Album Magique de Pierre, Episode No 41 : Quand la Fleur de Lotus ne peut s’élever vers la lumière...

Episode No 41 - Quand la Fleur de Lotus ne peut s’élever vers la lumière…

Fécamps – Lundi 30 juillet 2007 – la première semaine en tant qu’élève thérapeute a été quand même assez difficile. J’ai pu faire des nombreux massages à quatre mains avec des thérapeutes confirmées et les patients avec qui j’ai travaillé ont été très satisfaits de mon travail. Néanmoins, la cheffe de cure a brillé par son incompétence et le directeur du centre s’est permit quelques libertés au détriment des curistes qu’il ne se permet pas quand la cheffe de cure en poste est présente.

Les cures se terminent le vendredi soir et chaque fois après le dîner, le directeur invite les clients à remplir une fiche d’appréciations. Devant les interpellations de certains qui ont beaucoup souffert de la désorganisation complète du centre, il leur répond : "De toute manière, ce papier je n’en ai rien à foutre et vous pouvez vous le mettre au "xxx"... Ça a failli être l’émeute et à la table des révoltés, il m’a fallu près d’une heure pour ramener le calme.

Quelques heures auparavant, j’avais glissé à mon annulaire gauche le Mandala de la Mère et, au travers de cette révolte des curistes de ce centre peu recommandable, j’avais ressenti un sentiment profond que je n’avais plus rien à y faire. Des curistes me disent qu’ils vont écrire pour se plaindre mais qu’ils ne manqueront pas de parler de moi en termes très positifs pensant que ça pourrait m’être utile… Je les en dissuade car avec des personnes autant dans le pouvoir matériel que spirituel, ce serait le contraire qui se passerait…

Ce lundi matin, une nouvelle cure commence mais les nénuphars ne se sont pas ouverts et je ne sais pas pourquoi. Dans la matinée, je vais travailler avec deux nouvelles thérapeutes confirmées sur des massages à quatre mains. A chaque fois, elles jugeront mon travail comme étant excellent. En tout début d’après-midi, la cheffe de cure me met à l’écart pour me parler. Elle me dit que les curistes n’arrêtent pas de se plaindre de mon comportement et que les thérapeutes avec qui j’ai travaillé me trouvent très mauvais. Face à ces prétendues réclamations, le directeur du centre exige que je quitte le centre sur le champ…

Mensonges, mensonges, mensonges… En fait, le despotisme énorme des responsables de ce centre fait que beaucoup de d’élèves qui y viennent pour se former, surtout des femmes, finissent par renoncer à terminer cette formation, préférant se retirer avant l’obtention d’un diplôme bidon en perdant de ce fait un investissement financier conséquent. Pour ma part, j’ai dépensé, avec les frais de déplacement et d’hébergement, près de 7.000 Euros. Pire, si une femme est jolie, elle serait sans cesse sollicitée par le directeur pour qu’elle lui fasse, pendant les heures où elle devrait se reposer, un massage particulier. En termes clairs, cela s’appelle du harcèlement sexuel.

Après le début de révolte vendredi soir, les curistes sont rentrés chez eux et ont envoyé des courriels dans lesquels ils se plaignaient de la désorganisation qui avait régné pendant leur séjour. Ce qui s'était passé était à la limite du scandale. Malgré mes recommandations de discrétions, ils ont crû me rendre service en parlant de moi en termes plutôt élogieux, me remerciant aussi d'être intervenu. Ça n'a pas du tout plût aux responsables qui ont exigé mon départ immédiat du centre, me privant de tout diplôme ou certificat de formation...

Soumission veut d’abord dire écouter… et face à cette femme menteuse et manipulatrice, j’entends que je n’ai plus rien à faire dans ce lieu sans lumière. Alors, personne ne me voit partir, je ne proteste pas, je ne me révolte pas, je me dirige droit à ma chambre et y récupère mes affaires avant de reprendre le chemin du retour seulement quelques minutes plus tard…

Ce qui est drôle, c’est que j’avais un compte à la boutique et qu’elle était fermée quand on m’a intimé l’ordre de partir pour ne pas dire chassé. J’ai donc laissé une ardoise dans ce lieu ou règne l’ombre et je suis convaincu que cette bague est un cadeau "du Ciel", un cadeau de la Lumière…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .