Album Magique de Pierre, Episode No 50 : Etonnante présence d'ombres et de lumières à la fin d'une soirée vidéo à Abadiana...

Episode No 50 - Etonnante présence d'ombres et de lumières à la fin d'une soirée vidéo à Abadiâna…

Abadiâna au Brésil – Lundi 25 février 2008 – j’entame la deuxième semaine de ce fabuleux séjour auprès de Joao de Deus. Dans la Pousada où loge tout le groupe, Julia profite des jours de repos, du samedi au mardi, pour faire découvrir les alentours. Lors des soirées, elle nous présente des vidéos de nature à nous enrichir dans nos connaissances de la Vie.

Ce soir, tout le monde est très assoupi. Le DVD vient de se terminer et nous nous retrouvons dans l’obscurité totale… Depuis notre arrivée, nous sommes plusieurs à essayer de photographier des Entités de lumière et je profite de cette obscurité pour prendre une photo à la sauvette mais avec flash.

Sur cette photo, on peut voir André, sur la gauche, qui tâtonne dans l’obscurité pour trouver l’interrupteur. Sa chaise est plaquée contre le mur et son bras gauche est allongé devant lui, absolument pas sur le côté. Quant à Vincenzo, il s’est levé pour faire comme moi et il s’apprête à prendre une photo dans l’espoir, lui aussi "de piéger" des traces d’Entités de Lumière.

Il n’y a aucune lumière dans la pièce au moment où je prends la photo… Alors d’où vient cette lumière qui éclaire le panneau en fer forgé de couleur verte, qui coulisse et qui ne contient aucun vitrage ? Devant le panneau fixe de droite, il y a des rayons verts inexplicables et aucune "guirlande lumineuse" ne traine dans ce coin. Derrière ces grilles, se trouve un espace lecture placé lui aussi dans l’obscurité la plus complète.

Derrière Vincenzo, on peut apercevoir une ombre mais ce n’est pas la sienne puisqu’il tient son bras devant lui pour prendre une photo. Or l’ombre a le bras droit tendu à l’horizontal et semble tenir dans sa main les éléments lumineux. De plus, en modifiant le contraste, on voit que cette ombre se démarque sur Vincenzo, ce qui me laisse à penser qu’elle est disposée entre les personnes assises au premier rang et Vincenzo…
Dans les métadonnées EXIF de la photo, le temps d’exposition précisé est de huit secondes. Si c’était juste, cela voudrait dire que j’ai tenu mon appareil photo à la main pendant tout ce temps absolument sans bouger, ce qui est impossible. De plus, cette photo ayant été prise au flash, sa vitesse devrait être comprise entre 1:5 et 1:20 de seconde.

De nouveau, il y a eu une manipulation incompréhensible. Si la prise de vue avait duré huit secondes, cette photo aurait été surexposée, toute blanche, certainement floue et surtout pas aussi net.

Je ne peux comprendre ce qui s’est passé et surtout pourquoi. Même en zoomant les traces lumineuses, je n’en comprends pas le sens, il n’y a aucun miroir, aucune vitre et aucune lumière... Mais par contre, les Entités de lumière sont partout et certaines, particulièrement joyeuses, s’amusent beaucoup…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .

Album Magique de Pierre, Episode No 50 : Agrandissement de Lumières et de rayons verts surprenants...