Album Magique de Pierre, Episode No 53 : Les pipelettes de la Vevey, rencontre par affinité mais inaction garantie...

Episode No 53 - Les Pipelettes de la Vevey, rencontre par affinité mais inaction garantie...

Vevey – Vendredi 04 avril 2008 – Cela fait un peu moins de quatre semaines que je suis revenu du Brésil et je monte à Vevey pour participer à la méditation mensuelle organisée par Julia en relation avec la session de l’après-midi qui a lieu en même temps à la Casa de Joao de Deus.

Venu avec plusieurs heures d’avance afin de profiter de la beauté de cette ville, je flâne sur les quais en toute tranquillité. C’est alors que j’arrive près de la jetée de la Vevey, le torrent local bien connu de cette très belle ville au bord du lac Léman.

Mon regard est attiré par ces cinq pipelettes que rien ne semble déranger tellement la conversation de ces volatiles a l'air d'être importante. En les voyant aussi sérieuses, j’éclate de rire et je crois bien que je les vexe parce qu’elles s’envolent quelques secondes plus tard...

Pourtant, quelque chose vient de me déranger moi aussi… Ne serions nous pas nous aussi des pigeons dans notre façon de nous regrouper… Ne choisissons-nous pas les gens que nous fréquentons simplement parce que le langage qu’ils utilisent est le même que le notre et que dans ces moments de réunion, nous n’entendons que ce que nous avons choisis d’entendre, ce qui nous rassure et nous conforte dans nos choix de vie…

Je crois que je suis en train de soulever le coin du tapis et ce qu’il y a dessous n’est pas très agréable à regarder. L’un de mes souhaits serait d’intégrer un groupe de thérapeutes ou encore de médiums mais dans ce cas, je devrais apprendre le langage de ces groupes. Si je veux m’y sentir à l’aise, alors je devrais faire du mimétisme pour être reconnu par l’ensemble du groupe. Cela s’appelle rentrer dans le moule et ça donne une image très contraignante.

Empêcher un pigeon de s’élever, c’est facile, il suffit de lui arracher quatre plumes… Empêcher une personne de s’élever, c’est encore assez simple, il suffit qu’elle ait du plaisir à rester là où elle se trouve en ce moment, ne l’inquiéter en rien, masquer la réalité, faire preuve de positivisme primaire, se complaire dans la démesure… J’abrège.

Pour ce qui me concerne, je comprends que je ne dois surtout pas me contenter de ce qui s’offre à moi pour l’instant. Je dois accepter de découvrir, accepter d’apprendre comme de désapprendre, accepter d’être ballotté en tout sens, d’être emporté, d’être rejeté, d’être différent, d’être incompris… J’abrège encore.

Je dois avancer sans aucun doute même si je n’ai personne avec qui papoter…
Je dois trouver le courage de rester seul, d’écouter mon silence intérieur…
Alors j’entendrai certainement la Vie où plutôt la Vibration de l’Univers.

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .