Album Magique de Pierre, Episode No 22 : Les quatre Gardiennes de la Versoix, très présentes et très actives...

Episode No 22 - Les quatre Gardiennes de la Versoix, très présentes et très actives…

Les Bords de la Versoix – Samedi 01 juillet 2006 – Un peu plus haut sur la rive gauche de la Versoix, juste au bord d’une des allées de ce bois, se trouve un tumulus daté par les géologues entre 800 et 600 ans avant notre ère. Sous un amas de pierres et de dalles, il n’y a plus aucun reste osseux, le sol étant bien trop acide et il est donc impossible scientifiquement de prouver une quelconque présence de restes humains.

Ce tumulus est très grand et il n’a pas été réalisé de cette taille sans raisons et certainement pas pour un seul corps… A quelques mètres, se trouvent un autre tumulus bien plus petit mais en fait, il est d’une taille normale pour un ou deux corps côte à côte.

A trois reprises je suis venu en ce lieu accompagné les trois fois par une femme différente mais ayant de réelles qualités de médiumnité. Radiesthésie ou méditation, le résultat a été à chaque fois le même. Sous ce tumulus désigné sous le nom de Mariamont, quatre jeunes filles, quatre sœurs, y reposeraient depuis l’an 726 avant J.C. Elles étaient les filles d’une très grande prêtresse qui était l’épouse du chef du village et qui était aussi une guérisseuse renommée que l’on venait voir de très loin.

Mais la Paix qui régnait dans cette région depuis très longtemps fut troublée par l’arrivée d’une horde de sauvages assoiffés de sang qui venait du Nord de l’Europe et qui possédait des armes en fer. La lutte était inégale et les habitants locaux furent décimés avec une cruauté peu commune.

Ces quatre jeunes filles avaient été formées par leur mère pour devenir plus tard de grandes guérisseuses. Mais pour leur éviter d’être atrocement violées et torturées (c’était le lot de tous les membres de la famille des chefs de tribu), elles préférèrent quitter cette incarnation en absorbant une décoction d’herbes préparée par leur mère. Mais juste avant de partir, elles demandèrent à l’Univers de pouvoir rester en ce lieu pour veiller sur leurs parents et sur les personnes qui survivraient à ce massacre.

Elles furent d’abord sommairement enterrées en ce lieu. Quand le calme revint, le tumulus fut construit par les membres d’une tribu voisine qui avait réussi à fuir. Ils retrouvèrent les corps de leurs parents et ils les enterrèrent à quelques mètres de là sous le petit tumulus aussi près que possible de leurs filles.

Depuis ce jour, elles sont devenues les Gardiennes de la Versoix et elles évoluent dans un espace assez large tout autour y compris dans les forêts avoisinantes qu’elles protègeraient contre toute action agressive... Elles accompagnent les personnes qui se promènent en ces lieux en les aidants à trouver une sur place une plus grande sérénité. L’aide qu’elles peuvent apporter peut vraiment changer une vie en œuvrant au niveau de la conscience individuelle mais seulement si on le veut sincèrement.

Je me demande en regardant cette photo si ce n'est pas elles qui posent côte à côte avec leurs parents...

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .