergies particulièrement saumâtres auxquelles je ne croyais pas le matin même.

Ce qu’il y a d’inquiétant, c’est une espèce de surenchères de la part de cette personne… Je me rends compte que Florence s’approprie toutes mes découvertes, se plaçant systématiquement au-dessus de moi. Elle connait toujours quelque chose de plus et elle se prétend d’un niveau spirituel très élevé, sephirot de niveau 16, niveau qu’elle a dû elle-même inventer !!!

C’est vrai qu’elle m’entrouvre un certain nombre de portes mais j’ai l’impression qu’elle me les ouvre uniquement pour que je lui ramène le trésor qui pourrait se trouver au bout du couloir alors qu’elle-même n’oserait pas franchir.

Au début de l’année quand nous nous sommes rencontré, je n’ai pas trop pris garde que dans son mode de vie, elle développe énormément de stress ayant pour origine ses colères et ses angoisses… Franchement, je ne vois pas comment elle peut prétendre être en relation avec l’Univers alors qu’elle fume un paquet de cigarettes par jour.

C’est par elle que je vais faire la connaissance d’un chaman mexicain qui se fait passer pour le grand chef des chamans mayas et bien sûr, elle en est gonflée d’orgueil prétendant que leur union se vit dans un espace spirituel unique qu’eux seuls peuvent percevoir. Mais dans la réalité, elle ne fait qu’organiser les visites de ce personnage à qui elle offre le billet d’avion, l’hébergement et les activités nocturnes. En contrepartie, lors des soirées ou week-end de travail en groupe, elle peut se placer très en avant comme si elle était une très grande prêtresse alors qu’elle ne possède aucune dimension spirituelle réelle.

Peu à peu, je suis bien obligé de me rendre compte que Florence a l’intention de m’utiliser. La veille au soir, elle m’a emmené voir une conférence particulièrement intéressante avec un prêtre exorciste bien connu en Suisse. Dans la conversation entre nous trois qui suit cette conférence, ce prêtre me confirme que je suis dans une progression spirituelle qui l’impressionne beaucoup parce qu’il la trouve bien trop verticale. Mais à Florence, il ne lui dit absolument rien sur son chemin.

Le lendemain en milieu de matinée, je la trouve très agressive et je crois qu’elle me fait une crise de jalousie. Alors que je suis sur le point de décider de rentrer chez moi, elle me propose de m’emmener dans un lieu qu’elle connait bien et où elle fait souvent des rites chamaniques, Terre-Mère. Sans doute eSphère-t-elle reprendre le contrôle sur moi en m’éblouissant de sa puissance de femme chamane.

Mais quand nous arrivons, Terre-Mère est occupé par un groupe. Alors, elle m’entraine faire une promenade vers la cascade qui se trouve en contrebas. Quand nous arrivons au pied de la chute en demi-cercle, cinq personnes sont présentes sur la petite presqu’île de terre, en plein milieu de l’eau, le meilleur endroit pour apprécier le lieu.

Nous nous sommes mis à l’écart mais dès qu’elles s’éloignent, nous nous avançons au plus près de la cascade. C’est en voulant prendre quelques photos que je découvre un superbe couteau suisse noir tout neuf et posé bien visible sur le sol. Je le ramasse et je me lance dans la descente pour le rendre aux personnes qui viennent de repartir et qui ne doivent être qu’à quelques centaines de mètres.

Mais le couteau n’est pas à eux… Ils étaient pourtant debout au même endroit que nous et à eux cinq, ils auraient dû le voir. Très étonné, je remonte le chemin et je reviens sur cette pointe de terre. Ensemble, nous faisons une courte méditation et pendant celle-ci, je reçois ce message : "Pierre, tu dois couper les liens avec Florence, elle n’est pas digne de confiance"…

Deux jours plus tard, elle m’envoie un mail où elle me demande de prendre position pour empêcher une autre femme, Stéphanie, de se rendre au Mexique pour recevoir une initiation lunaire de la part de ce chaman. Mais ne comprenant pas en quoi je devrai aller dans son sens, je prends position pour Stéphanie et cela provoque la rupture. Bien sûr, je ne ferai rien pour me réconcilier avec Florence…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .