Album Magique de Pierre, Episode No 4 : Apparition du premier Cercle de Fées, une invitation à me nettoyer...

Episode No 4 - Apparition du premier Cercle de Fées, une invitation à me nettoyer...

Dimanche 31août 2003, moins de quatre semaines après cette brutale séparation, nous allons en Bourgogne, informer ma belle-famille de notre décision de divorcer. La canicule est toujours présente et le jardin est dans un état pitoyable. Il est interdit d’arroser et de ce fait, il est brûlé de toutes parts, les framboisiers comme les pruniers ne donneront aucun fruit, le sol est craquelé de tous les côtés et la belle herbe verte et épaisse est remplacée par une paille ridicule…

De retour à la maison en fin d’après-midi en compagnie de mon fils et de mon ex, après une traversée digne de n’importe quel désert, nous faisons le choix de nous rafraichir en dégustant une glace à l’ombre des noisetiers. A notre plus grande surprise, un nombre impressionnant de champignons, des roses des prés, sont présents dans le jardin…

C’est IMPOSSIBLE… Les champignons cessent de croitre dès que le soleil apparait. Le jardin est complètement brulé et ils sont dans une zone qui est ensoleillé dès 9h00 du matin. Cela fait huit heures qu’ils sont exposés en plein soleil et ils devraient être complètement ratatinés par le soleil, presque noirs. Or ils ont l’air d’être tout frais et si cette variété avait plus de goût, nous aurions pu les ramasser pour les manger.

On me dit que ce type de cercles de champignons est fréquent et que dans les campagnes, on les appelle des ronds de sorcières. Le lendemain, je trouve une autre désignation qui me convient bien mieux, les cercles de Fées. Les Fées viendraient dans un lieu et y feraient des danses et des farandoles pendant toute la nuit. Il y a un moment pourtant où elles commencent à fatiguer et c’est alors que l’une d’elles prend une pincée de poudre de Lune, la jette en l’air et partout où cette poudre retombe, un champignon surgit de Terre. Alors, les Fées qui ne mesurent qu’une trentaine de cm de haut peuvent s’asseoir dessus en s’en servant comme tabouret ou comme guéridon.

Je n’ai pas pensé à prendre de photos… J’ai donc repris une photo du deuxième cercle de Fées datant du mois de mai 2004, moment où le froid et l’humidité étaient bien présents. Sur cette photo très verte, j’ai représenté l’emplacement des champignons qui formaient, en plus du cercle, comme un point d’interrogation.

Pour un cartésien comme moi, il y avait effectivement pleins de questions à se poser, d’abord sur la présence impossible dans de telles conditions de ces 2,5 kg de champignons et plus tard sur les vrais interrogations à me poser sur la Vie. C’est à cause de cet évènement que j’ai commencé à m’intéresser d’abord au Petit Monde puis à la Mythologie Arthurienne et que les découvertes se sont enchainées les unes après les autres…

© Pierre pour CROIX de LUMIERE. . .