Album Magique de Pierre, Episode No 12 : Première exploration dans mes vies antérieures à l'institut Karmaling...

Episode No 12 - Première exploration dans mes vies antérieures à l'institut Karmaling...

Ouverture à Karmaling – Jeudi 27 octobre 2005 - Je me suis inscrit pour un stage de yoga du Dharma de cinq jours et il est sur le point de se terminer. Il a commencé le dimanche précédent et la veille, à Vevey, j’avais eu un échange de plusieurs heures avec une femme très particulière. C’est à cause de cette rencontre dans une dimension qui m'était alors inconnue que dès le premier soir, je suis amené à travailler sur une notion que je préférais ignorer jusque là, la réincarnation.

Il semblerait que cette femme et moi, nous nous connaissons déjà depuis fort longtemps et que nous avons vécu de nombreuses vies ensembles. Mais c’est très difficile pour un esprit aussi cartésien que le mien d’admettre que j’ai sans doute déjà vécu des centaines d’incarnations sur cette Terre et que je peux en avoir connaissance.

Par un concours de circonstances digne de Kafka, je vais être brutalement plongé dans ma précédente vie antérieure et ce n’est pas une chose facile à accepter. C’est très violent simplement parce que l’ego s’affole et qu’il amplifie toutes les émotions qui remontent en surface. Dans l’acceptation, c’est bien plus facile, l’ego ayant bien plus de mal à s’agiter en tout sens. Heureusement, je peux m’entretenir avec le Lama qui anime mon stage et dont les conseils me sont vraiment précieux…

Voilà ce qu’il m’explique : Quand on prend connaissance d’une de ses vies antérieures, c’est parce que la dette karmique qui y était attachée a été entièrement levée. A la fin de cette vie, une sorte de jugement en a été fait qui a forcément conditionné les bases de cette vie présente. En aucun cas, il ne nous faut émettre le moindre jugement sur ce qu’on a pu faire de bien ou de mal sans prendre le risque de se recharger de cette même dette déjà payée… Il faut rester un simple spectateur et laisser ces images du passé défiler dans notre conscience sans la moindre émotion.

Par contre, il est évident que si une porte sur le passé s’ouvre, c’est pour que celui qui bénéficie de cette possibilité puisse y récupérer des connaissances qui lui seront fort utiles dans cette incarnation présente. C’est aussi la possibilité de découvrir que l’on possède un acquis spirituel bien plus élevé que ce que l’on pensait et que la puissance spirituelle que nous ignorions jusque là est immense.

Je vais passer trois nuits blanches consécutives mais grâce à cet épuisement qui fragilise mes défenses, ma carapace se fissure en tout sens et je peux commencer à m’en libérer. Ce dernier jour, je sais que j’ai réussi à franchir une étape décisive sur mon chemin, c'est-à-dire à prendre conscience de ma véritable dimension spirituelle. Je suis un esprit qui vit depuis très longtemps une longue série d’aventures humaines et je sais désormais que je ne suis absolument pas à la recherche d’une aventure spirituelle…

Seul dans l’ancien Temple de cet institut, je suis très content de moi et quand une femme entre dans la salle, je lui demande de me prendre en photo simplement parce que j’ai envie de figer ce moment important. Je lui passe mon appareil et sans qu’il y ait le moindre mouvement de sa part ou de la mienne, elle me prend deux fois en photo. Ce n’est pas le décor que je veux mémoriser mais mon expression du moment, un mélange d’extrême fatigue et de joies profondes…

C’est plus tard que je découvrirai en arrière plan derrière moi, les présences encourageantes de la Déesse Tara et du Bouddha de la compassion au-dessus de mon épaule droite, de Kalou Rimpoché, le fondateur de cet institut et de son successeur Lama Denys au-dessus de mon épaule gauche. Quel beau et impressionnant cadrage pour une photo prise à la volée…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .